mardi09mai
Une personne en train de signer un contrat d'assurance

Il n’y a rien de rassurant que d’épargner pour subvenir aux besoins futurs d’un être cher. Souscrire un contrat d’assurance vie est une décision rationnelle mais en détenir plusieurs procure des avantages réels. Dans bon nombre de cas, ceux qui optent pour ce choix ont des objectifs bien précis : gains supplémentaires, sécurité, allègement fiscal, etc.

Plus de 54 millions de souscriptions recensés à ce jour. Le contrat d’assurance vie séduit les Français étant donné sa rentabilité comparée aux autres produits d’épargne.

Les épargnants commencent à se rendre compte des avantages acquis en souscrivant plus d’un contrat d’assurance vie. Ils offrent une sécurité de placement à long terme et un cadre fiscal attrayant.

Cependant, valoriser son épargne dans une assurance vie nécessite quelques notions élémentaires afin de pouvoir investir dans les meilleures conditions. Le but c’est d’obtenir le maximum de rendements, alors pourquoi ne pas opter pour une souscription sur plusieurs contrats pour tirer parti des avantages offerts par le marché ?

Un investissement sans risque

Détenir plusieurs contrats d’assurance vie permet de maximiser les gains. Chaque établissement a son propre système de rémunération d’épargne. Répartir son patrimoine dans plusieurs compagnies d’assurance vous permettra de diversifier les niveaux de rendement afin d’assurer un placement optimal.

Les différents produits financiers proposés par chaque établissement vous donnent aussi la possibilité de diversifier votre portefeuille. Certains assureurs sont spécialisés dans une ouverture à des fonds externes et d’autres à des fonds maison. Bref, il vous appartient de faire le bon choix en termes de gestion financière.

La répartition des risques entre différents établissements est aussi primordiale, c’est le réflexe de tous investisseurs désireux d’éviter d’éventuelles pertes. En effet, l’objectif est de ne pas confier le sort de votre capital à un seul assureur. Éparpiller les risques est statistiquement moins dangereux.

Mais il faut savoir que, depuis 1999, les contrats d’assurance vie font l’objet d’une protection supplémentaire grâce au Fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP).

Une fiscalité plus allégée

Il y a deux possibilités de placement : un fonds en euros qui offre un rendement minimal mais avec un capital entièrement garanti et un placement en unités de compte (en fonds boursier par exemple) qui offre un rendement plus élevé mais le capital n’est pas garanti.

De ce fait, partager le capital sur plusieurs contrats d’assurance vie à travers ces deux possibilités de placement représente une réduction de fiscalité assurée. En clair, en cas de dénouement, vous pourrez choisir d’encaisser les contrats les moins fiscalisés selon les données du marché.

En termes de transmission de patrimoine, les épargnants de plus de 70 ans bénéficient d’un régime spécial. En effet, seule la partie versée qui dépasse le montant d’abattement de 30 500 euros fait l’objet d’un paiement de droits de succession.

En faisant un retrait partiel après 70 ans, une partie du gain du contrat sera imposée. Alors il serait préférable de contracter une autre assurance vie ou souscrire un autre contrat de capitalisation pour pouvoir faire une prévision réussie de ses revenus futurs.

A découvrir également

  • Fonds en euros : nos solutions pour éviter de perdre de l’argent
    12/01/2022
  • Les fonds « Clean share » font leur trou sur le marché des UC
    30/12/2021
  • Les contrats multisupports prêts à se responsabiliser en 2022
    16/12/2021
  • Les néofonds en euros séduisent les épargnants
    23/11/2021

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt