lundi27novembre

L'euro reste très ferme ce matin. Il a accéléré à la hausse en fin de semaine. Il était un peu bridé par la situation en Allemagne. Mais depuis qu'une nouvelle grande coalition est en négociation avec la perspective donc d'un maintien d'Angela Merkel au pouvoir et d'éviter les élections anticipées, on sent que la monnaie européenne a un certain élan.

>

Baisse du dollar aussi

Elle bénéficie aussi d'un petit mouvement de baisse sur le dollar contre toutes les monnaies lié, comme toujours aux négociations au Congrès sur la réforme fiscale, la baisse massive des impôts, qui traîne alors que Donald Trump fait tout pour qu'elle puisse passer avant la fin d'année et ce n'est pas gagné.

Une croissance favorable

L'euro est également porté par la croissance économique européenne. On peut dire que l'Europe est la bonne surprise de l'année 2017. Elle a démarré comme LA zone à problème, surtout politique, boycottée par les investisseurs internationaux.Elle est devenue au deuxième semestre LA zone économique incontournable avec une situation qui ne cesse de s'améliorer au fil des jours. Les indicateurs économiques se succèdent et battent record sur record, certains datant de 2007, d'autres remontant même à 2000. Si la situation politique en Europe, et notamment en Allemagne, se stabilise, les investisseurs pourront se focaliser sur les bonnes nouvelles économiques qui devraient continuer à tomber semaine après semaine. Un soutien de poids pour la monnaie européenne.

Une tendance durable pour l'euro ?

Normalement oui. L'euro est porté. Le seul événement qui pourrait freiner et même inverser sa progression c'est évidemment la réforme fiscale aux États-Unis. Elle est certes déjà largement anticipée, mais depuis quelques semaines les marchés se sont lassés de l'attendre. Si elle est réellement adoptée, et qu'elle est de l'ampleur souhaitée par Donald Trump, ce sera un facteur indéniable de soutien pour le dollar. En attendant la vigueur de l'euro est l'illustration du sentiment de douce euphorie qui règne sur la zone euro et l'Europe en général. Cela fait longtemps qu'on n'avait pas connu ça et franchement ça fait du bien.

Le droit à l'erreur

C'est un vrai changement d'état d'esprit. Une excellente nouvelle. Une de plus. Aujourd'hui est présenté le projet de loi qui a pour objectif de changer les relations et l'attitude des administrations vis-à-vis des entreprises et des particuliers. Les mesures vont dans le bon sens, on peut toujours regretter qu'elles soient un peu timides, mais c'est tout de même une évolution positive qu'on ne peut que saluer.

Arabie saoudite

On a eu quelques nouvelles ce week-end des détenus du Ritz Carlton, ces princes, business men et anciens ministres, arrêtés il y a quelques semaines dans le cadre d'une purge sous couvert de lutte contre la corruption. Ils négocient leur liberté. Contre l'abandon d'une partie significative de leur richesse, 70% environ. Le Financial Times parle d'un montant global de 100 milliards de dollars que le royaume pourrait récupérer. Ça fait cher la nuit au Ritz Carlton.

Arabie saoudite toujours

Mohammed Bin Salman a lancé une grande coalition de 41 membres, principalement sunnites, l'Iran étant évidemment exclue, pour lutter contre le terrorisme islamique et s'est engagé à débarrasser le monde de ce terrorisme. La guerre froide avec l'Iran devient de plus en plus chaude.

Du côté des marchés

Malgré une séance écourtée vendredi, les marchés américains n'ont pas fait les choses à moitié. Le Nasdaq et le S&P ont terminé sur de nouveaux sommets. À Tokyo, le Nikkei termine en petite baisse de 0,24% en raison du léger renchérissement du yen face au dollar. Le marché des changes reste le compartiment à surveiller avec un euro qui poursuit sa hausse face au dollar à 1,195 dollar, dans le sillage de la publication d'un IFO allemand qui a atteint un nouveau sommet historique au mois de novembre.Au chapitre devise virtuelle, le bitcoin a franchi dimanche les 9.000 dollars une semaine à peine après avoir cassé le plafond des 8.000 dollars. Le baril de brent lui aussi est bien orienté et progresse désormais en direction des 64 dollars à 63,75 dollars.

Ce n'est pas fini

Je pensais qu'on allait enfin être tranquille avec la fin du week-end et qu'on n'allait plus être matraqué par les promotions pour le "black friday"...J'avais oublié qu'aujourd'hui c'était le "cyber monday"! . Vivement mardi donc sauf s'il y a un super tuesday.

Monstrueux

L'attentat au Sinaï. Plus de 300 morts et le bilan pourrait encore s'alourdir. No comment.

À revoir en replay

L'émission était exceptionnelle avec nos Jedis de l'économie et de la finance : Emmanuel Lechypre, Michel Ruimy, Économiste, professeur à l'Escp-Europe, Emeric Préaubert, Fondateur de Sycomore AM, Jean-Louis Mourier , Économiste chez Aurel BGC, Romain Burnand, Directeur général de Moneta AM et bien sûr Laure Closier. On a rejoué la semaine et on vous a donné quelques conseils. De l'éco, de la finance et du fun.Vous souhaitez voir le replay ? C'est ici

On s'en fout ?

À contre-courant : la Pologne interdit progressivement l'ouverture des commerces le dimanche; La fortune de Jeff Bezos a dépassé, ce week-end de black friday, les 100 milliards de dollars du fait de l'envolée du titre Amazon; La France a gagné la coupe Davis; Macron va faire une tournée en Afrique cette semaine; Les Constructifs exclus des Républicains ont rejoint La République en Marche; Selon des chercheurs chinois la pollution nuirait à la qualité des spermatozoïdes; La nouvelle émission de télé réalité : "mon plus beau Noël", un concours de réveillon...; Un scandale national: l'élection de Miss Aquitaine aurait été truquée; La polémique sur les animaux dans les cirques enfle.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos