lundi26septembre
application bancaire

Connaissez-vous le montant total de l’argent détenu en France sur des comptes courants ? Accrochez-vous, cela décoiffe : 544 milliards d’euros, soit 18 430 euros par foyer ! Evidemment, il s’agit d’une moyenne et rares sont ceux qui disposent effectivement d’une telle somme à disposition. Il n’empêche : nous avons tendance, quand nous pouvons nous le permettre, à garder un peu trop d’argent sur nos comptes courants.

Ce n’est pas un reproche, plutôt un constat. Les temps sont durs, l’avenir est incertain et garder de l’argent à portée de main est un réflexe compréhensible. Et puis, nous n’avons pas toujours le temps, la motivation ou les compétences pour mieux gérer nos finances. Pourtant, c’est loin d’être inaccessible. Voici quelques conseils simples pour y parvenir.

Découvrez notre assurance vie sans frais d'entrée

Faites un point détaillé de votre budget

C’est une première étape incontournable : regardez où part votre argent. Prenez deux ou trois mois d’historique de votre compte bancaire principal. Faites le point sur ce que vous dépensez pour vos charges fixes récurrentes (loyers, mensualités de crédits, impôts, factures diverses, etc.). Calculez votre reste à vivre, c’est-à-dire l’argent dont vous avez besoin pour l’alimentation, l’hygiène, l’habillement ou les loisirs. Additionnez le tout et vous obtenez le montant dont vous devez disposer sur votre compte courant chaque début de mois pour éviter de finir dans le rouge.

Quelques conseils supplémentaires :

  • gardez de la marge : si vous le pouvez, conservez quelques centaines d’euros, en plus du total de vos dépenses habituelles, pour faire face à d’éventuelles fluctuations. Objectif : éviter à tout prix les découverts qui, même autorisés par votre banque, sont très coûteux ;
  • évitez les chèques, dont vous ne savez jamais quand ils vont être encaissés ;
  • suivez votre compte courant de près. Fixez un seuil d’alerte, à 200 euros par exemple, et demandez à votre banque de vous prévenir par SMS lorsque votre solde passe en dessous.

Si vos rentrées mensuelles ne couvrent pas l’équivalent d’un mois de dépenses (ou si vous souhaitez épargner plus), il n’y a pas 36 solutions : changer de travail ou... faire des économies ! On vous laisse vous occuper du 1er sujet, mais sur le second, avant de rogner, avant de rogner sur l’alimentation ou les loisirs, pensez à optimiser vos charges récurrentes. Vous pouvez, par exemple, diminuer vos mensualités de crédits grâce au regroupement de crédit. Ou trouver des fournisseurs moins chers pour vos assurances, votre banque ou votre énergie. La nouvelle application Meilleurtaux peut vous y aider, en analysant vos comptes pour trouver des sources d’économies.

Si, au contraire, votre solde a toutes les chances de rester positif en fin de mois, passez à l’étape suivante.

Constituez-vous une épargne de précaution

Plutôt que de laisser trop d’argent s’accumuler sur votre compte courant, utilisez-le pour vous constituer une épargne dite « de précaution » : l’équivalent, idéalement, de 6 mois de revenus que vous mettez de côté sur un support sécurisé et immédiatement disponible, en cas de coups durs. Les livrets réglementés (Livret A et LDDS sont idéaux pour cela. Cumulés, ils vous permettent de placer près de 35 000 euros, rémunérés actuellement à 2% nets d’impôts. Certes, c’est moins que l’inflation, mais c’est toujours mieux que 0%, soit ce que vous rapporte votre compte courant. Au taux actuel, un Livret A au plafond vous rapporte 460 euros par an : de quoi compenser une petite partie des surcoûts liés à la hausse des prix.

Placez le reste pour construire votre patrimoine

Une fois que vous avez l’équivalent d’un semestre de revenus de côté sur un livret d’épargne, vous pouvez commencer à réfléchir à placer le reste. Cela tombe bien : après des années de vache maigre, les taux remontent ! Là, tout dépend de vos objectifs. L’assurance vie constitue en général la première pierre idéale pour préparer des projets à moyen terme. Si vous regardez plus loin, vers la retraite, pensez au PER. Et si l’immobilier vous intéresse, il y a les SCPI, qui vous permettent de profiter de l’investissement locatif sans vous compliquer la vie.

Découvrez notre assurance vie sans frais d'entrée

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Le dispositif Pinel vit ses derniers jours avant l’application de nouvelles règles
    22/11/2022
  • Image actualite 2
    Réduction ou déduction, comment réduire ses impôts ?
    17/11/2022
  • Image actualite 3
    Ce que valent les livrets bancaires solidaires
    15/11/2022
  • Image actualite 4
    Avez-vous pensé à toutes les solutions pour payer moins d'impôts l'année prochaine ?
    15/11/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt