vendredi28octobre

La liquidité et la solvabilité sont deux termes qu'on retrouve souvent dans les médias quand il s'agit d'évoquer la solidité des banques. Mais il existe une différence importante entre ces deux termes:

    La solvabilité : definition, explications

    C'est la mesure de la capacité d'une personne physique ou morale à payer ses dettes sur le court, moyen et long terme sans se retrouver en défaut de paiement.

    Plus précisément, la solvabilité d'une personne physique est le fait que l'ensemble de ses biens, composés d'actifs tels que les biens immobiliers ou les placements financiers soit supérieur à celui de ses dettes.

    Pour une entreprise, le principe reste le même. Son actif (composé des immobilisations, des stocks, ou encore des liquidités,...) doit être supérieur à son passif (dettes bancaires, fournisseurs, ...).

    La solvabilité d'une entreprise peut également se traduire par son aptitude à faire face à ses engagements en cas de cessation d'activité (arrêt d'exploitation), liquidation de mise en vente des actifs.

    Étant donné que la solvabilité est la capacité à répondre à ses échéances financières à tout moment, on peut calculer la solvabilité d'une entreprise à court terme, moyen et long terme. Pour trouver par exemple la solvabilité d'une entreprise à moyen terme, on prendra en compte les dettes à échéances à moyen terme et non celles à échéances plus longues. A cet effet, une entreprise peut être solvable à long terme, mais pas à moyen terme.

    Vous avez des questions sur le patrimoine ou la fiscalité ? Nos experts y répondent, contactez nous gratuitement.

    >> Je souhaite être recontacté par un conseiller MonFinancier

    La liquidité : definition, explications

    Elle est en quelque sorte la solvabilité à court terme. Il s'agit de la capacité à faire face à ses échéances immédiates, par exemple les dettes financière à très court terme, des salaires ou encore la TVA.

    Pour faire face à ses dettes, la société doit disposer des liquidités suffisantes ou de quasi liquidités. Il faut donc de la trésorerie (monnaie disponible), et éventuellement des actifs transformables immédiatement en liquidités.

    Sans liquidités suffisantes, une entreprise ou même une personne peut se retrouver en défaut bien qu'elle soit solvable.

    Pour une banque, les termes de solvabilité et de liquidité sont très importants, car ses actifs sont composés de créances ayant toutes différentes échéances.

    De plus, ses dettes sont en grande partie composées des dépôts des clients. Ces dépôts n'ont pas d'échéances. On dit qu'ils sont " à vue ". En pratique, une banque n'est pas capable de rembourser immédiatement tous ses dépôts à vues, bien que le risque pour une banque de voir ses clients retirer tout leurs fonds tous en même temps est quasiment nul.

    Mais les banques doivent quand même respecter un ratio de liquidité. Il s'agit tout simplement d'un niveau de liquidité minimum qu'une banque doit conserver par rapport à ses engagements à court terme et à vue, pour faire face à ses échéances et à une hausse imprévue de demandes des retraits.

    Selon les accords de Bale III, ce ratio doit être égal à 7% pour assurer une certaine liquidité de la banque.

    Vous avez des questions sur le patrimoine ou la fiscalité ? Nos experts y répondent, contactez nous gratuitement.

    >> Je souhaite être recontacté par un conseiller MonFinancier
    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos