mardi29août

N'ayons pas peur des mots. La présidence Trump est une catastrophe. C'est pire que tout ce qu'on pouvait imaginer. Et cela me conforte d'ailleurs dans l'idée qu'il n'a jamais réellement eu l'intention de gagner ces élections. Mais maintenant, il est en place et il doit tenir.

>

La baisse des impôts

Le raisonnement qui prévaut à Washington et sur les marchés est que Trump est tellement affaibli qu'il ne prendra plus aucune initiative importante et que son plan de relance qui devait se baser sur une baisse massive des impôts et un investissement massif dans les infrastructures serait totalement abandonné. Mais ce raisonnement ne tient pas. Trump sait qu'il a besoin d'une victoire. Enfin. Et que c'est finalement sur le terrain de la baisse des impôts qu'il pourrait remporter cette victoire car la baisse des impôts est probablement la mesure la plus consensuelle au sein de son camp de toutes les initiatives qu'il pourrait envisager.

Une annonce demain ?

C'est donc demain, dans le Missouri, qu'il devrait prononcer un discours dans lequel il devrait confirmer sa volonté de changer un système fiscal qui a peu évolué depuis 30 ans. Gary Cohn, le conseiller économique de la Maison Blanche, l'homme qui est d'ailleurs pressenti pour remplacer Janet Yellen à la tête de la FED, sera en première ligne pour défendre cette réforme.

L'impact sur les marchés

Cette baisse des impôts n'est plus du tout anticipée par les marchés.On l'a vu avec la baisse du dollar, les investisseurs ont jeté l'éponge. Ils ne croient plus à la relance Trump. Or, elle pourrait finalement se produire. Il y aurait déjà même un consensus parmi les leaders Républicains du Congrès. Si Trump parvient à obtenir une baisse d'impôts, probablement moins spectaculaire que celle qu'il souhaitait, mais une baisse des impôts significative tout de même, les investisseurs devront probablement faire tourner de nouveau leurs modèles pour voir l'impact de cette baisse sur la croissance et donc sur les taux d'intérêt. On en saura plus mercredi mais ce scénario n'est plus du tout impossible.

L'or flambe

L'or a largement dépassé les 1300 dollars. Signe de fébrilité en cette rentrée des investisseurs. Une hausse de près de 14% sur l'année alors que l'or avait chuté de 10% après l'élection de Trump. L'or est le baromètre (inversé) de la crédibilité de Trump sur les marchés. Une crédibilité au plus bas.

Mieux que dembélé mais moins bien que neymar

Le transfert du nouveau patron d'Uber coûtera 160 millions de dollars. C'est ce qu'il faudra payer, en plus de son salaire, à Dara Khosrowshahi pour compenser l'abandon de ses stock options Expedia.

L'autre chiffre du jour

20 milliards de dollars. C'est l'estimation, provisoire, du coût des inondations de Houston pour les compagnies d'assurance. C'est un des dix ouragans les plus coûteux de l'histoire des US. Harvey a touché 450.000 résidents et provoqué le déplacement de plus de 30.000 personnes.

La provocation du jour

La Corée du Nord a lancé un missile qui a survolé le Japon.

La rentrée politique

C'est de lui dont on a le plus parlé hier, en ce jour de rentrée politique. Lui, c'est Nemo, le labrador du couple présidentiel. Adopté ce week-end. Le chien doit être paumé, il s'appelait Marin mais ils l'ont rebaptisé Nemo.

Ce n'est pas un gag du jour

Le président philippin autorise maintenant la police à tuer les "idiots" qui résistent violemment à leur arrestation.

DU CÔTÉ DES MARCHÉS La Corée du Nord fait son retour au chapitre " à surveiller sur les marchés ", Pyongyang ayant lancé un nouveau missile balistique au-dessus du Japon cette nuit, ce qui n'était plus arrivé depuis 2009. Une nouvelle provocation qui a fragilisé la cote tokyoïte, le Nikkei ayant terminé en baisse de 0,45% à 19.362,55 points après avoir touché en séance un plus bas de près de quatre mois. Ce retour des inquiétudes géopolitiques profite à l'or, le métal jaune vient de dépasser le seuil des 1.300 dollars l'once à 1318,20 dollars sous l'effet de la faiblesse du dollar. Dans ce contexte, un autre seuil vient également de tomber celui des 1,20 dollar sur l'euro/dollar. L'ouverture des marchés européens est chahutée en réaction aux tensions géopolitiques autour de la Corée du Nord.

Le nouveau numéro un du jour

La Chine a annoncé la naissance du premier groupe mondial de l'énergie, National Energy Investment Group, fusion du numéro un du charbon Chinois Shenhua et de l'électricien China Guodian.

On s'en fout ?

On n'oubliera pas la robe de Mireille Darc dans "Le grand blond avec une chaussure noire"; Entre le 1er juin et fin août, le pays a connu 4 épisodes de canicule, un record selon Météo France; Engrenages 7 le 18 septembre sur Canal+; Delormeau revient chez Hanouna (ouf, on est rassurés); Le nombre de ménages augmente en France mais leur taille diminue avec 2.2 personnes contre 2.4 en 1999 avec 35%, la composition la plus fréquente, de 1 personne seulement, 33% de 2 et 32% de 2 ou plus; Le nouveau Largo Winch, "L'étoile du matin" sort le 6 octobre.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos