L’Actipierre Europe d’AEW Ciloger signe une décennie de performance

Actipierre Europe AEW Ciloger

2019 est sans conteste une année propice pour l’investissement immobilier locatif géré par des professionnels. À l’instar des sociétés civiles de placement immobilier qui confirment leur positionnement sur le marché, l’Actipierre Europe qui se spécialise dans les murs commerciaux fait aussi montre d’une santé de fer. De fait, son objectif de distribution semble bien plus prometteur, contrairement à celui de 2018.

Une majoration de 11%, c’est ce que le groupe AEW Ciloger a promis à sa clientèle pour l’octroi des dividendes découlant de son placement immobilier assisté Actipierre Europe. Pour rappel, il s’agit d’une SCPI permettant aux investisseurs français de disposer d’un portefeuille constitué de murs de commerces, répartis dans la zone euro.

Si 2018 a été quelque peu charnière pour ce support d’investissement qui a dû repenser son objectif de distribution annuelle en raison d’un incident de passage, le distributeur se veut être optimiste cette année en affichant des perspectives à la hausse ainsi que des acquisitions de qualité. Il va sans dire que les dix ans d’existence du placement s’accompagnent de succès.

Des indicateurs dans le vert

Lancée il y a un peu plus de douze ans, en 2007, par AEW qui a été rejoint par Ciloger depuis trois ans, la scpi Actipierre Europe a enregistré une performance pour le moins durable. Au 31 décembre 2018, son patrimoine est répandu dans une zone géographique diversifiée qui a fait jusqu’ici sa réputation.

En effet, ce placement à capital variable dans la capitalisation s’élève à 787 millions d’euros investis dans 155 sites localisés principalement sur le territoire national, en Allemagne, en Belgique ainsi qu’en Espagne avec une superficie totale de 223 000 m². Comptant quelque 486 locataires pour un surprenant taux d’occupation dépassant les 96% au T1-2019, l’on convient d’admettre que le produit se classe parmi les scpi les plus imposantes de son temps.

Toujours est-il qu’il a connu des jours plus mornes. Durant l’exercice 2018, par exemple, un local commercial a subi un important sinistre qui a impacté le revenu distribuable du placement. Le fait est que ce type d’incident est pris en charge par les gestionnaires locatifs. Ce qui a conduit à un rabaissement de 3,6% sur son taux de distribution prévisionnel si ceci s’établissait à 3,74% en début de l’année. Pour rappel, 2017 a rapporté 4%. Au DG délégué du groupe, Isabelle Rossignol, de préciser :

« Les impacts locatifs font l’objet de provisions sur l’exercice ».

Isabelle Rossignol

Des collectes en baisse, mais une distribution à la hausse

AEW Ciloger a tenu à rattraper le coup cette année avec une prévision de hausse de 11% par rapport à 2018. À en croire les révélations publiées dans son dernier bulletin d’information trimestrielle, le dividende octroyé aux détenteurs de parts d’Actipierre Europe sera de 8,40 euros (par part) s’il était à 7,56 euros auparavant. À condition toutefois que les provisions trimestrielles soient préservées jusqu'à la fin de l'année.

Certes, les collectes se sont quelques peu amoindries depuis l’année dernière en comparaison aux périodes précédentes : 27,4 millions d’euros en 2018 et 246 500 euros entre janvier et mars 2019 contre respectivement 197 millions et 191 millions d’euros en 2016 et 2017.

Toutefois, la SCPI n’en continue pas moins d’investir. Réalisant surtout des acquisitions à l’échelle nationale l’année dernière, le gestionnaire d’actifs s’est tourné vers le marché étranger en début 2019 :

  • Trois locaux commerciaux aux environs du Havre pour 3,2 millions d’euros ;
  • Un de centre-ville dans la capitale pour 1,9 million d’euros ;
  • Un autre à La Rochelle pour 6,3 millions d’euros ;
  • 50% des parts d’une SCI via un centre commercial bavarois à Hochstadt pour 27,5 millions d’euros en novembre dernier ;
  • Le centre commercial Arena dans le S-Hertogenbosch aux Pays-Bas pour 27,3 millions d’euros le 15 janvier.

Au porte-parole du groupe de souligner :

« […] Un rendement attractif supérieur à 6%. Rénové en 2015, le centre Aréna développe désormais une surface locative totale de 8200 m² occupée par une variété d'enseignes solides telles que New Yorker, H&M, Albert Hein, etc. Il est stratégiquement situé en centre-ville et répond aux besoins des visiteurs dans cette zone à la chalandise avérée ».

Isabelle Rossignol

Archives

Back to top