Actualités

Le livret le plus populaire en France a affiché cette année un avril fortement dynamique

Livret A populaire

Si le contexte de la fin de l’année 2018 a été favorable pour le placement d’argent des ménages français en début 2019, le dynamisme semble être maintenu pour le livret favori de la masse, même quatre mois après. De fait, les résultats enregistrés au mois d’avril par ce produit d’épargne se trouvent parmi les meilleurs de cette dernière décennie.

Le budget 2019 et la loi Pacte ont lancé un véritable chantier au sein du PEA

Budget 2019 loi pacte chantier

Après de longs mois de discussions et de débats, le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises, loi Pacte, a été enfin adopté il y a deux mois de façon définitive. Le dispositif promet d’apporter un second souffle au PEA, qui semble être quelque peu délaissé par les épargnants à la sortie de la crise des subprimes.

Le livret favori des Français révèle la même performance qu’en 2009 mais dans un contexte différent

Livret A favori français

En deux siècles d’existence, le livret d’épargne préféré des Français n’a pas arrêté de faire parler de lui. De fait, il est arrivé à surmonter les polémiques soulevées par le gel de son taux d’intérêt à un niveau historiquement bas. Et ce, en affichant des résultats record qui n’ont pas été enregistrés depuis une décennie.

2018 a été une année propice pour l’épargne solidaire malgré un contexte peu favorable

Epargne solidaire année propice

Ne détenant encore qu’une infime part du marché de l’épargne financière, celle de l’épargne solidaire est pourtant en bonne voie de développement. De fait, 2018 a été une année faste pour ce type de placement. Le succès se caractérisant également par la propagation des projets sociaux et l’expansion des financements y afférents.

Le gouvernement entend promouvoir le placement dédié aux ménages à revenus modestes

Volonté gouvernement placement pour ménages modestes

L’appétence pour les placements peu risqués est commune pour la majorité des Français. Toujours est-il que certains produits sont moins plébiscités que d’autres. Le LEP, entre autres, n’est pas aussi populaire que son nom (Livret d’Épargne Populaire) l’indique. Et ce désintérêt trouve son explication dans ses complexités administratives. Une situation que le gouvernement veut aujourd’hui améliorer afin de le promouvoir.

Le niveau d’épargne en nette progression des Français détonne avec le contexte de taux bas

Nette progression de l'épargne

Le contexte des taux à niveau plancher n’a pas empêché les ménages français, de fervents épargnants de nature, de placer davantage d’argent sur leur support d’épargne. Et la conjoncture est propice aux placements liquides et sécurisés. Ce qui a contribué au renforcement de l’approvisionnement des contrats d’assurance-vie et des livrets réglementés, d’après le bilan des quatre premiers mois de 2019.

Le contexte actuel contribue à la hausse des efforts d’épargne en faveur des produits sécurisés

Hausse épargne avec contexte actuel

Un vent d’anxiété et d’appréhension souffle au sein des ménages français, à la suite des annonces contradictoires en début d’année concernant l’état de la conjoncture sociale et économique. L’épargne financière semble toutefois profiter de la situation, surtout les produits sécurisés tels que l’assurance-vie et le livret A, dont les collectes ont nettement augmenté par rapport aux résultats de 2018. Et ce, en dépit de leurs faibles rendements.

Le taux d’épargne des Français affiche un net rebond mais mérite toutefois d’être relativisé

Taux épargne français en net rebond

Alors que le pouvoir d’achat des ménages a augmenté au quatrième trimestre de 2018, en raison de diverses mesures gouvernementales instaurées à la suite du mouvement des Gilets jaunes, la consommation reste stable. Cela implique une hausse du taux d’épargne, à en croire l’étude publiée par la Banque de France. Un chiffre qui mérite toutefois d’être relativisé.

L’épargne réglementée bat des records cette année malgré sa faible rentabilité

Epargne réglementée record année

Les Français sont réputés pour être fort enclins à l’épargne. Et ce n’est pas près de changer, à en croire les chiffres révélés par la Caisse des Dépôts en avril dernier. Mais si le mois de mars est une période propice au renforcement de leur bas de laine, c’est plutôt au profit des produits sécurisés, tels que leur livret réglementé préféré qui a pu enregistrer près de deux milliards d’euros.

Les avis divergent en ce qui concerne la perception et le choix du support d’épargne

Avis divergeant sur perception et choix support épargne

De nature préventive, la plupart des ménages français mettent de l’argent de côté pour assurer leur avenir. Il va sans dire que les produits de précaution et de retraite sont prédominants sur le marché de l’épargne, devançant de loin l’immobilier. Et ce, malgré que ce dernier se place en première position dans le classement des placements les plus rentables.

L’épargne retraite profite d’un coup de pouce du gouvernement pour booster son encours

Aide du gouvernement sur épargne retraite

Le départ à la retraite est un moment censé paisible, mais qui suscite néanmoins des appréhensions notamment en ce qui concerne la baisse de revenu financier. C’est la raison pour laquelle les Français, en fervents épargnants qu’ils sont, mettent de l’argent de côté pour mieux l’anticiper. Ce qui pourrait être désormais plus facile grâce au coup de pouce du gouvernement.

Le livret préféré des Français a dans le fond rempli son rôle principal depuis 2010

Livret préféré français

Classifié parmi les solutions d’épargne de précaution les plus plébiscitées en France, le livret A a pour objectif principal de préserver du coût de la vie les fonds de ses détenteurs. Et cette mission semble accomplie jusqu’ici, si l’on compare son rendement moyen durant ces neuf dernières années avec le taux d’inflation.

La conquête du marché de l’épargne réglementée est courue d’avance depuis dix ans

Conquete marché épargne réglementée

Existant depuis deux siècles, le livret d’épargne le plus courant de la France a pu profiter davantage de sa position depuis dix ans, après que sa distribution a été généralisée dans toutes les banques du pays. Il faut dire que toutes réformes (2009 et 2013) lui ont servi de source de rebond, et le plus souvent au détriment des autres placements populaires.

Les comptes à vues des Français ont été largement fournis en 2018

Compte à vue français fournis

Au 31 décembre 2018, le montant déposé par les détenteurs de compte à vue affiche un record qui n’a pas été atteint au cours de la dernière décennie. Ce phénomène s’explique sans aucun doute par la nature précautionneuse des Français. Sauf qu’à celle-ci s’est ajouté l’effritement notable du rendement de l’épargne financière, notamment ceux des produits les plus affectionnés en Hexagone.

Bercy veut alléger du mieux que possible les contraintes du LEP pour le redynamiser

Bercy alleger contraintes LEP

Le Livret d’épargne populaire ou LEP est un placement intéressant qui profiterait à quatre épargnants sur dix en France. En effet, son rendement est nettement élevé en comparaison avec ceux des autres livrets réglementés. Cependant, ses conditions de souscription semblent ne pas jouer en sa faveur. Une problématique à laquelle Bercy tente actuellement de trouver une solution.

Les Français épargnent plus qu’auparavant mais optent moins pour les produits sécurisés

Plus d'épargne des français mais pas sur produits sécurisés

5 000 milliards d’euros, c’est le seuil qu’a dépassé le patrimoine financier des Français en fin 2018, à en croire les données de la Banque de France. Si ce chiffre est en nette progression au cours des dix dernières années tout comme l’épargne de précaution, l’on peut tout de même constater que les supports bancaires sécurisés et rémunérés séduisent moins qu’avant.

La conjoncture vécue par les Français profite aux placements de précaution

Conjoncture vécue français placements précaution

Le contexte des taux bas a sans conteste pénalisé les rémunérations des placements à moindre risque. Toutefois, cela ne change rien à l’habitude d’épargne des Français qui semble prioriser la sécurité de leur argent plutôt qu’un rendement élevé, mais sans garantie. De fait, il n’est plus surprenant de voir le livret le plus courant du pays enregistrer une collecte record en mars dernier.

L’affection des ménages français pour les placements financiers s’accroit davantage

Affection ménages placements financiers

2018 a été une année charnière pour les placements financiers. D’une part, les supports sécurisés comme les livrets réglementés et les contrats vie en euros ont subi les répercussions de la politique des taux bas instaurée par la BCE (Banque centrale européenne). D’autre part, les produits boursiers sont pénalisés par la chute de la Bourse. L’appétence des Français pour l’épargne demeure cependant inébranlable.

La réticence à investir dans la Bourse pourrait provenir d’un manque de culture financière

Réticence investissement boursier

L’insuffisance de formation économique et financière se reflète incontestablement sur la vision d’épargne des Français. C’est la raison pour laquelle ces épargnants, tout en évitant de courir des risques dans leur investissement, en demandent pourtant trop quant au rendement de ce dernier. Ce manque culturel explique également leur désaffection pour les placements boursiers.

La régression du PERP va à l’encontre de la tendance haussière du taux d’épargne

Regression perp tendance haussière

Alors que les produits d’épargne courants tels que le livret A, l’assurance-vie et les livrets bancaires affichent des chiffres à la hausse au dernier trimestre de 2018, le PERP (Plan d’épargne retraite populaire) semble être pénalisé par le prélèvement à la source, et ce durant même tout le second semestre de l’année.

Archives

Back to top