Actualités

La gestion de l’épargne se fait actuellement via des algorithmes

Gestion épargne via algorithmes

Il est de plus en plus évident que l’heure du digital a sonné. L’intelligence artificielle prend le pas sur les services physiques, notamment dans le secteur bancaire. C’est ainsi que bon nombre de placements financiers sont gérés à l’aide de divers algorithmes. Les épargnants, quant à eux, sont attirés par la politique commerciale des Fintech et commencent à s’habituer aux conseils des « robo-advisor ».

Le Livret Distingo dépasse de loin ses concurrents au niveau du rendement

Livret distingo loin devant concurrents niveau rendement

Une décennie s’est pratiquement écoulée depuis la crise financière qui a eu une portée internationale. Qui a d’ailleurs été la principale source des taux bas appliqués jusqu’à présent dont les placements d’épargne en pâtissent. Pour ce qui est des livrets bancaires, quatre enseignes essaient de maintenir leur performance. Les écarts se creusent toutefois entre eux.

L’investissement en Bourse pourrait combler les rendements des placements non risqués

Investissement bourse pour combler rendement de placements non risqués

L’inflation impacte durement sur les revenus des Français, friands des placements à moindre risque. L’assurance-vie traditionnelle et les livrets d’épargne défiscalisés sont les plus concernés, pour une perte estimée à plusieurs milliards d’euros sur un an. L’investissement en Bourse devient une solution efficace pour combler les rendements érodés par la hausse des prix.

Le risque d’inflation joue contre les épargnants cette année

Risque d'inflation joue contre épargnants

Une fois de plus, l’inflation se profile sur le territoire français. La hausse des prix aura alors un impact non négligeable sur l’économie du pays. D’après les experts, les particuliers ne seront pas épargnés surtout quand il s’agit du Livret A. Du moins, s’ils n’adoptent pas certaines mesures visant à s’en protéger.

MeDirect incite les particuliers à avoir recours aux comparaisons de comptes d’épargne

Incitation de MeDirect à avoir recours aux comparaisons pour les particuliers

Les Belges sont connus comme étant très économes. Dans ce domaine, chacun est obligé de compter jusqu’au moindre centime, afin d’obtenir le meilleur rendement possible. Avec l’avancée de la technologie et la digitalisation de l’information, les particuliers peuvent prendre un recul avant de fixer telle ou telle offre. D’ailleurs, certaines plateformes proposent déjà de faire une comparaison entre les offres d’épargne.

Les deux produits d’épargne favoris des Français conservent leur place

Deux produits d'épargne favoris des français

D’après une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), davantage de ménages estiment que les temps sont propices à l’épargne. Dans un contexte inflationniste, l’épargne de précaution serait-elle de mise ? En effet, les ménages épargnent plus que jamais dans l’assurance-vie. Malgré une période de décollecte en 2015, le Livret A reste également un des placements préférés des Français.

Stagnation du rendement des livrets bancaires à 0,26%

Stagnation rendement des livrets bancaires

Alors que les plans d’épargne destinés à financer l’acquisition de biens immobiliers n’attirent plus autant les épargnants, les livrets bancaires classiques continuent de faire l’objet d’une collecte. Les fonds amassés chaque mois restent importants, malgré une rémunération de 0,26%. La performance des livrets d’épargne bancaires n’est pas prête d’augmenter. Au contraire, elle est en stagnation, comme l’indique la Banque de France.

Quelle fiscalité les détenteurs de contrats vie doivent-ils choisir en cas de rachat ?

Quelle fiscalité choisir pour les détenteurs de contrats vie en cas de rachat

Pendant longtemps, l’assurance-vie a été considérée comme un outil de placement avantageux sur le plan fiscal. Néanmoins, la mise place du Prélèvement forfaitaire unique (PFU) proposée par le président français en exercice vient bouleverser la fiscalité de ce produit d’épargne. De plus, 2018 est une année transitoire vers le passage au prélèvement à la source, ce qui ne facilite pas la tâche aux épargnants désireux de procéder à un rachat de leur épargne.

L’essentiel à savoir sur les contrats en unités de compte

A savoir sur les contrats en unités de compte

Quand le détenteur d’une assurance-vie opte pour un contrat multisupport, il investit à la fois dans les fonds en euros et dans les unités de compte (UC). Ces dernières peuvent par exemple prendre la forme d’actions ou de parts dans les fonds communs de placement. Le souscripteur a l’embarras du choix quant aux supports d’investissement, en fonction notamment de son aversion au risque. Bien que l’assuré ait la possibilité de diversifier son épargne avec ce type de contrat, son fonctionnement apparaît alambiqué.

L’inflation revient en force, au détriment de certains livrets d’épargne

Inflation revient au détriment des livrets d'épargne

Au mois de juillet, l’indice des prix a affiché un accroissement de 2,3% en un an. Hormis l’impact direct sur le pouvoir d’achat des ménages, cette remontée de l’inflation pénalise également l’un des produits d’épargne les plus prisés en France : le Livret A. C’est tout un mythe qui s’écroule progressivement.

En juin 2018, la Belgique s’est surpassée en matière d’épargne

Belgique surpassée en matière d'épargne en juin 2018

La Banque Nationale de Belgique (BNB) a publié un rapport concernant l’épargne des Belges. Il se trouve alors qu’au mois de juin de cette année, celle-ci a atteint un nouveau record de 265,8 milliards d’euros. À titre de rappel, c’est en août 2016 que la dernière et meilleure performance a été enregistrée, soit 265 milliards d’euros.

Quelles options choisir lorsqu’on est à la fois héritier et bénéficiaire d’un contrat-vie ?

Quelle option à choisir pour contrat vie quand héritier et béneficiaire

Même si la pratique n’est pas courante, il est tout à fait possible de renoncer à ses droits en tant que bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie. Mais il peut arriver que ledit bénéficiaire de la convention d’assurance soit également un héritier. Dans ce cas, il faudra nuancer les droits en tant qu’héritier et en tant que bénéficiaire.

Un certain livret reste prisé par les Français, malgré tout

Livret préféré par les Français

Plusieurs circonstances économiques font que les épargnants français devraient désormais délaisser le livret A. Sa rémunération est fixée à 0,75% jusqu’en 2020, alors que l’inflation a augmenté de plus de 2% en un an. Malgré ce rendement moins satisfaisant, les Français continuent de plébisciter le livret A, qui attire par sa liquidité. Gros plan !

L’année 2018 n’aura pas été favorable à tous les produits d’épargne

Un plan épargne logement

Alors que nous abordons déjà le dernier trimestre de l’année 2018, le bilan de la situation de l’épargne durant le premier semestre est sorti en France. Sans surprise, l’assurance-vie demeure le placement le plus prisé des épargnants français. En revanche, la moisson n’a pas été aussi bonne que prévue pour le PEL en 2018.

Vers quel placement se tourner pour bénéficier d’un rendement plus élevé ?

Différents types de livrets épargnes

Aujourd’hui, les ménages s’orientent davantage vers des placements financiers risqués. Ceux-ci concernent souvent des contrats à long terme, résultant de produits négociables en bourse. Les fonds d’investissement en immobilier font également de plus en plus d’adeptes. Dans tous les cas, les rendements obtenus peuvent être conséquents, ce qui n’est pas forcément le cas des produits d’épargne les plus communs.

Pourquoi les détenteurs français de contrat vie se tournent-ils vers les assureurs luxembourgeois ?

La ville de Luxembourg

Les capitaux placés dans les contrats d’assurance-vie luxembourgeois souscrits par les épargnants français ont augmenté de 17%. C’est ce que révèle le rapport établi par l'entité de surveillance du secteur de l’assurance au Luxembourg. Nombreux sont les avantages que procurent les assurances-vie du Grand-Duché, notamment pour les assurés les plus fortunés. Elles garantissent la sécurité du capital. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Sapin II sur la transparence, le nombre de clients originaires de l’Hexagone augmentent progressivement.

Évolution de la collecte sur les placements en 2018

Représentation d'un placement épargne

Les Français sont les champions de l’épargne et les banques comme les assurances leur proposent toute une diversité de supports pour épargner. Les outils de placement non financiers les plus connus sont l’assurance-vie, le Livret A et les Plans d’épargne logement (PEL). Les dépôts à vue et les livrets bancaires ne sont pas en reste. Quel support affichera-t-il le meilleur volume de collecte en 2018 ?

Un gel du taux servi sur le Livret A sera prévu pendant deux ans

acte d'épargner

Une nouvelle méthode de calcul du taux servi sur l’épargne réglementée a été annoncée par le ministère de l'Économie et des Finances. Son application aura lieu dans deux ans, c’est-à-dire dès le 1er février 2020. En attendant l’entrée en vigueur de cette nouvelle modification, le taux du Livret A est gelé à 0,75%. Jamais le taux de ce placement n’a été aussi faible depuis sa création, il y a deux siècles. Comme on pouvait s’y attendre, le taux de ce support d’épargne est resté à 0,75 % depuis le 1er août de cette année.

Un habitant belge dispose de 23 418 euros sur son compte d’épargne réglementée

Le drapeau belge avec des liasses de billets euros

En Belgique, l’encours de l’épargne réglementé augmente sans cesse, au point d’arriver à une performance historique. Cette hausse se chiffre à 5,6 milliards d’euros depuis le début de l’année. Selon la Banque nationale du royaume, l’argent investi dans les produits d'épargne réglementée s’élève à 265,8 milliards d’euros à la fin du mois de juin de cette année. Assez stupéfiante est la tendance à l’épargne, sachant que les taux d’intérêt atteignent un niveau qui laisse à désirer. Les Belges préfèrent-ils miser sur la sécurité ?

Un rendement net d’inflation négatif de 0,45% au détriment des épargnants

pièce dans une tirelire

Si ce n’est pas la première fois que le rendement de l’épargne dégringole pendant de nombreuses années, le Livret A affiche sa pire performance depuis 1983. En raison de la forte hausse du taux d’inflation, peu nombreux sont les produits d’épargne qui génèrent un revenu satisfaisant en 2018. Un cas similaire avait été constaté dans les années 70, sachant que l’inflation avait atteint un niveau très élevé. Le record historique des rendements des livrets, à l’époque, n’avait pas permis de la compenser.

Archives

Accédez aux meilleurs livrets d’épargne du marché !

Je compare les livrets d’épargne
Back to top