vendredi06janvier

Beaucoup d'agitation sur le marché des changes en Asie: on avait tendance un peu à oublier la Chine. Elle s'est rappelé à notre souvenir cette semaine. Et de façon spectaculaire. Comme vous le savez, le yuan n'en finit pas de baisser. C'était une des grosses tendances de 2016. Dans les prévisions 2017, acheter le dollar pour vendre le yuan était présenté comme un des deals les plus consensuels.

>

Fin de partie pour le yuan ?

Seulement voilà, la Chine a tenté mardi de siffler la fin de partie. Elle a imposé des taux punitifs sur la vente à découvert de yuan et l'effet a été immédiat. Le yuan a rebondi brutalement. La plus forte hausse historique en deux jours. Ce qu'on ne comprend pas bien, c'est pourquoi la Chine lutte contre la baisse de sa monnaie alors qu'on avait le sentiment au contraire qu'elle cherchait à la dévaluer. Mais en fait, c'est très simple. La Chine a toujours pratiqué la dévaluation compétitive sauvage. Surtout depuis que sa croissance a fortement ralenti. C'est le seul moyen qu'elle a pour relancer ses exportations. Mais la baisse de la monnaie a un effet pervers : la perte de confiance.

Perte de confiance et peur de trump

Des investisseurs internationaux ont fui la Chine de peur de perdre des fortunes sur le change. D'autre part, et ça c'est vraiment nouveau, la Chine est face aujourd'hui aux États-Unis de Donald Trump. Un président qui a décidé d'appliquer à la lettre les principes de son livre-phare : The art of deal. Un président qui a donc décidé d'employer les mêmes méthodes que les Chinois. Les accusations publiques. Les menaces de droits de douane. Aboyer très fort pour obtenir des deals équilibrés.

Trump versus china

Et la politique des changes de la Chine est dans le viseur de Trump.C'est même une de ses priorités. Il veut que le Congrès américain déclare officiellement que la Chine manipule sa monnaie. Ce qui entraîne la possibilité de déclencher toute une série de sanctions et de mesures de rétorsion. Et je pense que la Chine commence à avoir peur de ce type qui ne se couche plus comme les administrations classiques américaines et européennes et qui pratique, comme eux, la mauvaise foi et la propagande. Ce qui s'est passé sur les changes cette semaine est peut-être la première conséquence du nouvel équilibre entre la Chine et les États-Unis.

Le bitchina

Le nom de la devise virtuelle le bitcoin devrait changer. Car cette devise est devenue une monnaie massivement utilisée par les Chinois. Dès que le yuan baisse et que les Chinois ont des craintes de contrôle sur leurs actifs, ils se ruent sur le bitcoin qui a atteint un nouveau record en début de semaine. Dès que la Chine prend des mesures pour briser la spéculation, il s'effondre comme hier avec une baisse de 23%. Le bitcoin ce n'est pas la monnaie 2.0 mais le casino 2.0.

L'énorme déprime du jour

Lu dans Challenges: "Jean-Luc Mélenchon est en train d'accumuler une série de records....Il devance le candidat socialiste et talonne Macron pour la 4ème place...il est la 5ème personnalité préférée des Français...Il a 60% d'opinions positives auprès des 18-24 ans...Sa chaîne Youtube compte 140,000 abonnés ce qui en fait la 13ème chaîne de youtubeurs la plus connue...Son livre diffusé par Internet a déjà été vendu à 25,000 exemplaires et occupe la deuxième position des ventes d'Amazon juste derrière Harry Potter". Franchement, ça ne vous déprime pas? Que nos jeunes aient comme modèle un ancien socialiste du système qui rêve d'imposer le castrisme ou le chavisme en France. Moi, je ne m'en suis pas remis.

Les pains de campagne

Vive le paradoxe dont les médias sont friands. Après s'être systématiquement et magistralement trompés et avoir juré qu'on ne les y reprendrait plus à croire les sondages, l'événement du jour c'est bien sûr un sondage qui montre la chute brutale de Fillon à 23/25, Le Pen à 22/24, la percée de Macron à 18/24. Mélenchon en 4ème position, très proche et le candidat PS quel qu'il soit en 5ème position. Avoir sur une page un article qui explique qu'il ne faut plus croire les sondages, et de l'autre qui commente le dernier sondage avec excitation, c'est tout un art.

Faites sauter la banque ?

Contrairement à ce que je pensais, ce n'est peut-être pas Apple ou Facebook qui vont détruire les banques. Non. Les banques ont peur de l'Intelligence Artificielle. C'est en tout cas ce que dit le SNB, deuxième syndicat du secteur bancaire. Ils craignent que la percée de l'IA dans un secteur dans lequel la seule intelligence consistait à augmenter les frais chaque année de 5 à 10% ne détruise le secteur traditionnel. Ils ont bien raison d'avoir peur.

Une vraie bonne nouvelle

C'est ça le miracle français. Notre système est tellement bloqué que la moindre réforme, même limitée, a un impact considérable. La réforme de 2010 qui a décalé de deux ans le droit au taux plein a déjà sauvé, partiellement encore, notre système de retraite. Elle a permis déjà d'améliorer les finances désastreuses des régimes de retraite et d'améliorer le taux d'emploi des seniors, un des plus faibles du monde développé. On est encore loin du but, mais il faut absolument avancer sur la voie des réformes. Quelques réformes courageuses et ciblées pourraient spectaculairement rétablir la situation de notre pays.

Oui je radote. suite et pas fin.

Merkel a fait ses courses entre Noël et Jour de l'An, seule, comme d'habitude. À son supermarché. Elle a fait, comme à chaque fois, la queue à la caisse. Et elle est y allée, comme à chaque fois, à pied. No comment. Bon, c'est vrai qu'elle achète pour les fêtes des chocolats Mon chéri qui sont aussi ringards et de mauvais goût que ses tenues vestimentaires, mais ce n'est pas le sujet.

Ce soir c'est votre argent exceptionnel!

19h sur BFM Business. Quels ont été les événements clés de 2016 qui vont déterminer les tendances économiques et financières de 2017? Vaste programme passionnant avec Emmanuel Lechypre, Christopher Dembik de Saxobanque, Bruno Colmant de Degroof Petercam et Louis de Montalembert de Pléiade AM. Nous vous dévoilerons les lauréats 2016 de la gestion et tous nos spécialistes vous donneront leur conseil avisé. Ça va être énorme: il y aura du sang, du sexe et de la violence.

Du côté des marchés

Petit coup de mou sur le dollar après l'intervention en Chine sur le yuan, avec un euro proche des 1.06 et un dollar yen à 116.20.Surplace des indices avec un Dow Jones qui attend toujours de franchir le cap des 20000, le CAC qui se maintient bien à 4900 points et l'EuroStoxx totalement stable à 3316. Le mouvement du jour c'était aussi la hausse de l'or, suite à la baisse du dollar, à 1180. Le taux à 10 ans américain a glissé à 2.36%, le taux français s'est lui un peu tendu à 0.80%. Pétrole stable à 53.60 dollars.

On s'en fout?

La CGPME s'appellera maintenant la Confédération des PME, super moderne...très 2.0; défilé dimanche de voitures anciennes , à ne pas manquer, juste pour le plaisir d'emm.... Hidalgo; autre événement pour votre week-end avec le salon de la plongée principalement axé sur la mode de l'apnée; ce week-end, il caille, moi je reste sous ma couette; oui, la Russie a hacké les élections américaines selon toutes les agences de renseignement américain; Pokemon Go et Super Mario Run ont permis à l'Apple App Store de battre de nouveaux records de revenus en 2016; Amazon fait une percée spectaculaire dans la distribution en ligne de prêt à porter alors que les enseignes spécialisées ont eu une fin d'année pourrie, la chaîne Macy's va licencier 10,000 personnes mais oui, bien sûr, la technologie crée de l'emploi...

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos