lundi09octobre
signature sur contrat

Dans le cadre de l’assurance-vie, les institutions financières proposent des offres spéciales dédiées aux contrats haut de gamme. Mais qu’en est-il alors des réels avantages des épargnants aisés ? Ces contrats qualifiés de « haut de gamme » sont ceux qui enregistrent un premier versement dépassant les 100 000 euros. Voici les explications livrées par les professionnels du domaine.

Lorsqu’il s’agit des contrats haut de gamme, le conseil et l’encadrement au préalable en matière fiscale ou juridique constituent un atout considérable au profit des épargnants.

Cependant, les charges rattachées à cette catégorie de contrat doivent également être considérées.

Autrement dit, les épargnants aisés doivent prendre en compte le positionnement tarifaire de leurs contrats. Il faut également effectuer des éventuelles comparaisons avec les offres proposées sur le web afin de réaliser la différence.

Étant donné que les enseignes financières demeurent imprécises au sujet du SAV, l’épargnant doit accéder à son contrat pour pouvoir prendre les éventuelles décisions.

Les frais rattachés aux contrats haut de gamme sont parfois considérables

Contrairement aux idées reçues, les charges des épargnants aisés doivent être prises en compte. Parfois, un excès de frais alourdit le capital versé, ainsi que sa valorisation. Dans le registre, on note les frais de versements avec des taux de ponction contractuels jusqu’à 5% ainsi que les frais annuels de la gestion de capital.

De plus, les unités de compte génèrent une charge aux environs de 1% par an. Les coûts de gestion des fonds en euros sont également à considérer.

Les contrats haut de gamme sont souvent caractérisés par des mandats de gestion dont les charges annuelles sont majorées de 0,20 à 1% en rapport avec le montant concerné.

Ainsi, les épargnants sont conseillés de négocier des frais de versements inférieurs à 2%.

Se renseigner sur les détails du SAV

Lors de la souscription à une assurance-vie, les organismes financiers restent imprécis en ce qui concerne le service après-vente (SAV).

À cet effet, il est plus judicieux de se renseigner auprès des responsables concernant les délais d’exécution d’un arbitrage ou d’un retrait, les dates de valeur retenues pour les versements, la possibilité de gestion sur Smartphone ou sur Internet, etc.

Mais il faut notamment insister sur la nature juridique du contrat (individuel ou collectif). À propos de cela, Olivier Nigen, directeur d’Arkéa Banque Privée souligne que :

Le client ressort mieux protégé avec une assurance vie individuelle, celle-ci n'étant pas modifiable sans son accord. Outre cela, le contrat individuel est d'une réelle souplesse : l'assureur peut le faire évoluer très rapidement, par exemple en ajoutant un fonds d'investissement à la demande du client. De quoi proposer des contrats vraiment sur mesure.

Olivier Nigen.

Notons cependant que les contrats collectifs concernent la majorité des produits dédiés au grand public. En d’autres termes, ces offres sont modifiables sans le consentement des assurés.

L’importance des conseils

Les conseils sont toujours importants, notamment pour le contrat assurance vie. Tout contrat doit être précédé par des conseils. Corinne Calendini, directrice de la gestion privée chez Axa France précise que :

Nous sommes là pour accompagner la demande patrimoniale des clients et répondre à leurs problématiques, le conseil est notre valeur ajoutée première. Le contenu du produit, ses performances, son ouverture aux marchés financiers, qui sont évidemment des points importants, viennent ensuite.

Corinne Calendini.

Dans certaines situations plus délicates, comme la préparation d’une grosse succession au sein d’une famille recomposée, la vente de biens, la gestion d’un départ à l’étranger, etc., les établissements financiers mettent au service des clients les cellules patrimoniales pour un accompagnement rassurant et compétent.

Par ailleurs, en cas de plusieurs contrats souscrits en assurance-vie, les modalités de gestion sont remises en cause. Il faut tenir à la qualité de l’offre financière. Les conseils demeurent toutefois indispensables.

A découvrir également

  • 2021 marque le regain de forme de l’assurance-vie
    19/01/2022
  • Fonds en euros : nos solutions pour éviter de perdre de l’argent
    12/01/2022
  • Les fonds « Clean share » font leur trou sur le marché des UC
    30/12/2021
  • Les contrats multisupports prêts à se responsabiliser en 2022
    16/12/2021

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt