mercredi03mai

Un vent d'optimisme continue à souffler sur les marchés: les indices boursiers continuent à afficher de nouveaux records, et on peut effectivement parler d'optimisme. Mais ce qui me frappe le plus, et ce n'est pas tout à fait la même chose, c'est l'absence totale de peur des investisseurs. En son temps, Alan Greenspan, l'ancien patron de la FED aurait utilisé le terme conundrum désignant une énigme.

>

La volatilité en chute libre

Depuis le début de cette année, la volatilité des bourses américaines, le VIX, l'indice qui mesure la nervosité et la peur des marchés, a chuté de près de 30%. Il navigue autour de 10% c'est-à-dire son record historique depuis près de 30 ans. Et je peux vous assurer que les plus grands experts des marchés se creusent la tête pour résoudre cette énigme.

Logique ?

En quoi est-ce étonnant d'avoir un indice de nervosité au plus bas puisque les marchés sont au plus haut ? Que la volatilité baisse, c'est normal. La volatilité baisse quand les marchés montent et la volatilité monte quand les marchés baissent. Mais ce qui étonnant c'est la violence de la baisse et le niveau auquel on se trouve par rapport à l'ensemble des évènements macroéconomiques et géopolitiques que nous avons vécus, comme Trump, le Brexit ou des élections et que nous allons vivre comme Trump toujours, comme le Brexit toujours dont les négociations s'annoncent de plus en plus tendues avec l'Europe, ou encore d'autres élections.

Confiance en l'avenir ou euphorie ?

Des éléments d'explication ?Pas vraiment. Ce niveau de volatilité indique que les investisseurs pensent qu'il ne peut y avoir aucun accident de marché, aucun, dans les semaines ou les mois qui viennent. Ils ne prennent même plus la peine de se protéger avec une assurance anti-chute tant ils sont sûrs d'eux. Et on observe le même phénomène sur les autres marchés, comme les emprunts d'état américains dont la volatilité a perdu plus de 20% cette année malgré le cycle de hausse des taux par la FED. Une fois de plus, nous vivons un phénomène historique.

On tente le coup?

Si comme nous vous ne pouvez pas vous empêcher de penser que l'optimisme des marchés est malsain, que la volatilité ne peut pas être aussi basse après Trump, le Brexit, les élections françaises, la bulle chinoise, etc... et que cette année il faut suivre l'adage "Sell in may and go away", suivez alors notre conseil du jour : L'achat du Turbo call VIX 143DZ. Un conseil de court terme, pour les profils ultra spéculatifs

Le grand soir

Alors que les derniers sondages donnent Macron toujours gagnant mais avec un score proche des 60%, combien serons-nous à regarder le débat ce soir et... à attendre ou craindre qu'un des deux candidats craque ? On va tous attendre aussi la petite (ou très longue comme "moi président") phrase qui restera dans les annales des débats présidentiels. J'aurais bien aimé assister aux séances de préparation.

Les deux candidats face à l'épargne

L'équipe de MonFinancier a analysé les programmes des deux candidats concernant votre épargne et on peut dire qu'ils sont (très, très) différents et que le programme de Le Pen serait un vrai désastre, un vrai désastre. Voir le débat Macron/Le Pen sur les questions d'épargne

Ca ne sera pas un soft brexit

Et, contrairement à ce qu'on aurait pu attendre, ce n'est pas la Grande Bretagne qui est "hard" mais l'Union Européenne, soudée pour une fois. Une Union Européenne qui, selon les anglais, veut "punir" la Grande Bretagne pour décourager les autres pays qui voudraient suivre sa voie. Après une rencontre qui s'est apparemment très mal passée entre Juncker et May, le chiffre de ce que devrait payer la GB pour faire face à ses engagements AVANT de commencer les négociations serait maintenant de 100 milliards d'euros, et non plus 60 milliards. Les négociations vont être très brutales. On se demande même comment elles vont pouvoir aboutir.

Back to 2008

Le CAC a continué sa progression avec une hausse de 0.70% qui l'a amené au dessus des 5300 points. Du jamais vu depuis janvier 2008. Les investisseurs continuent à miser sur la victoire de Macron à travers les actions françaises, les emprunts d'état français mais aussi les actions européennes qui bénéficient largement de ce vent d'optimisme. 5ème semaine de collecte positive pour les fonds d'actions européennes. Est-ce que cette année, le vieil adage boursier "Sell in May and go away" est en danger ?

Chacun veut sa carte de paiement

Ce n'est pas encore la révolution attendue en matière de paiement. Mais les initiatives se multiplient. Après Carrefour, c'est au tour de la FNAC de lance une carte bancaire. On attend toujours le big bang qui viendrait d'Apple ou d'un autre géant américain mais qui ne vient toujours pas.

La rencontre du jour

L'ambiance était glaciale et les regards éloquents lors de la rencontre entre Angela Merkel et Vladimir Poutine à Sotchi. Ils sont néanmoins parvenus à s'accorder sur le fait qu'ils n'étaient d'accord sur rien, de la Syrie à l'Ukraine en passant par la "démocratie" en Russie.

À lire

Très bon article de Jean Pierre Robin dans le Figaro: "Macron fait prendre un coup de vieux à 33 millions de Français". Macron, avec ses 39 ans et 4 mois, est proche de l'âge médian des français, 40.2 ans selon l'Insee, 38.7 pour les hommes et 41.6 pour les femmes. Si victoire de Macron, une moitié des français va se sentir "vieille", comme les leaders du G20 dont aucun n'a moins de 40 ans. Il faut aller chercher Kim Jong Un en Corée du Nord (34 ans) et le roi du Bhoutan (37 ans) pour trouver plus jeune...

On s'en fout?

Baroin va mener Les Républicains aux législatives sur fond de division face au soutien à Macron; NKM rêve que Macron l'appelle pour lui proposer un poste; Joli message de la CGT Publicis suite à l'agression du CRS qui a été gravement brûlé : "On ne parle que du poulet grillé sur les chaînes type BFM", no comment; Les électeurs de Mélenchon voteraient blanc à 36% et s'abstiendraient à 29%; Oh la la quelle surprise!: l'Europe est parvenue à un accord de "dernière minute" avec la Grèce; Alitalia est en cessation de paiements 3 ans après qu'Etihad soit entré à hauteur de 49% dans son capital; Apple a une trésorerie de 257 milliards de dollars.

Faites plaisir à un ami

Inscrivez-le tout de suite, gratuitement, à notre newsletter. C'est simple et rapide. Cliquez ici

VOILA C'EST TOUT
BONNE JOURNEE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos