Crédit Mutuel démontre la solidité de sa branche d’assurances dans son premier bilan semestriel 2019

Credit mutuel solidité branche assurance

Le premier semestre de cette année a baissé ses rideaux avec des résultats forts prometteurs pour le Crédit Mutuel. Son bilan affiche en effet de nettes progressions, notamment au niveau de son activité de couvertures. Ne serait-ce que de relever la recrudescence du produit net du GACM, son groupe des assurances, à hauteur de 10,9%.

La contribution de la branche d’assurances aux résultats du groupe Crédit Mutuel a dépassé les 25% durant les six premiers mois de 2019. Il s’agit d’une participation assez conséquente et, qui plus est, s’accompagne de véritables expansions tant par rapport aux autres métiers du groupe qu’en ce qui concerne le développement des nouvelles offres de protection.

Ces exploits proviendraient d’une forte dynamique des réseaux de distribution en matière de commercialisation, d’après les déclarations du dirigeant Nicolas Théry. Par ailleurs, élu meilleur groupe bancaire français au World’s Best Banks Award 2019 orchestré par le magazine World Finance, l’enseigne prévoit de mettre à jour de nouveaux produits d’assurance.

Un bilan fort prometteur entre janvier et juin

Ces derniers temps, l’on a pu constater une augmentation des jours d’arrêt de travail sur le marché de la couverture sociale dans l’Hexagone, tant au niveau de l’assurance emprunteur qu’au niveau de la prévoyance. S’ajoutant à cela, le cadre législatif de la protection automobile a subi quelques révisions. Ces divers contextes ont nettement impacté les résultats techniques du bancassureur Crédit Mutuel.

Quoi qu’il en soit, ce dernier a néanmoins réussi à sauver sa mise. Dans la même foulée, ses réseaux de distribution ont révélé une stratégie commerciale pour le moins performante. Ce qui a amené le groupe bancaire à récolter de très bons résultats durant le premier semestre de 2019.

De fait, parmi les nombreux métiers proposés par l’enseigne, celle de l’assurance opérée par le Crédit Mutuel Alliance Fédérale affiche une importante progression si bien que cette dynamique se retrouve juste un peu en dessous de celle des activités de marché, raflant ainsi la deuxième place en termes de croissance.

Concrètement, le bilan semestriel de ce groupe bancaire principal du Crédit Mutuel est des plus prometteur. En effet, tous ces chiffres ont révélé une tendance haussière, à savoir :

  • Un PNB (produit net bancaire) en hausse de 6,4% ;
  • Un chiffre d’affaires de 6,3 milliards d’euros, soit une majoration de 3,5% ;
  • Un produit net de 1,09 milliard d’euros (+10,9%) ;
  • Un résultat net de 1,6 milliard d’euros (+5,2%).

Des évolutions sur tous les chiffres

Si les réseaux semblent avoir une véritable aptitude dans l’appropriation de différents métiers, comme le confirme Nicolas Théry, le groupe n’a pas pour autant manqué de concocter de nouvelles affaires. 574 000 sont d’ailleurs venues renforcer les rangs de ces dernières entre janvier et juin. Publiés dans le quotidien Les Échos, les propos du chef de l’établissement sont éloquents :

Demain, nous allons également mettre un très fort accent sur le développement d'offres d'assurance santé, de retraite et de prévoyance pour les entreprises.

Ainsi, grâce aux couvertures multirisques des professionnels et de maisons ainsi qu’à l’assurance automobile, les contrats de protection de biens ont engrangé 5,5% de plus en chiffre d’affaires. Quant à l’assurance de personnes, celle-ci a accusé une croissance de 4,8%. Une tendance qui résulte du dynamisme des nouvelles offres de prévoyance et de santé.

L’assurance vie n’est pas en reste. Avec sa collecte brute de 3,6 milliards d’euros, représentée à 21,2% par des unités de compte, l’on peut dire que celle-ci est en progression (+2,4%). Et ce, même dans les détails, une hausse tendancielle s’affiche aussi :

  • Un encours de 3% plus élevé dans les réseaux CIC ;
  • Un encours de 5% plus supérieur dans les réseaux Crédit Mutuel, s’élevant à 39,8 milliards d’euros.

D’ailleurs, il en compte actuellement quelque 10 millions de contrats vie, soit 3,6% de plus par rapport à l’exercice précédent.

L’on peut alors conclure que la participation du Groupe des Assurances du Crédit Mutuel (GACM) dans l’optimisation des résultats du groupe au premier semestre de l’année a nette augmenté. Ne serait-ce que de considérer les deux indicateurs suivants :

  • Un résultat net majoré de 9,8%, à raison de 505 millions d’euros, soit 28% du résultat net du groupe ;
  • Un PNB des métiers opérationnels représenté à 14,5% par les activités d’assurances (contre 13,9% en 2018).

Archives

Back to top