Actualités

2019 affiche une nette évolution du taux d’épargne des ménages français

Nette évolution taux épargne ménages français

Les Français semblent actuellement vivre dans un climat d’anxiété. L’affluence de l’épargne en témoigne. De fait, les placements financiers sont depuis janvier très plébiscités, à en croire les chiffres records enregistrés au cours des deux premiers mois de l’année. L’endettement de plus en plus croissant des ménages est aussi un levier d’augmentation du taux d’épargne.

L’assurance-vie en euros est d’une façon générale plus performante sur le long terme

Assurance vie euros performant

Investir dans des supports en euros ou dans des fonds plus diversifiés (actions, immobilier ou obligations) ? Telle est la question que la plupart des épargnants se posent au moment de souscrire leur contrat vie. Le fait est que chacun de ces placements détient ses propres atouts qu’on peut qualifier de persuasifs.

La continuelle prospérité de l’épargne réglementée étonne plus d’un

Prospérité epargne reglementée

Les Français ne sont pas seulement de fervents épargnants, ils sont aussi friands de sécurité. Et leur tendance à la précaution joue en faveur des livrets réglementés, dont le plus courant continue de détenir une place importante sur le marché de l’épargne malgré l’effritement de sa rémunération. D’autant que chacun sait que celle-ci ne va pas s’améliorer d’ici 2020.

Près d’un tiers des Français ne trouve aucun intérêt pour les produits d’épargne

Un tiers français aucun intérêt produit d’épargne

Interrogés par Ipsos pour le classement des placements financiers présents sur le marché français de l’épargne, les épargnants ont privilégié l’assurance-vie qui se trouve être un produit 2 en 1 (solution de placement et de succession). S’ensuivent les livrets réglementés et l’épargne-logement. Mais ce qui est des plus frappant lors du sondage, c’est que 30% des sondés ont montré un total désintérêt pour l’ensemble des supports présentés.

Le livret préféré des Français réaffirme sa position sur le marché de l’épargne

Livret A français position marché épargne

Le livret le plus courant de France, qui a fêté ses deux siècles d’existence l’année dernière tient toujours la meilleure place sur le marché de l’épargne. Il l’a prouvé en février dernier lorsque sa collecte a frôlé les deux milliards d’euros. Un résultat que le placement n’avait pas enregistré depuis sept ans.

Le maintien à 0% du taux directeur profite aux emprunteurs belges plutôt qu’à leur épargne

maintien zero taux directeur profitable emprunteurs belges

Le taux directeur est utilisé par les Banques centrales pour influer la politique monétaire des établissements financiers. Sa baisse à 0% par la BCE est aujourd’hui un moyen de renouer avec la croissance économique dans la zone euro. Toujours est-il que cet abaissement, qui devrait encore durer pour un bon bout de temps, se répercute indéniablement sur le portefeuille des Européens, notamment les Belges.

Les investissements à risque n’attirent toujours pas les Français

Investissement risqués désintérêt français

Prudents de nature, les épargnants français privilégient toujours les placements sécurisés et boudent les investissements dans les actions. Et les nouvelles mesures législatives ou fiscales ne changeront en rien à ce comportement, à en croire les résultats de l’enquête menée par Odoxa-LinXea pour le quotidien Les Échos, intitulée « Le Rendez-vous de l’Argent ».

L’épargne salariale commence à connaître une véritable dynamique

Epargne salariale véritable dynamique

Encore à ses premiers pas dans l’univers du placement financier, l’épargne salariale a pourtant connu une année prodigieuse en 2018. Ce type de placement a, en effet, réussi à collecter plus d’un milliard d’euros au cours de cette période, du jamais vu durant les huit dernières années. Et ce, grâce à la hausse notable du nombre d’entreprises qui s’y sont mises.

La portabilité absolue des contrats vie pourrait être néfaste à la valeur même du placement

Portabilité absolue contrat vie

Alors que les débats font rage au sein du Parlement en ce qui concerne le vote de certains amendements visant à faciliter le transfert d’un contrat-vie, dans le cadre du projet de loi Pacte, la Banque de France a montré sa position le 8 mars dernier. Pour lui, la transférabilité totale de ce type de placement pourrait menacer la stabilité du secteur.

Le livret préféré des Français garde toujours sa position après deux siècles d’existence

Livret A préféré en tête de position

Les trois années de gel de son taux de rémunération n’a pas eu raison de l’appétence des épargnants pour le livret A, qui attire principalement par la garantie de son capital. Car il est vrai qu’en mettant de côté son pécule, un épargnant s’attend à ce que celle-ci fructifie. Mais il s’avère que les Français économisent avant tout par précaution et ce placement se révèle être une valeur sure pour eux.

Le transfert d’un contrat d’assurance-vie s’avère plus complexe qu’il n’y parait

Transfert contrat assurance vie complexe

Les défenseurs de la mobilité des contrats d’assurance-vie demandent la possibilité de passer d’un assureur à un autre tout en gardant son antériorité fiscale à l’instar des dépôts à vue et des autres placements comme le PEL et l’épargne retraite. Pourtant, cette opération regorge de complexités notamment sur le plan technique. Ce qui rend sa réalisation plus difficile.

Les réformes fiscales du PEL n’ont pas eu raison de son attractivité

Pel pas attractif

Le Plan d’Épargne Logement ou PEL a été depuis toujours l’un des placements phares des ménages français. De fait, il brillait par sa rentabilité élevée à laquelle s’ajoute une fiscalité pour le moins avantageuse. Des prérogatives qui ont été toutefois chamboulées à la suite des nouvelles mesures fiscales instaurées depuis début 2018. Un bouleversement dont les répercussions sur son taux d’attraction n’ont pas été pour autant extrêmement négatives.

Certains contrats vie ne rapportent plus rien à leur détenteur

Une personne qui signe un contrat

L’assurance-vie est sans conteste l’un des placements les plus plébiscités en France. L’explication de cette appétence se trouve dans la garantie de capital qu’offrent les fonds en euros bien qu’en contrepartie, ces supports soient moins rentables. Et l’environnement des taux bas dans lequel l’épargne évolue actuellement ainsi que la reprise des prix à la consommation est loin d’arranger les choses.

Les unités de compte regorgent d’atouts intéressants pour les détenteurs d’assurance-vie

Atout intéressant en unités de compte assurance vie

La majorité des encours en assurance-vie sont représentés par les fonds en euros, les supports à capital garanti de ce placement. Une preuve irréfutable de l’appétence des Français pour l’épargne sécurisée. Il s’avère pourtant que leur rendement laisse à désirer. Se tourner vers les unités de compte permet de mieux faire fructifier son argent. D’autant qu’elles peuvent offrir d’autres avantages.

Le livret A réalise de prodigieux exploits en dépit des contraintes qu’il subit

Exploit du livret A

Une période faste, c’est ce qu’on peut conclure de l’année 2018 en ce qui concerne les livrets réglementés, notamment le livret A et le livret de développement durable et solidaire. Il faut dire que ces derniers s’en sortent haut la main malgré leur faible rentabilité. À ce propos, celle-ci pourrait encore perdurer pour l’année prochaine et même au-delà.

Les associations militent pour un fonctionnement plus amélioré des contrats vie

Souhait association meilleur fonctionnement assurance vie

Dans le cadre de la loi Pacte ou plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises, des amendements ont été attendus, notamment en vue de renforcer l’attractivité de l’épargne. Et c’est là que les amendements sur la transférabilité des contrats vie ont été mis en avant, à l’instar de l’épargne retraite. Mais les réactions de l’exécutif semblent ne pas être à la hauteur des attentes, à en croire les doléances des concernés.

L’épargne liquide attire toujours les Français en dépit de sa faible rentabilité

Attirance français pour épargne liquide

Les livrets réglementés restent toujours dans la course malgré un rendement bas qui les affaiblit. Le livret A, entre autres a enregistré une belle performance en début d’année, comme à l’accoutumée à cette période alors que son taux d’intérêt fixé à un niveau plancher depuis plus de trois se trouve au-dessous de l’inflation. Le fait est que les Français voient en lui un abri financier en ces temps d’incertitudes socioéconomiques.

L’assurance-vie en euros est sortie vainqueur des contextes décourageants de 2018

Assurance vie euros vainqueur

2018 a été l’année de l’optimisation de l’épargne dirigée vers l’économie réelle. Ce qui a rendu l’assurance-vie en euros quelque peu obsolète face à la promotion des unités de compte bénéficiant du soutien même de Bercy. Toujours est-il que ce support à capital garanti a réussi à garder le cap et remportait haut la main la meilleure place dans le cœur des épargnants.

La micro-épargne fait progressivement son chemin en France

Des pièces de monnaies à côté d'une calculatrice et un stylo

Si les Français sont prévoyants de nature, bon nombre de ménages ne sont pas toutefois très enclins à l’épargne. Conscients de cette situation, certains observateurs ont saisi l’opportunité pour proposer un système d’épargne de précaution pour le moins innovante. Celui qui permet d’économiser de l’argent sans effort apparent. Plusieurs Startup se sont alors lancées dans ce marché, avec de belles perspectives en vue.

Les fonds en euros sont de meilleures alternatives aux livrets d’épargne réglementés

Des pièces et des billets de banque

La politique des taux bas instaurée en vue de soutenir l’économie a eu raison des rendements des placements financiers. L’épargne réglementée est essentiellement touchée, notamment le livret A et le LDDS (livret de développement durable et solidaire) qui ne rapportent que 0,75% en dépit d’une inflation à la hausse. La recherche d’une meilleure alternative est alors de mise.

Archives

Accédez aux meilleurs livrets d’épargne du marché !

Je compare les livrets d’épargne
Back to top