mercredi25janvier
Deux pourcent

Avoisinant les 2,30% en 2015, la rémunération moyenne des fonds en euros de l’assurance-vie est finalement passée sous la barre des 2 % pour l’année 2016, soit une baisse réelle de 0,4 point.

En 2016, le rendement du contrat d'Assurance-vie avoisine presque le taux de 1 % si l’on tient compte des prélèvements sociaux et de l’inflation de 0,5 %.

Par rapport à l'année 2015, et au vu des résultats des prélèvements réalisés par d’autres supports d’épargne, le taux de l’assurance-vie s’est finalement ramené à 1,95%, soit une baisse moyenne réelle de 0,40 point, et seulement à 0,10 point de plus qu’en 2014.

Le rendement du capital des épargnants en baisse systématique

Comme les contrats ne sont pas de même nature, cette rémunération moyenne peut varier selon les établissements sur une fourchette de l’ordre de 0,15% à 2,90%. Les assureurs sont obligés à investir massivement sur des obligations avec des taux actuellement bas au risque de peser sur les taux servis pour les années à venir.

Aussi, la baisse des taux d'intérêt sur les marchés financiers, ainsi qu’une forte volatilité sur les marchés actions en 2016 n’ont pas aidé. Seulement, il faut garantir le placement de l'argent collecté dans ces obligations afin de pouvoir rendre aux épargnants leur capital.

En outre, le rendement obligataire a sérieusement baissé. Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’un portefeuille contient également des titres anciens comme les actions ou obligations, et dont les rendements sont largement supérieurs, ce qui influe également sur ce taux.

Garantir la rémunération des fonds en euros de l’assurance-vie

D’une part, les instances françaises telles que l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ont toujours lancé des appels aux assurances à « modérer et faire preuve de réalisme» dans la fixation de leur taux de rendement au cas où celui-ci venait à remonter.

D’autre part, en juin 2016, le rapport annuel du Haut conseil de stabilité financière (HCSF) s’est déjà prononcé contre une insuffisance de la baisse des rémunérations des contrats d'assurance-vie pour l’année 2015.

En réponse, en ayant fixé ces taux de rémunération, des compagnies d'assurances se sont justifiées pour prévoir les périodes difficiles.

Des choix à risques pour les épargnants

Se pencher vers les contrats d’Assurance-vie en ligne, à frais réduits, pourrait constituer une alternative. On peut aussi diversifier les versements en investissant sur des unités de compte, mais il faut savoir qu’elles demeurent plus risquées puisque les sommes sont de plus en plus investies en actions.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos