DISPOSITIF COVID-19 En savoir plus

Dans le contexte actuel, nos équipes restent mobilisées et opérationnelles à distance. Les agences sont fermées.
1. Contactez-nous de préférence par email, et sinon au 0800 113 133 (Service & appel gratuits).
2. Limitez au maximum les échanges par courrier et privilégiez vos opérations (arbitrages, versements, rachats partiels) via votre accès Client en ligne.

mardi25février
Contrat entre deux personnes pour une maison

Les sociétés civiles de placement immobilier étaient très prisées des Français dans les années 1970. Le produit a ensuite perdu de sa notoriété et s’est retrouvé distribué sur un marché confidentiel. Cette forme d’investissement connaît toutefois un regain d’intérêt depuis quelques années. L’an dernier, les professionnels du secteur ont enregistré une collecte record.

Les prix de l’immobilier sont souvent rédhibitoires pour les investisseurs, surtout lorsqu’ils ne disposent que d’un petit capital. Il faut en effet prévoir plusieurs dizaines, voire une centaine de milliers d’euros, pour pouvoir détenir en direct un bien. Avec une SCPI, il suffit d’une centaine, ou même d’une dizaine d’euros, pour acquérir une part et devenir associé.

Chaque porteur de parts pourra se rémunérer sur le long terme grâce à la vente de ses actifs ou à la redistribution des plus-values.

Ce type de placement se révèle ainsi plus accessible et potentiellement plus intéressant pour les particuliers. Cependant, l’investissement comporte également des risques inhérents au marché de l’immobilier.

Un produit aux multiples particularités

Les sociétés civiles de placement immobilier ont diversifié le contenu de leur portefeuille au fil des années. L’investissement permet désormais de détenir des parts de différents types de biens, incluant notamment des bureaux, des commerces, des hôtels, des campings ou encore des établissements de santé.

La diversification est également d’ordre géographique. Ainsi, ce support de placement peut concerner des biens immobiliers situés dans l’Hexagone comme dans un autre pays de l’Union européenne. Dans ce cas, les offres se distinguent souvent entre SCPI diversifiées et spécialisées.

En général, les actifs dans le domaine sont assez faciles à revendre. La transaction peut être réalisée en quelques mois sur un marché fluide. L’opération risque, en revanche, de prendre plus de temps et de poser plus de difficulté aux vendeurs en cas de perturbations.

Les spécialistes conseillent le plus souvent de

garder ses parts durant au moins 10 ans pour pouvoir les rentabiliser.

D’ailleurs, avec des frais d’accès de 10 % en moyenne, l’investisseur a tout intérêt à penser sur le long terme avant d’opter pour ce type de produit.

Les SCPI en détention directe sont soumises à la fiscalité des revenus fonciers, basée sur le taux marginal d’imposition et les prélèvements sociaux. La fiscalité de l’assurance-vie s’appliquera, en revanche, si le placement est réalisé sur une unité de compte. Enfin, les professionnels recommandent généralement

de privilégier les achats d’actifs en démembrement de propriété pour éviter une forte taxation.

Un support avantageux pour les petits investisseurs

L’an dernier, les distributeurs de SCPI ont réalisé une collecte de 8 milliards d'euros. Ces chiffres dépassent de loin le dernier record en date enregistré en 2017. Le succès de ce placement s’explique notamment par la grande stabilité de son rendement et la répartition des risques entre porteurs d’actifs.

Le directeur général de Primonial REIM, Stéphanie Lacroix, ajoute :

C'est le seul placement en « immobilier papier » qui, s'il est détenu en direct, se finance à crédit avec la possibilité de déduire les intérêts d'emprunt.

Stéphanie Lacroix

Dans la pratique, la mutualisation des risques représente un des premiers arguments en faveur de ce support d’investissement. En effet, le portefeuille des SCPI comportent généralement plusieurs biens locatifs, comptant chacun un ou plusieurs occupants.

Ainsi, en cas d’impayés ou de surfaces inoccupées, le manque à gagner sera limité, car les autres locataires continueront de payer leurs loyers.

La détention en direct dans l’immobilier amène généralement les petits investisseurs à se cantonner à l’habitat. En effet, les actifs dans le tertiaire valent souvent plusieurs millions d’euros, rendant ce marché virtuellement inaccessible.

Grâce à leurs spécificités, les SCPI permettent de se lancer dans un secteur proposant des rendements plus intéressants. La conjoncture économique tend par ailleurs à rendre l’immobilier d’entreprise encore plus attractif pour les investisseurs. En effet, depuis peu, la forte hausse de la demande fait augmenter les niveaux d’occupation et les loyers.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos