Un certain nombre de produits comme les trackers, certificats, turbos, warrants, ont pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40, avec ou sans effet de levier. Pour rappel, l'indice CAC 40 se calcule à partir du cours actuel des 40 actions qui composent l'indice. La question se pose alors de comprendre le traitement des dividendes des sociétés qui composent l'indice.

    En effet, si une société distribue un dividende, son cours va mathématiquement diminuer, ce qui entraine une diminution du CAC 40. Dans ce cas, cela entraine-t-il également une diminution des produits qui jouent la hausse du CAC, et une augmentation des produits qui jouent la baisse ?

    La question se pose d'autant plus aujourd'hui que la saison des dividendes va commencer. Par exemple, cette semaine, le CAC devrait à cause des dividendes perdre plus de 80 points. Est-ce que les particuliers positionnés sur la hausse du CAC devraient vendre leurs titres. Et est ce qu'on ne devrait pas jouer la baisse du CAC consécutive à ces distributions de dividendes ?

    Pour répondre à ces questions, regardons le comportement de chaque produit

    Prenons le cas tout d'abord d'un tracker qui réplique les variations du CAC comme Le Lyxor CAC 40. Lorsque le CAC gagne 1%, il devrait gagner également 1%. Mais si le CAC 40 perd 1% suite à des distributions de dividendes, le tracker ne va pas baisser, car il réplique les variations du CAC dividendes réinvestis, qui est un CAC ajusté pour tenir compte des dividendes. C'est le cas pour tous les trackers comme le L40 et le BX4. Mais les trackers peuvent également distribuer eux même un dividende annuel, ce qui va leur permettre d'être plus proche de l'indice CAC 40 hors dividende sur une année.

    Un warrant est un droit d'acheter ou de vendre le sous-jacent à l'échéance. Ainsi, pour un warrant CAC, dans le calcul du prix du warrant, on prend en compte non pas l'indice CAC 40, mais le contrat à terme sur le CAC avec l'échéance la plus proche de celle du warrant. Ce contrat à terme prend en compte les versements des dividendes et donc lorsqu'il y a un versement, il n'y a pas d'impact sur le cours du future ni sur celui du warrant.

    C'est le même principe qui s'applique sur les turbos avec échéance mais pas sur les turbos illimités

    Pour rappel, la valeur d'un turbo illimité est égale à la différence entre le strike et le cours de l'indice CAC 40 hors dividende, divisée par la parité. Un turbo est en plus doté d'une barrière desactivante, généralement proche du strike, de sorte que lorsque le cours touche cette barrière, le produit est très proche de zéro et il se désactive pour éviter qu'il passe en dessous de zéro.

    Lorsqu'il y a une distribution d'un dividende, le sous-jacent diminue mais la barrière desactivante et le strike, sont ajustés de ces dividendes de sorte qu'il n'y a aucun effet des dividendes sur le cours du turbo.

    En conclusion la baisse du CAC due au versement des dividendes n'a aucun impact sur le cours des trackers, les turbos, ou les warrants. Les investisseurs positionnés à la hausse ne doivent donc pas s'inquiéter et les boursicoteurs n'ont aucun intérêt à jouer la baisse du CAC avec ces produits
    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos