Plan Épargne Retraite (PER)

Le meilleur placement pour votre retraite en 2022

Épargnez pour votre retraite et réduisez dès aujourd'hui vos impôts, avec nos contrats PER individuels, sans frais d'entrée, alliés incontournables pour votre retraite.

  • 0% de frais d'entrée
    de frais d'arbitrage

    sur tous nos contrats !

  • La qualité
    Grande offre de supports et d’options de gestion
  • Le conseil
    Nos experts vous accompagnent
  • Le rendement
    Des fonds parmi les meilleurs du marché
  • Le choix
    Une large gamme de supports

Comparez nos contrats Plan d'Épargne Retraite

Sélectionnez vos critères de comparaison :
meilleurtaux Liberté PER
meilleurtaux PER
Suravenir PER

Les supports

Performances des fonds en euros
Performances des
fonds en euros

Le fonds en euros PER
Nouvelle Génération
+1,65 %

nets en 2021

Accessible sans contrainte

Apicil Euro Garanti
+ 0,86 à 1,46 %
nets en 2021

Accessible à hauteur de 50 %, le solde devant être investi en Unités de Compte présentant un risque de perte en capital

Suravenir Rendement PER
+1,50 %

nets en 2021

Accessible sans contrainte par versement (libre et programmé) ou arbitrage

Nombre de supports (UC)
Nombre de
supports (UC)
700
760
360
Nombre de supports immobiliers
Nombre de
supports immobiliers
20 SCPI
6 SCI
8 OPCI
18 SCPI
5 SCI
6 OPCI
15 SCPI
6 SCI
5 OPCI
Gestion Pilotée Nombre de gérants
Gestion Pilotée
Nombre de gérants
2
3
Profils de gestion pilotée à Horizon Retraite
Gestion profilée (3 profils)
3
Profils de gestion pilotée à Horizon Retraite
3 Profils de gestion pilotée à Horizon Retraite
Titres vifs
Titres vifs
ETF
ETF
FCPR
FCPR

Les frais du contrat

Les récompenses de votre futur contrat

Distinctions attribuées par les journalistes des magazines/journaux cités en fonction de leurs propres critères d'analyse
Distinctions attribuées par les journalistes des magazines/journaux cités en fonction de leurs propres critères d'analyse
Numéro 1 des contrats Internet PER
Le Particulier (Groupe Le Figaro) - Novembre 2020
Label d'excellence de l'assurance vie en 2021
Les Dossiers de l'Epargne - Mars 2021
Bronze 2021 du PER catégorie « Grand prix du jury »
Toutsurmesfinances - Avril 2021
Découvrir
Découvrir
Découvrir

Restez informé pour prendre les bonnes décisions

  • Image actualite 1
    PER : pour profiter d’un bonus fiscal en transférant votre assurance vie, il faut se dépêcher Retraite
    28/11/2022
  • Image actualite 2
    Perp, Préfon, Perco...Comment regrouper l'ensemble de vos contrats d’épargne retraite sur un PER Retraite
    25/11/2022
  • Image actualite 3
    Le succès du plan d’épargne retraite ne faiblit pas Retraite
    23/11/2022
iImportant

Contrairement aux fonds en euros à capital garanti, les Unités de Compte (SICAV, FCP, SCPI, SCI, OPCI, EMTN, Trackers, Titres Vifs, FCPR...) et les mandats dans le cadre d'une gestion pilotée ne garantissent pas le capital versé et sont soumis aux fluctuations des marchés financiers et immobiliers à la hausse comme à la baisse. L'assureur s'engage sur le nombre d'Unités de Compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Par conséquent nous vous recommandons de prendre connaissance des documents réglementaires (prospectus, DICI, DIS...) avant toute décision d'investissement.

Comment fonctionne le PER (plan épargne retraite) ?

Le plan épargne retraite est un support d’épargne à long terme. Hormis quelques situations exceptionnelles, les versements effectués ne seront disponibles qu’au départ à la retraite.

Il est possible d’ouvrir un PER à titre individuel (pour les salariés, fonctionnaires, travailleurs indépendants, libéraux ou encore demandeurs d’emploi) ou une épargne retraite collective (pour les salariés de l’entreprise). Dans le cadre d’un contrat collectif, le PER peut être obligatoire.

L’argent est versé sur des fonds en euros ou sur des unités de compte, cela s’apparente quelque peu à l’assurance-vie.

 

Comment alimenter un PER ?

Le plan épargne retraite peut être alimenté de diverses manières selon votre situation :

  • Versements volontaires qui peuvent être libres, programmés, ponctuels ou récurrents  ;
  • Versements issus de l’épargne salariale  ;
  • Abondement de l‘employeur par rapport aux sommes versées par le salarié  ;
  • Transfert d’un compte épargne temps (CET), transfert d’autres contrats d’épargne retraite.

 

Comment retirer l’argent versé sur le PER

Les cotisations versées sont disponibles au moment de la retraite :

  • Sous forme de rente viagère  ;
  • Sous forme de capital  ;
  • Sous forme de capital ET de rente viagère.

Pour un PER individuel, le choix de la sortie doit être déterminé à la souscription du contrat d’épargne retraite. Lorsque le PER est obligatoire, seul le versement d’une rente est autorisé.

 

Les sorties anticipées pour un PER

Il existe quelques exceptions qui permettent de débloquer le PER par anticipation :

  • Expiration des droits à l’assurance-chômage ;
  • Invalidité ;
  • Décès du conjoint ou partenaire de Pacs ;
  • Surendettement ;
  • Liquidation judiciaire ;
  • Acquisition de la résidence principale.

 

La fiscalité du PER

Fiscalité en phase d’épargne

Les versements sur un PER permettent de bénéficier d’une déduction fiscale. Le montant total des versements au cours d’une année donnée vient ainsi diminuer le revenu imposable retenu par l’administration fiscale au titre de cette même année pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

Le dispositif fait toutefois l’objet de limites, ou plafonds. Si le montant des versements dépasse le plafond dont dispose l’épargnant, l’excédent ne permet pas de bénéficier de l’avantage fiscal du PER.

Le plafonnement annuel de l’avantage fiscal du PER est calculé comme suit :

  • Pour un salarié : 10 % des revenus imposables de l’année précédente (année N-1). En 2022, le minimum déductible se situe à 4 114 €. Le maximum se fixe quant à lui à 32 909 €.
  • Pour un travailleur non salarié (indépendant) : 10 % du bénéfice imposable de l’année en cours, dans la limite de 32 909 € + 15 % de la fraction du bénéfice imposable compris entre une fois et huit fois le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS), dans la limite de 43 193 €. Le plafond global maximum atteint ainsi 76 102 € (32 909 + 43 193) en 2022.

Pour connaître le plafond qui s’applique dans votre cas, vous devez vous référer à votre dernier avis d’imposition. Un plafond d’épargne retraite figure sur celui-ci : il indique le montant des versements déductibles que vous pouvez effectuer. Ce plafond comprend le plafond annuel ainsi que les reliquats non utilisés des 3 années précédentes et, le cas échéant, la mutualisation de votre plafond avec celui de votre conjoint.

La déductibilité des versements permet de générer une réduction d’impôt proportionnelle à votre tranche marginale d’imposition (11, 30, 41 ou 45%). Par exemple, un contribuable à la TMI de 30 % réduira de 300 € son impôt sur les revenus de 2022 avec un versement de 1 000 € effectué avant le 31 décembre 2022.

Fiscalité à la sortie du PER

Le PER permet de choisir librement une sortie en capital, une sortie en rentes viagères ou une combinaison des deux.

Dans le cadre de la sortie en capital, les sommes correspondant au capital issu de versements déductibles sont imposées à la tranche marginale d’imposition au moment de la sortie. Les intérêts sont imposés au PFU de 30 % (prélèvements sociaux inclus). Le capital issu de versements non déductibles n’est pas imposé : seuls les intérêts sont taxés, dans les mêmes conditions.

En cas de sortie en rente, celle-ci est taxée à l’impôt sur le revenu dans les mêmes conditions que les pensions de retraite. Les prélèvements sociaux de 17,2 % sont également dus. En cas de non-déductibilité des versements à l’entrée, la rente fait l’objet d’un abattement variable selon l’âge au moment du versement de la rente avant d’être taxée au barème de l’impôt sur le revenu.

Quand ouvrir un plan d’épargne retraite ?

Il n’existe pas d’âge minimal pour ouvrir un PER. Il reste toutefois conseillé de l’ouvrir le plus tôt possible pour limiter, chaque mois ou chaque année, votre effort d’épargne tout en constituant un capital important pour la retraite.

À qui s'adresse le PER ?

Le plan d'épargne retraite est ouvert à tous, sans contrainte de profession. Compte tenu des caractéristiques, il s'adresse de manière plus pertinente à trois catégories.

 

Les personnes fortement imposées, qui tombent dans et au-delà de la tranche marginale d'imposition à 30 % du barème de l'impôt sur le revenu

Le PER permet à l'épargnant qui investit pour sa retraite d'en retirer un avantage fiscal : les sommes versées sont déductibles du revenu imposable, dans la limite des plafonds légaux. Compte tenu du fonctionnement de cet avantage fiscal, plus la tranche marginale d'imposition est élevée, plus l'impact sur les revenus imposables est important.

Exemple : j'investis 10 000 euros sur un PER en 2021. Je diminue mon impôt sur le revenu à hauteur de :

  • 4 500 euros si je suis dans la tranche à 45 %
  • 4 100 euros si je suis dans la tranche à 41 %
  • 3 000 euros si je suis dans la tranche à 30 %
  • 1 100 euros si je suis dans la tranche à 11 %

 

Les personnes qui souhaitent toucher un capital au moment de leur retraite

Un des défauts des « anciens » produits d'épargne retraite de type Perp et Madelin concerne leurs modalités de sortie. Le Perp permet une sortie en capital partielle (à hauteur de 20 %) et une sortie totale seulement pour l'acquisition de sa première résidence principale.

Le PER corrige ce problème, puisqu'il permet une sortie complète en capital à l'échéance. Celle-ci est toutefois fortement fiscalisée (impôt sur le revenu pour le capital, PFU à 30 % sur les plus-values enregistrées).

 

Les personnes qui peuvent bloquer leur épargne sur le long terme

Hormis cinq cas d'aléas de la vie et le financement de l'achat de son logement, l'épargne placée sur un PER reste bloquée jusqu'à la retraite.

Avant d'envisager la souscription d'un PER, ou la transformation d'un produit détenu (Perp ou Madelin) en PER, il convient de vérifier si l'opération est pertinente dans votre situation fiscale et patrimoniale.

Dans tous les cas, nos conseillers sont à votre disposition pour étudier avec vous la bonne adaptation du PER avec vos objectifs et votre situation personnelles et patrimoniale.

Si vous n’êtes pas certain qu’un placement à long terme soit judicieux, préférez un plan épargne entreprise (PER) dont les fonds sont disponibles sous 5 ans.

Offre financière du PER

Pendant la phase d'épargne, un PER permet, au même titre que ses prédécesseurs d'accéder :

  • à une large gamme de supports du plus sécuritaire au plus dynamique (du fonds en euros vers les SICAV/FCP, en passant par les SCPI, SCI…)
  • à une gestion à horizon, dont l'allocation va varier en fonction de la durée qui vous sépare de votre départ en retraite.

L’épargne placée sur un PER peut être gérée de différentes façons, en fonction du mode de gestion retenu.

Les supports disponibles dans le PER

L’épargne placée sur un PER peut être investie sur de nombreux supports en Unités de Compte. Ces Unités de Compte (UC) présentent un risque de perte en capital mais permettent de rechercher une performance supérieure aux rendements de l’épargne sécurisée. De plus, investir en UC permet de diversifier son épargne sur différentes classes d’actifs : actions, immobilier, Private Equity…

Les UC les plus connues du grand public sont les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Ces OCPVM peuvent prendre la forme de SICAV (société d'investissement à capital variable) ou de FCP (fonds commun de placement). Dans les deux cas, il s’agit de fonds permettant aux épargnants d’investir sur les marchés financiers, comme les marchés actions et obligataires. Les OPCVM proposent différentes stratégies d’investissement, en misant sur des approches sectorielles (technologie, matières premières, etc.) et/ou géographiques notamment.

Également investis sur les marchés financiers, les ETF (ou trackers) cherchent la plupart du temps à répliquer la performance d’un indice boursier donné. Ils sont généralement moins chargés en frais que les OPCVM.

Quelques PER sur le marché, dont meilleurtaux Liberté PER, donnent accès à des titres vifs, c’est-à-dire des actions boursières directement détenues au travers du contrat.

Le PER permet aussi d’investir dans des fonds immobiliers dits de pierre papier. Il peut s’agir de SCPI (société civile de placement immobilier), de SC/SCI (société civile immobilière) ou encore d’OPCI (organisme de placement collectif en immobilier). En sélectionnant de tels supports, l’épargnant place une partie de son argent dans l’immobilier d’entreprise au travers de fonds spécialisés dans l’acquisition et la gestion d’un tel patrimoine immobilier.

Enfin, certains contrats proposent des fonds de Private Equity (investissement dans le non-côté). Ces fonds permettent de placer une partie de son épargne dans l’économie réelle, c’est-à-dire des entreprises qui sont dans la majorité des cas absentes des marchés boursiers. Cette classe d’actifs, appréciée des acteurs institutionnels (banques, assureurs, etc.) et des grandes fortunes, affiche historiquement de belles performances sur le long terme en contrepartie du risque supporté par l’investisseur.

Focus sur le fonds en euros du PER

Le PER individuel permet de placer son épargne sur un fonds en euros, à la manière d’un contrat d’assurance vie. Attention toutefois, tous les PER ne proposent pas l’accès au fonds en euros : seuls les PER assurance le permettent. Les PER dits bancaires ne disposent pas d’un fonds euros.

Compte tenu de son fonctionnement calqué sur l’assurance vie, le Plan d’épargne retraite individuel version assurance propose un fonds en euros, pour la garantie de l’épargne investie, ainsi qu’une sélection d’Unités de Compte (UC), pour rechercher un meilleur rendement en contrepartie d’un risque de perte en capital.

Fonds en euros Rendement
Nouvelle Génération PER Spirica 1,65%
Suravenir Rendement PER 1,5%
Apicil Euro Garanti 0,86 à 1,46 %

Le 100 % fonds euros dans le PER individuel

Depuis plusieurs années déjà, les fonds en euros accessibles à 100 % se font de plus en plus rares sur le marché de l’assurance vie. Lorsque le 100 % fonds euros n’est pas possible, cela signifie le plus souvent qu’un pourcentage minimum des versements doit être investi en Unités de Compte.

Dans le cadre du PER individuel, l’assureur du contrat peut également fixer des limites à l’accès au fonds en euros. Mais il existe des contrats dans lesquels l’accès au fonds en euros n’est pas plafonné ou restreint : il est ainsi possible de placer 100 % des versements sur le fonds en euros du PER. C’est le cas, par exemple, du contrat meilleurtaux Liberté PER, assuré par Spirica.

Cette possibilité peut s’avérer très utile à l’approche de la retraite, et du déblocage du PER, ou durant le déblocage progressif de l’épargne retraite (sortie en capital fractionnée par exemple).

Transfert vers un PER

Le PER permet d’accueillir par transfert tous les anciens produits d’épargne retraite. Cela concerne les contrats individuels (PERP et contrat Madelin) ainsi que les dispositifs ouverts dans le cadre d’une entreprise (PERCO, article 83 et autres plans d’épargne salariale dédiés à la retraite).

Ce type de transfert d’épargne retraite vers un PER permet de faire bénéficier à l’épargne accumulée précédemment des conditions avantageuses du PER : sortie en capital à 100 % à l’échéance, sortie anticipée autorisée pour l’achat de la résidence principale, offre de supports d’investissement plus riche, etc.

L’opération peut être soumise à des frais de transfert. Dans le cas du PERP et du Madelin par exemple, l’assureur de l’ancien contrat peut demander des frais d’un maximum de 5 % de l’encours du contrat. En revanche, si l’ancien contrat est détenu depuis au moins 10 ans, le transfert doit être effectué gratuitement.

Il est également possible de transférer un PER vers un autre PER, pour bénéficier de meilleures conditions d’épargne par exemple : ne plus payer de frais sur les versements, accéder à de meilleurs supports d’investissement (OPCVM, SCPI/SCI, ETF, produits structurés…), etc.

Transférer son PER peut être demandé à tout moment. Avant le 5ème anniversaire du contrat, l’opération peut coûter un maximum de 1 % de l’encours du contrat en frais de transfert. Après 5 ans, toute demande de transfert doit être effectuée gratuitement.

Pour effectuer une demande de transfert, il suffit de remplir le bulletin prévu à cet effet. En ce qui concerne les anciens produits d’épargne retraite, le transfert peut être demandé à l’ouverture du PER ou en cours de vie du contrat.

Les différents modes de gestion du PER

Gestion libre

Avec la gestion libre, l’épargnant sélectionne lui-même la répartition de son épargne entre les différents supports disponibles dans son contrat, comme le fonds en euros et les diverses Unités de Compte investies sur les marchés financiers (OPCVM, ETF), en immobilier (SCPI/SCI/OPCI) ou encore dans le Private Equity. L’épargnant est libre de fixer cette répartition sur ses versements libres et ses versements programmés. Il peut également la modifier à tout moment. Il convient toutefois de respecter les conditions prévues dans le contrat (minimum d’investissement sur un support par exemple).

Gestion pilotée

Avec la gestion pilotée, l’épargnant délègue la gestion de son épargne à un expert. Ce dernier (une société de gestion par exemple) va allouer l’épargne confiée en fonction de la stratégie fixée dans le mandat de gestion pilotée et du profil retenu par le souscripteur (prudent, équilibré, dynamique, etc.). Elle pourra ainsi procéder à des arbitrages pour rester en ligne avec cette stratégie. L’épargnant n’a plus la possibilité de réaliser des arbitrages par lui-même. Il reste cependant libre d’effectuer des versements sur son PER et, selon les conditions du contrat, de basculer vers un autre mode de gestion.

Gestion mixte

La gestion mixte consiste à combiner plusieurs modes de gestion dans un seul et même contrat. Cette option peut satisfaire un épargnant qui chercher à confier son épargne à des spécialistes via la gestion pilotée, tout en gardant un minimum investi en fonds en euros et/ou sur des supports immobiliers. Ce mode de gestion n’est pas disponible dans tous les contrats du marché. Seuls quelques PER le proposent, dont meilleurtaux Liberté PER.

Gestion conseillée

La gestion conseillée se rapproche de la gestion pilotée, dans le sens où l’épargnant fait appel à une expertise professionnelle. Mais avec une différence de taille : il est libre de suivre ou non les propositions de cet expert. C’est à l’épargnant qu’il revient de procéder aux arbitrages préconisés s’il souhaite suivre la gestion conseillée, mais il peut également s’en abstenir à sa convenance.

Gestion à horizon retraite

Le PER propose par défaut une gestion à horizon retraite. En l’absence d’indication de la part du souscripteur du contrat, c’est la gestion à horizon retraite avec profil équilibré qui est retenue. Le plus souvent, les PER proposent des gestions à horizon retraite avec profil prudent, équilibré ou dynamique. Ce mode de gestion est piloté par l’assureur du contrat, selon des caractéristiques propres à chaque PER : présence du fonds en euros ou non dans l’allocation, variété d’Unités de Compte, etc. Elle prévoit une sécurisation progressive de l’épargne à l’approche de la retraite.

Les profils « prudent, équilibré, dynamique » correspondent à la part investie en actifs présentant respectivement un profil d'investissement à faible risque (SRRI ≤ 3) 10 ans, 5 ans et 2 ans avant la date de liquidation d'un régime de retraite.

 

  HORIZON PRUDENT HORIZON EQUILIBRE HORIZON DYNAMIQUE
Jusqu'à 10 ans avant la date de liquidation 30 % de l'encours    
À partir de 10 ans avant la date de liquidation 60 % de l'encours 20 % de l'encours  
À partir de 5 ans avant la date de liquidation 80 % de l'encours 50 % de l'encours 30 % de l'encours
À partir de 2 ans avant la date de liquidation 90 % de l'encours 70 % de l'encours 50 % de l'encours

 

Les seuils mentionnés ci-dessus s'apprécient au moment des réallocations par le gestionnaire, intervenant au minimum une fois par trimestre.

Il doit être proposé une allocation investie dans les entreprises solidaires d'utilité sociale.

Les différents types de PER

Un plan d’épargne retraite peut être souscrit de deux façons :

  • Par l’épargnant lui-même, de manière individuelle et volontaire. On parle alors de PER individuel ;
  • Dans le cadre de l’entreprise, sur proposition de l’employeur acceptée par le salarié. Il s’agit là d’un PER entreprise.

Dans les deux cas, le PER ainsi détenu doit comporter 3 compartiments distincts :

  • Un compartiment individuel (également appelé PER individuel ou PERin), sur lequel l’épargnant procède à des versements volontaires déductibles de son revenu imposable ;
  • Un compartiment collectif (on parle également de PER collectif) dans lequel vient se loger l’épargne salariale dédiée à la préparation de la retraite ;
  • Un compartiment catégoriel, consacré aux versements obligatoires dans le cadre de l’accord d’entreprise.

La différence entre un PER souscrit individuellement et un plan d’épargne retraite mis à disposition par l’entreprise tient essentiellement au choix des caractéristiques du plan concernant les conditions tarifaires ou encore l’offre financière. En souscrivant son propre PER individuel, l’épargnant choisit librement l’offre qui lui convient le mieux, par exemple sans frais sur les versements ni frais d’arbitrage et avec une large palette d’Unités de Compte et de modes de gestion. A l’inverse, avec le PER souscrit dans le cadre de l’entreprise, il devra accepter les modalités qui lui sont proposées et qui seront les mêmes pour tous les salariés bénéficiaires du plan.

D’une manière générale, souscrire un PER individuellement s’avère recommandé pour tirer le meilleur de l’épargne investie sur le plan en vue de la retraite. En sélectionnant un des meilleurs contrats du marché, vous accédez à une offre de supports d’investissement plus riche que la moyenne et profitez de meilleures conditions tarifaires (frais sur versement, d’arbitrage, de mode de gestion) que les contrats bancaires ou généralistes.

A noter qu’il est tout à fait possible de transférer un PER souscrit au sein de l’entreprise vers un autre PER souscrit individuellement.

Tout savoir sur le PER

 

Pourquoi ouvrir un PER ?

Le PER permet de constituer un capital qui sera disponible à la retraite pour compléter vos ressources et pallier la perte de revenus liée à la cessation d’activité professionnelle.

 

Est-il intéressant d’ouvrir un PER ?

Oui, notamment pour les hauts revenus et les indépendants. La fiscalité du PER est avantageuse dans la mesure où les cotisations peuvent être déduites de l’impôt sur le revenu ou du bénéfice.
Vous pouvez également transférer vos anciens contrats retraite vers un PER.

 

Quel est le rendement de plan épargne retraite ?

Le rendement n’est pas fixe, il évolue d’année en année et selon le support que vous avez choisi (fonds en euros ou unités de compte).

 

Le PER est-il un placement risqué ?

Plus vous investissez en unités de comptes, plus la rentabilité espérée est importante, mais plus le risque est élevé en cas d’incidents sur les marchés financiers. Pour sécuriser votre capital, préférez un placement sur un fonds en euros.

Contacter un conseiller meilleurtaux Placement

Questions fréquentes sur le Plan Epargne Retraite (PER)

Quel est l'intérêt d'un PER ?

L’avantage principal du Plan Épargne Retraite est de diminuer vos impôts tout en préparant votre retraite. En effet, les versements sur votre PER vous permettent de réduire votre imposition (dans les limites légales) et cette somme sera débloquée à la retraite.

Quel est le meilleur PER ?

meilleurtaux Liberté PER regroupe toutes les caractéristiques du Plan Épargne Retraite (PER) idéal : large choix de support, frais faibles, gestion libre & pilotée et gestion 100% en ligne. Sans oublier un réseau d’agences physiques en cas de besoin.

Est-il intéressant d'ouvrir un PER ?

Le Plan Épargne Retraite est intéressant pour les hauts revenus, notamment les travailleurs indépendants. En effet, la réduction d’impôt obtenue dépend de votre tranche marginale d’imposition.