Actualités

La stratégie de désinvestissement est-elle payante ?

Documents de stratégie

Bon nombre de conseillers en gestion de patrimoine proposent à leurs clients de miser une partie de leur épargne sur des supports à risque. Ils leur recommandent ensuite de diminuer cette proportion de risque au fur et à mesure que la sortie des fonds approche. On s’interroge alors si cette stratégie est payante.

La consommation l’emporte sur l’épargne, rapporte le cabinet Xerfi

Une personne qui calcul son épargne à côté d'une petite maison

Lorsque la conjoncture économique affiche une forte incertitude sur l’avenir, les ménages ont tendance à épargner plus qu’à consommer. Mais les chiffres du cabinet Xerfi montrent que la tendance est plutôt en faveur de la consommation en France depuis maintenant une décennie. En effet, l’épargne financière a affiché un net recul de 2,1%.

Les actions constituent une option intéressante pour l’épargne des enfants

Une mère avec son fils qui l'apprend à épargner de l'argent

Épargner pour les enfants est un projet que bon nombre de parents ont envisagé. Pour la plupart des parents et des grands-parents, les livrets d’épargne sont les plus prisés sur le marché. Et pourtant, il existe des placements plus intéressants, notamment en matière de rémunération. Les contrats d’assurance-vie en actions en font partie.

La BCE s’incline devant les banques françaises concernant les fonds propres

bâtiment BCE

Devant la Cour de justice de l’Union européenne, ce sont les banques françaises qui ont obtenu gain de cause face à la Banque centrale européenne. Cette dernière avait exigé que ces banques constituent des réserves de fonds propres sur l’épargne obtenue grâce aux livrets A et les livrets de développement durable.

Certains produits d’épargne ne sont plus autant rémunérateurs qu’avant

euros

On peut recenser deux grands types de placements : ceux qui permettent de préserver un capital pour les vieux jours ou les imprévus, et ceux qui donnent la possibilité de faire fructifier les économies moyennant une prise de risque. Aujourd’hui, certains produits d’épargne sont devenus inintéressants pour différentes raisons. Lesquels sont-ils ?

Les Français sont en quête d’avantages fiscaux mais figés par l’aversion au risque

calcul et épargne

Voilà maintenant six mois que le prélèvement forfaitaire unique a été instauré dans le cadre de la réforme sur la fiscalité de l’épargne. Cependant, le dispositif reste incompris par la plupart des épargnants, poussant ces derniers à ne jurer que par les produits qu’ils connaissent, à savoir l’assurance-vie et les livrets d’épargne.

Certains placements affichent une bonne performance en matière de patrimoine financier

Des pièces de monnaies qui entoure une tirelire avec une personne qui tient une pièce dans sa main

Les chiffres sont sortis : le patrimoine financier des Français a dépassé la barre de 5 000 milliards d’euros, au terme de l’année 2017. C’est ce que relate l’Observatoire de l’épargne réglementée dans son dernier rapport. Alors que l’assurance-vie demeure le placement préféré des Français, l’épargne réglementée continue à les séduire.

Les épargnants face aux risques et opportunités de l’épargne salariale

Un professionnel et son épargne

Le gouvernement n’a jamais caché son souhait de relancer les placements en actions et l’épargne salariale en général. C’est d’ailleurs l’une des vocations du projet de loi Pacte. Dans ce contexte, il convient pour l’épargnant de mesurer de manière minutieuse les risques qu’il pourrait prendre. Quels sont alors les paramètres à prendre en compte dans de tels placements ?

Les Français toujours épris de l’assurance-vie

concept sur l'assurance vie

Le 26 juin 2018, la Banque de France a publié un rapport concernant l’épargne financière des ménages en France, évoquant autant ses caractéristiques et son évolution. Les chiffres montrent alors que les actions ne séduisent guère, tandis que l’assurance-vie demeure le placement financier le plus prisé des ménages français à ce jour.

Quand le baccalauréat ouvre la porte à de nombreux avantages financiers

étudiant et monnaie euro

Les résultats du baccalauréat sont déjà sortis le 6 juillet 2018. Les étudiants savent déjà s’ils vont refaire leur terminale ou s’ils vont désormais intégrer un établissement d’études supérieures. Pour ceux qui envisagent de continuer leurs études à l’université, les primes en tous genres sont nombreuses. Outre les collectivités locales qui attribuent des primes d’encouragement, les banques attirent ces nouveaux bacheliers avec des offres incitatives. En devenant leurs clients, ces derniers bénéficient de primes non négligeables.

Plus l’âge des épargnants augmente et plus leurs encours sont élevés

Une personne âgée et sa tirelire

L’Observatoire de l’épargne réglementée a effectué une étude sur les événements relatifs à l’épargne. Dans son dernier rapport, cette entité a relevé les chiffres concernant le livret A. En termes d’encours, il se trouve que les épargnants âgés de 65 ans et plus sont largement au-dessus de la moyenne.

Malgré des rendements très relatifs, certains placements restent très appréciés

Un professionnel en train d’évaluer les rendements de placements

Ce serait un euphémisme de dire que la tendance de l’épargne en Hexagone est étonnante. L’on s’interroge alors sur les raisons qui ont poussé la plupart des Français à opter pour des placements moins rémunérateurs en 2017. L’épargne ne leur servirait donc pas à générer des rendements mais à thésauriser.

La suppression des comptes bancaires inactifs s’est amoindrie en 2017

Un professionnel bancaire devant des clients

Promulguée en 2014, la loi Eckert a imposé aux institutions financières de relever les comptes bancaires inactifs. En 2016, 5,5 millions de comptes ont été concernés. L’année dernière par contre, la tendance s’est adoucie car le nombre de livrets d’épargne réglementés concernés par cette loi Eckert est descendu à 590 000.

L’immobilier a divisé les Français mais va désormais à contresens

immobilier parisien

Depuis 1998, des inégalités sont apparues en matière de patrimoine. Elles sont en grande partie dues à l’immobilier du fait que les propriétaires se sont enrichis, tandis que les locataires sont en majorité des ménages modestes. En revanche, les taux de crédit immobilier actuels favorisent l’accès à la propriété pour les ménages. Une situation qui s’oppose donc à cette tendance.

La Banque de France désireuse de voir les livrets d’épargne populaire redynamisés

 Banque de France

La Banque de France a déploré le désintéressement général dont le livret d’épargne populaire fait l’objet actuellement. Le gouverneur de la banque centrale en Hexagone, M. François Villeroy de Galhau, a en effet déclaré que le LEP devrait être promu plus qu’il ne l’est actuellement, tout comme les solutions bancaires à destination des ménages modestes.

Le placement préféré des Français a enregistré 800 000 fermetures l’an dernier

Un ensemble de billets d'argent et des pièces de monnaies

Le nombre de livrets A a baissé de cinq millions en 2016. Cette tendance s’est poursuivie en 2017 mais à moindre mesure. Même si ce placement détient encore la palme du produit préféré des épargnants français depuis deux siècles, ses chiffres continuent de s’effriter. Les observateurs parlent alors de l’atteinte d’un « rythme de croisière ».

Quand un livret leste les épargnants d’un autre

taux, tirelire et euro

Le gouvernement a récemment bloqué le taux du livret A et instauré un nouveau mode de calcul de son rendement. Cette réforme a suscité de nombreuses contestations du côté des épargnants qui sont lésés par la situation. Mais elle touche également les épargnants du livret d’épargne populaire (LEP). Voyons les points cruciaux de cette nouvelle disposition.

Les placements sans risque continuent d’attirer les épargnants français

Un bonhomme devant une pile de pièce euros

Les Français sont bien connus comme étant les champions en matière d’épargne et les encours actuels peuvent en attester. Seulement, une étude menée par OpinionWay pour le compte de Lyxor Asset Management a révélé que les épargnants français étaient davantage attirés par les placements sans risque, et ce, même si les produits d’épargne en question affichent des rendements moins convaincants.

Le Plan d’épargne logement en pleine régression depuis le début de l’année 2018

concept sur l'épargne logement

En raison du récent changement de la fiscalité pour cette année 2018, le Plan d’épargne logement (PEL) affiche une collecte relativement faible par rapport à l’année précédente. Pour pallier ce désintérêt des ménages, la Fédération bancaire française (FBF) a proposé la création d'un nouveau produit d'épargne de longue durée. Mais l’État a préféré refuser la proposition pour des raisons de stabilité. Une déception pour les banques car son approbation aurait permis de mieux soutenir l’économie.

La loi Pacte pour améliorer les performances des PME

Une personne qui place des pièces de monnaies

Réorienter l'épargne des Français pour mieux appuyer la croissance des PME. Tel est l’objectif de la loi Pacte, qui a été présentée en Conseil des ministres le lundi 18 juin dernier. D’une part, les règles qui régissent les financements participatifs, l’usage de la monnaie virtuelle et l’accès au marché boursier seront assouplies. D’autre part, il s’agira de transformer cette épargne déjà si abondante, en des produits plus productifs pour l’économie.

Archives

Accédez aux meilleurs livrets d’épargne du marché !

Je compare les livrets d’épargne
Back to top