vendredi02juin

Trump a pris sa décision hier. Seul ou presque. Contre l'avis de la majorité de ses conseillers. Il a annoncé le retrait des États-Unis de l'accord de Paris. Une stratégie pour lui permettre de renégocier un accord plus favorable pour les États-Unis. Mais les européens sont montés au créneau pour refuser toute renégociation. Et la Chine en a profité pour réaffirmer son soutien à l'accord.

>

Trump fait du trump

On pensait qu'il s'était assagi. Il s'était couché devant la Chine, devant le Japon notamment. On se demandait s'il devenait plus raisonnable. Mais hier, il a pris le monde à contre-pied en remettant en cause l'accord signé par 195 pays. Les réactions dans le monde, mais aussi aux États-Unis ne se sont pas faites attendre: "bras d'honneur", "acte stupide et criminel" et même "délit contre l'humanité" pour notre Ségolène Royal.

L'impact de la décision américaine

1. Est ce qu'il va y avoir un effet d'entraînement? Est ce que d'autres grands pays vont suivre. C'est peu probable. 2. Quel impact sur les entreprises américaines? C'est une excellente nouvelle pour des secteurs comme le charbon, le gaz, l'automobile ou encore la sidérurgie mais une très mauvaise nouvelle évidemment pour les énergies renouvelables 3. C'est une excellente nouvelle pour la Chine qui se retrouve, grâce à Trump, dans un rôle à contre emploi, défenseur de l'environnement et du libre échange et qui va donc gagner en proximité avec l'Europe.

Et ce n'est pas tout

Trump reprend aussi l'offensive sur son décret anti-immigration. Il saisit la Cour Suprême pour le rétablir.

L'hégémonie américaine

Nouveaux records à Wall Street, notamment sur les valeurs technologiques. La Bourse américaine n'en finit pas de monter. Et cette hausse est principalement alimentée depuis le début de l'année par la flambée des nouveaux maîtres du monde, les leaders de la techno américains. Avec des chiffres de capitalisation qui donnent le vertige. Quel que soit l'acronyme. Que ce soit les GAFA, Google Apple Facebook Amazon, ou les FAANG avec deux A et un N pour Netflix. Et bien d'autres encore. Rappelons le, les 5 premières capitalisations mondiales sont des groupes de techno américains. Et chaque jour un nouveau chiffre spectaculaire, quand Amazon est passé brièvement au-dessus des 1000 dollars, quand Apple a dépassé les 800 milliards de capitalisation, ou quand la somme des valeurs de ces groupes a dépassé la valeur de la Bourse de Paris et de Francfort réunies.

Cette hégémonie m'inquiète pour l'europe

On cite tous les jours ces records ou ces chiffres comme s'ils étaient anecdotiques. Or ils ne le sont pas. Les groupes américains dominent le monde de la techno et comme la techno domine et va dominer de plus en plus l'économie mais aussi nos vies privées, on peut dire que ces groupes vont dominer le monde. Nous avons fait une erreur en Europe. Les laisser entrer librement, sans aucune contrainte, sans aucun contrôle. Et aujourd'hui l'Europe n'est plus dans la course.

La encore, la chine a bien joué

La Chine a fait le bon choix. Elle a fermé ses frontières pour favoriser l'émergence de ses champions. Des champions qui eux aussi battent des records. On en parle moins. Et pourtant le trio Chinois, Baidu, Alibaba et Tencent explosent. Elles ont même surperformé leurs concurrents américains avec des hausses de plus de 40% depuis le début d'année. Alibaba et Tencent sont devenues respectivement les 9èmes et 10èmes capitalisations boursières mondiales. La Chine est non seulement dans la course mais elle colle au peloton de tête américain. A l'heure où on parle d'une Europe qui doit devenir de plus en plus autonome et indépendante des États-Unis, le constat en matière d'hégémonie de la techno américaine est accablant.

Ce soir c'est votre argent exceptionnel

Nous allons rejouer cette semaine exceptionnelle, avec des conseils exceptionnels et des invités exceptionnels: Emmanuel Lechypre, Christian Cambier de Focal, Jean Pierre Gaillard d'Erasmus, Jean François Robin de Natixis, Patrice Gautryd'Union Bancaire Privée et Pauline Tattevin. À ne pas manquer. De l'éco, de la finance et du fun. Horaires : Ce soir 19h00, 7h00 et 21h00 le samedi, 22h00 le dimanche.

L'image du jour

En une du Financial Times. Deux femmes. La ministre de la défense française, Sylvie Goulard, reçue en Allemagne par la Ministre de la défense allemande, Ursula Von der Leyen. Vive la parité.

Bayrou lance sa reforme

Pour "redonner confiance dans la vie démocratique". Les éléments principaux: interdiction de recruter des membres de sa famille, suppression de la réserve parlementaire avec des remboursements de frais sur factures, encadrement des activités de "conseils", création d'une banque de la démocratie pour prêter de l'argent aux partis, suppression de la Cour de Justice de la République; limitation du nombre de mandats etc etc. Rien à dire, même si on ne supporte pas Bayrou, comme moi, c'est une vraie réforme.

Un nouveau co par jour

On est dans l'ère de l'économie collaborative, l'économie de partage. On partage tout. C'est co-ol (jeu de mots). Après le coworking, voici le cohoming: c'est du coworking à domicile, vous allez bosser non pas dans un espace commun de bureaux, mais chez quelqu'un qui vous accueille sur une table ou un canapé. Moins cher que le coworking (Aujourd'hui). On n'arrête pas le progrès.

On s'en fout?

Mac Donald's va tester à Paris la livraison à domicile; Yannick Bolloré sur orbite pour devenir le patron de Vivendi; puisqu'on parle d'orbite, Pesquet revient sur Terre, c'est sympa mais j'ai peur de l'overdose médiatique sur le sujet; Pujadas nous quitte le 8 Juin, Michel Sardou lui lance sa tournée d'adieu le 5 Juillet; House of Cards 5 sur Netflix, j'ai lâché à la 3ème saison; Les Echos week-end consacrent un dossier sur la passion des patrons, cadres sup' et start upers pour le vélo, il va falloir que je m'y mette.

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Le dispositif Pinel vit ses derniers jours avant l’application de nouvelles règles
    22/11/2022
  • Image actualite 2
    Réduction ou déduction, comment réduire ses impôts ?
    17/11/2022
  • Image actualite 3
    Ce que valent les livrets bancaires solidaires
    15/11/2022
  • Image actualite 4
    Avez-vous pensé à toutes les solutions pour payer moins d'impôts l'année prochaine ?
    15/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt