DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

mardi01janvier

Avec plus de 1 700 milliards d'euros d'encours, dont environ 1 300 milliards de fonds euros, l'assurance-vie demeure un des placements favoris des Français. La publication des rendements de l'année précédente est donc logiquement très attendue par les épargnants. Pour 2018, les performances se révèlent globalement stables, ce après plusieurs années de baisse sur les fonds en euros.

Sommaire

  • Une publication de plus en plus retardée
    • Le rendement 2018 des fonds en euros
    • Le gros du peloton autour de 1,7 %
    • Les meilleurs élèves de l'année 2018
    • Les fonds immobiliers de plus en plus restrictifs
    • Les fonds dynamiques tirés vers le bas
  • À quoi peut-on s'attendre en 2019 ?

Une publication de plus en plus retardée

Alors qu'en 2013 les premiers taux avaient été communiqués dès le mois de novembre, ces chiffres n'ont été dévoilés qu'au mois de décembre en ce qui concerne l'année 2016. Les performances de l'assurance-vie pour 2018 n'ont pour leur part été communiquées qu'à partir de la première semaine de janvier 2019.
L'origine des retards successifs du coup d'envoi de " la saison des taux " ne se doit en rien à des problèmes techniques ou autres, mais bien à la volonté des assureurs. Il ne s'agit pas pour autant de " mauvaise volonté ", mais au contraire du souhait de fournir des informations les plus précises possible.
Moins stratégiques que par le passé en raison de l'érosion des taux, les fonds en euros ne composent plus qu'une partie des placements en assurance-vie. Les assureurs ne souhaitent donc plus mettre en avant les fonds en euros et attendent d'avoir pris connaissance des performances des unités de compte pour publier un résultat plus attractif.

Le rendement 2018 des fonds en euros

L'observation des taux de rendement des fonds euros sur les années précédentes laissait envisager une nouvelle baisse. C'est donc sans surprise que la moyenne des taux du fonds euros s'affiche 1,62 %, en baisse de 0,3 point.
D'après le cabinet Facts & Figures, les meilleurs taux devraient avoisiner les 2,50 % alors que les plus faibles s'approcheront de 1 %.
Comme pour les années précédentes, la faiblesse de ses rendements s'explique par le niveau très bas des taux obligataires (OTA) sur lesquels sont alignés les fonds en euros. Les variations entre les contrats proviennent ensuite de la qualité de leur gestion ainsi que des provisions effectuées par les assureurs en vue des années suivantes.
Il faut en effet rappeler que les placements en fonds euros s'accompagnent d'une garantie du capital par l'assureur. Cette obligation impose donc aux assureurs de constituer des réserves qui seront en-suite utilisées pour financer les rendements des années à venir.

Le gros du peloton autour de 1,7 %

Ce sont une fois de plus les " poids lourds " de l'assurance privée en France qui affichent les taux compris entre 1,50 et 1,90 %. Sont ainsi présents AXA, Generali et Swiss Life.
Ensuite se trouvent les réseaux bancaires traditionnels avec des taux moyens compris entre 1,30 et 1,70 %. C'est ainsi dans cette fin de peloton que se situe BNP Paribas Multi Placement, le contrat Millevie des Caisses d'épargne ainsi que l'assurance-vie Vivaccio de la banque postale.

Les meilleurs élèves de l'année 2018

Comme depuis ces dernières années, ce sont les groupes mutualistes qui s'en sortent mieux avec des rendements dépassant les 2 %. Les banques en ligne affichent également des résultats intéressants avec des taux compris entre 2,20 et 2,35 %.
Dans le contexte monétaire actuel défavorable, ces bonnes performances ont toutes les chances d'attirer de plus en plus d'épargnants souhaitant se limiter un placement en fonds euros.

Les fonds immobiliers de plus en plus restrictifs

Une assurance-vie qui peut rapporter plus de 3 % par an sans pour autant prendre de risques, cela existe encore. Ce que l'on peut considérer comme une denrée rare, mais rendue possible au travers d'un placement dans les fonds euros spécialisés, généralement investis dans l'immobilier ou en actions.
Si ces fonds offrent des rendements particulièrement attractifs, ils ne peuvent toutefois être considérés que comme des supports secondaires. Ils sont en effet généralement associés à des fonds en euros plus classiques au rendement plus faible.
Les assureurs ne permettent en effet que très rarement de placer la totalité de son épargne sur ces fonds immobiliers. Les conditions d'accès sont de plus très restrictives en raison de leur succès.
Un exemple est le contrat Sécurité Pierre Euro (assureur Suravenir), investi à 80 % en immobilier, qui pour l'année 2018 rapporte 3,20 % contre 3,40 % l'année précédente. Un autre assureur qui réduit sa rémunération en 2018 est Spirica avec son contrat Euro Allocation Long Terme 2. Au-dessus des 3 % en 2017, la rémunération " n'est plus " que de 2,90 % en 2018.

Les fonds dynamiques tirés vers le bas

Plus exposés aux variations des marchés financiers que les fonds immobiliers, les fonds dynamiques voient leurs performances s'éroder en raison d'une année boursière 2018 pour le moins médiocre.
Exception faite du contrat Euroflex (Apicil) qui maintient son rendement au-dessus de la barre des 2 %, les autres fonds dynamiques marquent un net recul. Il faut toutefois préciser que ce fonds n'est composé que d'un quart d'actifs risqués, ce qui limite mécaniquement son exposition aux marchés boursiers.
Il en est ainsi d'EurOpportunités (Swiss Life) qui après avoir servi une rémunération de 2,75 % en 2015 et 2 % en 2017, affiche un rendement de seulement 1,70 %.

À quoi peut-on s'attendre en 2019 ?

En 2019, le rendement des fonds en euros " classiques " devrait à nouveau connaître une baisse. La rémunération des obligations d'État poursuit sa baisse, ce qui impacte mécaniquement celle des placements en fonds euros.
Cette érosion prévisible des fonds en euros ne doit pas pour autant faire oublier leurs qualités. D'une part, le capital placé sur ces fonds bénéficie d'une garantie de rendement par l'assureur. D'autre part, leur rendement demeure supérieur au taux d'inflation, ce qui n'est pas le cas des livrets réglementés qui servent des intérêts entre 0,75 et 1 %.
Comme observée ces dernières années, la collecte des placements en unités de compte devrait s'accroitre. Cette tendance concerne essentiellement les fonds immobiliers. Cet afflux d'épargnants vers ce type de placements risque dès lors de rendre leur accès de plus en plus difficile associé à un rendement moins performant que par le passé.
La note positive de ces observations est que l'assurance-vie reste une épargne d'autant plus intéressante que le choix des supports est étendu. Chacun peut ainsi y trouver ce qu'il recherche en bénéficiant d'une fiscalité toujours avantageuse.

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos