mercredi07décembre

Les indices boursiers ne craignent plus les coups. Ni le Brexit, ni Trump, ni l'Italie n'ont eu raison de leur optimisme. Hier le CAC a atteint son plus haut niveau de l'année, les indices européens également et les indices américains retrouvent leurs niveaux historiques. Les investisseurs sont persuadés que cette incroyable résilience est le signe précurseur d'un rallye de fin d'année.

>

Tout le contraire

Ceux qui n'avaient pas appris les leçons du Brexit et de Trump et ont vendu les actions, même italiennes, après l'annonce de la victoire du non au référendum, ont payé cher leur erreur. Les indices ont fortement rebondi et hier même les actions des banques italiennes se sont envolées de plus de 10%. La volatilité, indice de nervosité des marchés, dont la référence est le VIX, volatilité sur le S&P 500, n'en finit pas de chuter. Les marchés n'ont jamais été aussi sereins et euphoriques cette année.

L'étatisation des marchés financiers

Il faut le dire et le répéter. Ce que nous vivons actuellement sur les marchés est totalement nouveau, historique bien sûr, et un peu déroutant. Les marchés de taux, marchés d'emprunts d'État et d'entreprise, sont largement contrôlés par les banques centrales. Nous nous sommes habitués à cette étatisation de fait mais c'est incroyable. Et maintenant ce sont les marchés d'actions qui sont progressivement nationalisés. Au Japon, la Banque centrale possède plus de 30% des entreprises qui composent les principaux indices boursiers japonais. Et nous venons d'apprendre que les principaux fonds étatiques chinois sont parmi les plus gros actionnaires de 39% des sociétés cotées.

Bientôt aux états unis et en europe?

Les banques centrales américaines et européennes n'ont pas la même politique. Pas encore. En Europe les banques centrales interviennent sur les grosses entreprises mais à travers l'achat de leurs emprunts. C'est une première étape. La Banque centrale suisse, elle, est devenue un des premiers actionnaires de groupes internationaux et notamment des groupes technologiques américains. Mais nul doute qu'un nouveau tabou a été brisé. Si les marchés boursiers devaient connaître un nouveau krach, il est certain que les Banques centrales américaines et européennes suivront la voie des Banques centrales japonaises et chinoises et achèteront massivement des actions. C'est un vrai tournant sur les marchés.

La vraie nouvelle du remaniement

Bernard Cazeneuve n'a que 53 ans.

La vraie nouvelle du jour

J'ai failli louper cette nouvelle mais le président de l'"Amicale du tablier de sapeurs", Monsieur B., m'a heureusement signalé cet article de Médisite sur une question vitale : Faut-il ou non s'épiler les poils du pubis ? Selon des chercheurs en urologie de l'université de Californie (États-Unis), les épilations fréquentes au niveau du pubis seraient associées à un risque plus élevé d'infections sexuellement transmissibles (IST). 14% des personnes interrogées s'épilant à la cire ou au rasoir ont déjà eu une IST. Et ce chiffre atteint 18% chez les adeptes de l'épilation intégrale. Mais comment expliquer ce lien entre épilations et maladies sexuellement transmissibles ? Les chercheurs, interrogés par le Daily Mail, évoquent plusieurs causes. "Premièrement, l'entretien peut générer des microlésions, ce qui peut augmenter le risque d'IST", avertit ainsi le Dr Benjamin Breyer, auteur principal de l'étude. Deuxième possibilité : le partage des outils d'entretien des poils pubiens qui favoriserait la transmission des maladies. Enfin, les poils pubiens ont une fonction protectrice. Ainsi, contrairement à ce qu'on pourrait penser, leur présence participe à une meilleure hygiène intime.

Trump tweet stories

Pas un jour sans une nouvelle sortie étonnante de Trump sur Twitter, son principal canal de communication. C'est par un tweet en effet que Boeing a appris que la commande des nouveaux Air Force One était annulée. La raison officielle est que le coût de ces avions seront exorbitants, 4 milliards d'euros selon Trump mais personne ne parvient à recouper ses chiffres. La vraie raison est qu'il préfère largement son avion perso Trump tout d'or et de mauvais goût aménagé.

Brexit: barnier définit les règles

18 mois. Le négociateur européen en charge du Brexit, Michel Barnier, a fait preuve hier d'une extrême fermeté: une fois l'article 50 invoqué, il faudra tout boucler en 18 mois. C'est court mais faisable. Il souhaite que tout soit terminé en octobre 2018. La fermeté et l'unité apparente des Européens face aux Britanniques est remarquable. Pourvu que ça dure...

Pains de campagne

Méconnaissable le nouveau Valls hier sur France 2: tout sourire, tout en rondeur, pas de regard noir, pas de propos clivant et un mot répété comme un mantra : rassemblement. Il aime tout le monde y compris Taubira, Hamon et Monsieur Jourdain. On recherche toujours le petit Nicolas qui a disparu depuis la primaire de la droite. Juppé serait enfermé dans son bureau de la Mairie de Bordeaux et refuserait de sortir. Bruno Lemaire dépité qu'on n'ait pas cru à son personnage "cool" a vite remis sa cravate.

Du côté des marchés

C'est la joie et l'optimisme. Volatilité au plus bas, CAC au plus haut de l'année au-dessus de 4650. Le S&P repart à l'assaut de son record historique. L'or et le pétrole glissent, 1169 dollars et 50.75 dollars ,l'euro tient au-dessus des 107, le sterling à 1.2650 et le dollar à 114.35 yens.

Contrarian

Si comme nous vous ne pouvez pas vous empêcher de penser que l'optimisme des marchés est malsain, qu'on ne peut pas avoir un rallye de fin d'année après le Brexit, Trump et l'Italie, et que la volatilité, au plus bas, ne peut que remonter, suivez alors notre conseil (ultraspéculatif) du jour : L'achat du Turbo call VIX 1K85Z. Au moins, ça épicera cette fin d'année...

On s'en fout?

Hidalgo demande la mise en place d'un "corridor humanitaire" à Alep, pas sûr qu'elle soit la mieux placée pour donner des conseils de circulation; Les Vénézuéliens ne comptent plus les billets, ils les pèsent tant l'inflation galopante a réduit leur valeur; Un quart de fraudeurs hier avec la circulation alternée et aucun impact sur la pollution compte tenu des embouteillages; Ségolène Royale et Marisol Touraine se sont faites choper en plein délit de recasage de leurs collaborateurs avant les élections; Des proches de Renzi se joignent aux appels de l'opposition pour des élections anticipées en 2017; Lidl a lancé une offre de boîtes de caviar de 15g à 10 euros; Nous vous rappelons qu'il n'est pas nécessaire de mettre un timbre sur vos lettres au Père Noël: c'est un service gratuit de la Poste; Pierre Hermé va envoyer un macaron dans l'espace; Si on en croit le classement Pisa, il faut envoyer vos enfants étudier à Singapour.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt