Avez-vous entendu parler du compte à terme ? Si ce n’est pas le cas, rien d’étonnant. Il y a quelques années, ce produit d’épargne était peu utilisé. Les taux d’intérêt faibles avaient fait perdre une grande partie des avantages du compte à terme. Depuis 2022, les taux d’intérêt remontent. Si vous voulez épargner, le moment est peut-être venu de se pencher à nouveau sur le compte à terme. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce placement redevenu attractif.

    Qu’est-ce qu’un compte à terme ?

    Le compte à terme (aussi nommé CAT) est un produit d’épargne. Il s’agit d’un compte bancaire sur lequel placer tout ou partie de votre épargne.

    Le compte à terme est un produit d’épargne non réglementé. Il relève de la liberté contractuelle entre l’épargnant et sa banque. Il existe un large éventail de comptes à terme.

    • Le compte à terme à taux fixe. Le taux d’intérêt appliqué aux versements est fixe sur toute la durée du contrat.
    • Le compte à terme à taux variable. Le taux d’intérêt de la rémunération des sommes placées varie dans le temps. Il est indexé sur le marché ou sur un indice de référence.
    • Le compte à terme à taux progressif. Ici, le taux d’intérêt augmente au fil des mois ou des années pour récompenser l’épargnant laissant son épargne sur le temps long.

    Certains organismes bancaires proposent l’ouverture de plusieurs comptes à terme simultanés avec chacun un fonctionnement différent. L’objectif est de proposer une certaine diversification de l’épargne, entre sécurité et rendement.

    Il existe aussi des offres de contrats de produits financiers composés de comptes à terme et d’autres produits d’épargnes, comme les PEA (plan d’épargne actions), les PER (plan d’épargne retraite) ou les PEL (plan d’épargne logement).

    Découvrez le livret d'épargne avec le meilleur taux !

    Comment fonctionne le compte à terme ?

    Le compte à terme permet de déposer son épargne. Ces sommes sont bloquées pendant une période connue à l’avance. Elle est déterminée à la signature du contrat.

    En contrepartie de ce blocage, le taux d’intérêt proposé est plus avantageux, comparé à celui des autres livrets (livret A, PEL, etc.).

    Il existe plusieurs modes de versements possibles.

    • Le dépôt unique bloqué : l’épargnant place une somme à l’ouverture du compte à terme. Il ne fait ensuite plus aucun versement jusqu’au terme de son contrat.
    • Le dépôt multiple bloqué : l’épargnant effectue un premier versement à l’ouverture du compte. Il verse ensuite périodiquement des sommes complémentaires jusqu’à un plafond défini dans le contrat. La périodicité peut être fixée dans le contrat ou décidée par le particulier.

    Les sommes sont bloquées pendant une certaine durée. Cette durée peut être renouvelable ou non. La durée du CAT ne peut pas être inférieure à un mois. Le compte à terme peut durer au maximum 5 ans, mais vous avez la possibilité de renouveler la durée un nombre de fois illimité.

    Lorsque le compte à terme est renouvelable, l’établissement bancaire doit prévenir l’épargnant de l’arrivée de la date anniversaire. La notification doit être faite suffisamment à l’avance pour laisser le temps au titulaire du compte de faire son choix (clôturer ou renouveler le CAT). Il doit ensuite exprimer sa décision par un courrier recommandé en respectant le préavis prévu au contrat.

    L’épargnant peut récupérer les sommes bloquées. Il sera alors redevable d’une pénalité prévue dans le contrat (frais bancaires, par exemple). Le compte à terme sera alors résilié d’office.

    Quelle est la fiscalité du compte à terme ?

    Les plus-values du compte à terme sont imposées. Les intérêts perçus relèvent du régime d’imposition des capitaux mobiliers. À ce titre, les gains sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PUF) de 30 %. Le taux du PUF se décompose de la manière suivante :

    • 12,8 % d’impôt sur le revenu ;
    • 17,2 % de prélèvements sociaux.

    L’imposition s’applique au moment du retrait des intérêts. Les versements retirés ne sont pas imposés. L’imposition est prélevée à la source par l’établissement bancaire. Ce dernier verse à l’épargnant son capital net de toutes taxes ou tout frais.

    Bon à savoir : les frais bancaires

    L’établissement bancaire se rémunère en facturant une commission sur les intérêts générés. Au moment de calculer le rendement réel de son compte à terme, il faut tenir compte de l’imposition et des commissions bancaires. Ces dernières varient d’un organisme à l’autre.

    Découvrez le livret d'épargne avec le meilleur taux !

    Les avantages et les inconvénients du compte à terme

    Le compte à terme est un placement intéressant, mais vous devez avoir conscience de ses défauts.

    Les avantages du compte à terme

    Le premier avantage du compte à terme est sa sûreté. Ses conditions peuvent varier d’un organisme bancaire à l’autre. L’épargnant connaît dès le départ le niveau de rendement de son placement, il peut alors verser son argent sereinement.

    La banque garantit les sommes placées sur le compte à terme. L’épargnant ne peut pas perdre son capital de départ.

    Ensuite, le compte à terme est avantageux pour les faibles frais bancaires appliqués en cours de contrat. Il s’agit d’un produit financier standard. Les établissements bancaires prennent peu de commissions pour le gérer, tout comme le livret A, par exemple.

    Enfin, le compte à terme est intéressant, car il est possible d’ouvrir plusieurs contrats à la fois. Cela permet de diversifier ses placements en jouant sur le taux d’intérêt et les conditions de chaque contrat de CAT.

    Les inconvénients du compte à terme

    En contrepartie de la forte sécurité du compte à terme, le faible rendement du CAT est son principal défaut. Le compte à terme est généralement vu comme un placement financier rapportant peu.

    Le second inconvénient du compte à terme est son manque de flexibilité. Les sommes sont bloquées sur toute la durée définie dans le contrat. Il est impossible de les retirer sans pénalités, même si l’épargnant a besoin des sommes pour faire face à un accident de la vie.

    Bon à savoir : le compte à terme et les taux du marché

    Il faut toutefois noter la remontée des taux d’intérêt depuis le début de 2022. Cette conjoncture améliore le rendement du compte à terme. Aujourd’hui, il est recommandé de souscrire un compte à terme à horizon court (entre 1 et 3 mois) pour tirer parti des taux du marché. Si les taux d’intérêt venaient à descendre, il est alors préférable de signer un compte à terme d’un an ou plus.

     compte a terme

    Pourquoi ouvrir un compte à terme ?

    Le compte à terme est un compromis intéressant entre le livret d’épargne et l’assurance-vie. Il permet de sécuriser ses versements tout en obtenant des gains au terme de contrat.

    Pour faire un placement avantageux, il est préférable de disposer de compétences en matière de finance ou de se faire accompagner. N’étant pas réglementées, les offres de compte à terme sont extrêmement différentes. Il est par conséquent essentiel de bien choisir son contrat pour profiter des conditions les plus adaptées à ses objectifs et à son budget.

    Enfin, aujourd’hui, les taux sont hauts. Le compte à terme regagne de son intérêt en proposant des taux de rendement plus élevés en comparaison de ceux d’il y a quelques années. C’est le moment de se lancer !

    Comment ouvrir un compte à terme ?

    Pour ouvrir un compte à terme, il est nécessaire de se rapprocher d’un établissement bancaire ou d’un organisme bancaire spécialisé.

    Chaque acteur proposant des conditions différentes, il est essentiel de comparer les offres pour trouver les conditions les plus intéressantes en fonction de vos objectifs d’épargne.

    L’ouverture du compte à terme a lieu au moment de la signature du contrat entre l’épargnant et la banque.

    Le contrat doit contenir obligatoirement les informations suivantes :

    • La durée du contrat ;
    • Le montant du versement obligatoire de départ ;
    • Le montant maximum d’un dépôt possible ;
    • Le taux d’intérêt applicable (fixe ou variable) ;
    • Les conditions de versements en cours de contrat ;
    • Les conditions de renouvellement du contrat, si le compte à terme n’est pas clôturé à la date de son terme ;
    • Les sanctions en cas de retrait des sommes placées avant l’issue du compte à terme (clôture anticipée, indemnisation de la banque, frais supplémentaires, etc.).

    Il est recommandé de prendre rendez-vous avec un conseiller financier avant de choisir et d’ouvrir un compte à terme. Les conditions applicables variant beaucoup d’un établissement bancaire à un autre, il est important d’obtenir une explication transparente avant de sélectionner le compte à terme à ouvrir.

    Découvrez le livret d'épargne avec le meilleur taux !

     

    Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

    Questions fréquentes sur le compte à terme

    Combien épargner sur son compte à terme ?

    Le plafond de versement sur un compte à terme dépend des conditions fixées par l’établissement bancaire. Il varie d’un contrat à l’autre. En général, le plafond est situé entre 150 000 € et 500 000 €.

    Qui peut ouvrir un compte à terme ?

    Toutes les personnes majeures et disposant de la nationalité française peuvent ouvrir un compte à terme.

    Quelle est la différence entre le compte à terme et le livret A ?

    La différence la plus importante entre le compte à terme et le livret A réside dans la disponibilité des sommes versées. Dans un livret A, l’épargne reste disponible à tout moment. Au contraire, le compte à terme bloque les sommes placées jusqu’à la fin du contrat.

    Logo redacteur

    Écrit par
    Rédaction meilleurtaux Placement