mardi31octobre
tableau sur les données boursières

Les Français sont de fervents épargnants. Cet enclin à l’économie est confirmé par la dernière enquête annuelle de BlackRock sur les comportements d’épargne des investisseurs européens.Les épargnants français ont des difficultés à adopter la meilleure stratégie de placement à long terme. Ils ont d’ailleurs une totale aversion pour les investissements risqués, tels que la Bourse. Cela s’impacte sur la préparation de leur retraite.

La dernière édition de l’enquête annuelle de BlackRock, sur les comportements des investisseurs en Europe, nommée « Global Ivestor Pulse », a démontré que la confiance des Français vis-à-vis de l’épargne est actuellement très faible. Si les Français sont très économes, ils préfèrent toutefois les placements sécurisés et fiables.

C’est la raison pour laquelle les épargnes réglementées continuent d’être plébiscitées malgré leurs faibles rendements. De même, bon nombre de titulaires de comptes bancaires laissent leurs économies y dormir même si celles-ci n’engendrent aucune rémunération.

Les épargnes leur servent de précaution en cas de problème financier inattendu, mais qu’en est-il de leur supplément de revenus une fois à la retraite ?

Les épargnants français ont une aversion aux risques

Suite à l’étude sur les comportements d’investissement des épargnants européens, « Global Investor Pulse » a démontré que les Français sont moins confiants par rapport aux placements financiers. La dernière édition de l’enquête annuelle de BlackRock montre d’ailleurs qu’ils épargnent beaucoup mais s’y prennent mal.

Cette défiance est due principalement à leur aversion aux risques. C’est même la raison pour laquelle ils se méfient de la Bourse, et privilégient les placements à capital garanti.

Ivana Davau, la responsable de la distribution de BlackRock en France, explique que :

Malgré un taux d’épargne très élevé, les Français ont du mal à investir dans les produits financiers car ils estiment que ces derniers ne sont pas adaptés à leur besoin. Beaucoup de pédagogie sera, de ce fait, nécessaire afin de leur faire prendre conscience de l’intérêt des placements financiers.

Ivana Davau.

40% des Français préfèrent garder leur placement actuel en dépit de leur faible rendement

À l’heure actuelle, le taux de rendement du Livret A, évalué à 0,75%, a été gelé pour deux ans. Malgré que la rémunération de ce  livret d’épargne soit faible, voire même presque nulle à cause de l’inflation, il n’en est pas moins privilégié par les épargnants français. En effet, la disponibilité de liquidités est un facteur majeur influençant le choix de ces derniers. Par ailleurs, deux Français sur cinq maintiennent leur support d’épargne en dépit de la faible rentabilité.

Toujours à cause de leur appétence pour la sécurité de leur argent, 82% des Français déposent des sommes considérables dans leurs comptes bancaires tandis que 40% optent pour l’assurance vie en euros. Leur peur d’investir menace pourtant leur santé financière, alors que des investissements plus risqués seront bénéfiques pour la préparation de leur retraite.

D’après le « Global Ivestor Pulse », la répartition des actifs financiers, que les Français détiennent, sont actuellement comme suit : 59% en liquides, 18% en contrats d’assurance-vie en euro, 9% en immobilier, 9% en actions, en obligations, en fonds communs de placement ou FCP et en multi-actifs, enfin 5% en autres produits.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos