mardi10janvier

Que nenni! Non! No! Nay! "Comment faut-il vous le dire?" martèle celle qu'on appelle déjà Theresa Nay. La Grande-Bretagne ne restera pas dans l'Union Européenne. Elle doit couper les ponts, ou les tunnels, et retrouver son entière souveraineté. Les marchés n'ont pas apprécié cette nouvelle sortie de la Dame de Fer bis.

>

Attaque sur la livre sterling

Cette année il va falloir devenir un vrai spécialiste des marchés des changes car en 2017 c'est sur ce marché qu'on va voir le plus clairement l'impact direct des évènements économiques et géopolitiques. Il faut dire que des trois principaux marchés, actions, taux et monnaies, c'est le seul qui n'est pas pollué en permanence, directement ou indirectement, par les banques centrales. En quelques jours, on a déjà le sujet yuan, vaste sujet. On aura avec Trump le sujet dollar. Et on a, à nouveau, le sujet livre avec le Brexit. Hier, la monnaie britannique a repris le chemin de la baisse. Au plus bas depuis octobre.

Nay

C'est une déclaration de Theresa May qui a mis le feu aux poudres. Une déclaration inattendue. Directe et même un peu brutale. On commençait à se faire à l'idée qu'il ne pourrait y avoir qu'un soft Brexit. Que les Anglais seraient prêts à tout pour conserver leur passeport européen et accepteraient les concessions nécessaires. Que Nenni, Absolutely not nous a dit hier Theresa May. Elle a confirmé hier ce qu'elle avait dit dimanche : la Grande-Bretagne n'essaiera pas de garder des petits bouts d'adhésion à l'Union Européenne. La Grande-Bretagne va sortir de l'Union Européenne. Même si elle a accusé la presse de déformer ses paroles pour affoler les Anglais, c'est bien un super hard Brexit qu'elle évoque. Pour elle, le contrôle des frontières, des lois et des réglementations n'est pas négociable.

Lost

Est-ce que c'est une posture de négociation ? Si c'était une posture de négociation, ce serait rassurant. Mais en fait ce qui inquiète les spécialistes du sujet, c'est que Theresa May joue les gros bras mais qu'elle n'a pas vraiment de plan. Pas de stratégie. Les députés anglais, même les conservateurs de son camp, la pressent d'expliquer ce qu'elle envisage de faire mais surtout comment elle envisage de le faire. Comment va-t-elle gérer les conséquences massives d'un vrai hard Brexit si c'est son choix ? Theresa May semble perdue, son gouvernement aussi. La seule bonne nouvelle pour l'instant est que l'Europe apparaît pour une fois, c'est tellement rare qu'il faut le signaler, ferme et unie.

Quel chaos !

Il est rare d'assister dans sa vie à des expériences financières ou monétaires massives, en live, surtout dans un pays de 1.3 milliards d'habitants. Le retrait des billets, qui représentaient 86% du cash en circulation, un cash qui représente lui-même 85% des transactions des Indiens, restera dans les livres d'économie. On en retiendra sa brutalité mais surtout le manque total de préparation. 3 mois à peine après cette mesure, l'impact est phénoménal. On a appris que les TPE et PME indiennes ont perdu un tiers de leurs emplois et 50% de leurs revenus depuis ce tremblement de terre monétaire. Mais le plus surprenant est que dans son ensemble, selon les prévisions du gouvernement, l'Inde pourrait maintenir une croissance de plus de 7% cette année. C'est certes moins que les 7.6% de l'année précédente mais ce serait tout de même bluffant. En attendant, l'Inde n'a toujours pas suffisamment de nouveaux billets.

Faites du business en chine ?

C'était le grand leitmotiv des années 90. Faites apprendre le Chinois à vos enfants. Imaginez-vous 1.3 milliards de consommateurs! C'est l'Eldorado! Il y en aura pour tout le monde. Aujourd'hui, la réalité est un peu différente. La Chine ne partage pas et les Chinois n'ont pas besoin de nous. Ou peu. Je trouve fascinant qu'un groupe comme McDonald's, pionner de la restauration rapide en Chine, implanté depuis le début des années 90, ait décidé de jeter l'éponge. Et de vendre 80% du capital de McDo Chine aux Chinois et à un fonds. La raison affichée est la concurrence féroce des autres chaînes souvent locales mais le Wall Street Journal insiste sur les difficultés souvent insurmontables des étrangers en Chine. Assurez-vous d'abord que vos enfants ou vos petits enfants soient bilingues en Anglais avant de leur donner des cours de Mandarin pour faire chic dans les dîners mondains: ce sera plus utile.

Mieux que la chine, monfinancier: offre d'emplois pour conseillers financiers

Nous recrutons pour nos trois agences, à Paris, à Rennes et à Cannes. C'est une vraie opportunité and I mean it. "Après une période de formation complète à nos produits, outils, processus et méthodes, le conseiller (H/F) transforme par téléphone ou en agence les prospects en s'appuyant sur la gamme de produits mise à sa disposition et un programme d'animation en agence. Il assure le service et la relation au quotidien avec les clients (Gestion, suivi et fidélisation) et détecte leurs besoins. Contactez-nous. Vite.

Un chiffre qui va alimenter les débats avant les élections

46.2 milliards d'euros de dividendes. Si on ajoute à cela les 10 milliards d'euros de rachat d'actions, les groupes du CAC 40 retrouve à un milliard près le record de 2007. En tête, Sanofi, Total et Vivendi. Selon les Échos.

Rageant

Nouveau record pour le commerce extérieur allemand. L'Allemagne, avec le même euro que nous, a déjà accumulé à fin novembre 234 milliards d'euros de surplus et devrait donc dépasser sur l'année le précédent record de 2016, 244.3 milliards. En France notre déficit va dépasser les 50 milliards d'euros. ça rend dingue non ?

Soyons clairs

Je n'aime pas Donald Trump. Si j'avais été Américain, je n'aurais pas voté pour lui. Mais je n'aurais pas voté pour Clinton non plus, j'aurais voté blanc. Car son élection est le signe d'une faillite massive des élites gouvernementales, médiatiques et "intellectuelles". Faillite illustrée encore ce week-end par les déclarations larmoyantes des acteurs ou actrices aux Golden Globes, des acteurs qui n'ont toujours pas compris que les classes moyennes ou pauvres de l'Amérique profonde ne vivent pas à Beverly Hills. Tous les bobos unis du monde entier ont salué le "courage" de la déclaration de Meryl Streep (je n'ai pas bien compris où était le courage et quel risque elle a pris) ou l'appel à "abattre tous les murs" (ambiance élection Miss France comme notre primée nationale). L'élection de Trump n'a finalement rien changé: les "élites" continuent à faire les mêmes erreurs.

On s'en fout?

Après Michelle qui a versé sa larme, c'était au tour d'Obama de dire au revoir et de nous expliquer qu'il était content de son bilan, un bilan tellement positif que les Américains ont élu Donald Trump; Assad a salué le programme de François Fillon dans son interview, un soutien dont Fillon se serait bien passé; Vous connaissez l'"intégration verticale" dans le business? C'est quand le groupe qui possède Royal Canin et Whiskas achète un groupe de 800 cliniques vétérinaires; La preuve que Kardashian a un public large et séduit tous les âges: ses braqueurs avaient entre 23 et 73 ans; Un procès qui va être suivi : un locataire de Fontenay-Sous-Bois va sûrement se faire expulser de son logement car il a sous-loué par Airbnb sans l'autorisation des propriétaires: je suis pour; En zappant hier je suis retombé par hasard sur la nième rediff de Rambo 2, je ne l'avais pas vu depuis des années, j'ai versé une larme.

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos