vendredi27mai

En fait le problème ce n'était pas la loi Travail! Mais non. Il n'y a plus rien dans la loi Travail. Non. Si la CGT bloque la France c'est uniquement à cause de l'article 2 de la loi dont tout le monde parle depuis hier! Cet article qui donne la primauté aux accords d'entreprise. Le seul article encore intéressant de la loi Travail. Et on sent que le gouvernement s'apprête à reculer.

>

Le fameux article 2

Inconnu du public lundi, il a débarqué hier et emplit tous les médias, provoquant une totale cacophonie au gouvernement. Cet article aurait permis de contourner la mainmise de syndicats destructeurs d'emplois mais il va être remanié et vidé de sa substance. On le sent. Dès lors, on pourra dire qu'il ne restera plus rien de la loi Travail.

Ce qui est déprimant

C'est que 75% des Français sont opposés à la loi Travail et que plus de 60% soutiennent le mouvement social actuel. On a finalement les politiques qu'on mérite?

Le point sur le pétrole

2016 est une année vraiment passionnante sur le marché du pétrole. Vous vous rappelez qu'avec la Chine, l'effondrement du pétrole était le sujet d'inquiétude majeure qui avait fait plonger les marchés en début d'année. Et personne ne voyait la fin de la baisse avec des prévisions autour de 20 dollars le baril. Résultat, comme souvent, le pétrole a presque doublé passant de 27.88 au plus bas le 20 Janvier, du jamais vu depuis 2003, à 50.49 au plus haut cette semaine.

Pourquoi cette hausse?

L'élément déclencheur a été la reprise en mains du marché par l'Arabie Saoudite, qui joue le rôle équivalent d'une quasi banque centrale sur le marché du pétrole. Ils ont sonné la fin de partie à 30 dollars. Mais au sommet de Doha, rappelez vous, suite à la remontée des cours, ils ont fait capoter toute accord de réduction de la production. Et c'est ça qui est intéressant et essentiel. Si c'est l'Arabie Saoudite qui a arrêté la baisse et permis la première phase de rebond, c'est le marché lui-même qui a trouvé, à nouveau par le jeu de l'offre et de la demande son équilibre. Car l'effondrement du pétrole a mis hors jeu une multitude de producteurs indépendants Américains, entraînant la baisse de la production, et la baisse de l'essence a en même temps relancé sa consommation, en particulier aux États-Unis.

Le sweet spot

Est-ce qu'on peut dire du coup que 50 dollars c'est le prix d'équilibre du pétrole ? Pour le Wall Street Journal, nous sommes entre 50 et 60 dollars, dans le sweet spot, le bon niveau d'équilibre. Suffisamment élevé pour relancer la production mais suffisamment bas pour ne pas freiner la consommation. Tout le monde ou presque y trouverait son compte. Mais ce niveau ne sera pas simple à tenir si l'économie mondiale ne rebondit pas sérieusement. A suivre donc car c'est un enjeu économique et géopolitique majeur.

La pépite du mois

Pour les amateurs de petites et moyennes valeurs, voici une analyse intéressante sur Xilam Animation, le leader Français de l'animation qui occupe vos enfants tous les matins avant l'école...

Un iphone plus plus plus

Apple veut étendre son champ d'activités au-delà de l'iPhone. Et en a largement les moyens. La mode du moment c'est le mariage entre les "tuyaux" et le "contenu". Et Apple cherche donc encore plus de contenus et aurait approché des grands groupes audiovisuels comme Time Warner. Un groupe qui pèse 60 milliards de dollars...Apple a plus de 210 milliards de dollars en cash. Warren Buffett est peut être rentré au bon moment. Il gagne déjà 10% sur son milliard d'investissement. ça paie ses Cherry Coke.

DU CÔTÉ DES MARCHÉSPetite pause après plusieurs séances de flambée. Paris a néanmoins clôturé au dessus des 4500 points entraîné, entre autres, par les valeurs boursières. Vous savez quelle autre indice, à part le S&P 500 est proche de son record historique? L'indice de Moscou. Surprenant non? Côté devises, pause aussi dans la hausse du dollar. Pour l'instant.

Le g7 de la déprime

Le G7 se réunit au Japon.Et avec les premières déclarations,il y avait de quoi se flinguer. Entre Shinzo Abe qui dit que la situation économique actuelle est aussi mauvaise que la crise de Lehman, les déclarations sur la fin du monde en cas de Brexit et l'absence d'idées de solutions...Il faudrait qu'ils fassent leur prochain sommet à Ibiza ou Mykonos. Pour les détendre un peu.

Trump suite

Alors que Trump est assuré, mathématiquement, de remporter l'investiture, Obama déclare qu'à la suite du G7 les leaders du monde entier ont déclaré, confidentiellement bien sûr..., qu'ils étaient effarés par l'ignorance de Trump en matière d'affaires internationales. C'est pas sympa de cafter.

On s'en fout

NKM se rapproche de Juppé, le Grand 8 de Laurence Ferrari s'arrête,lLe prix des métaux continue à chuter (l'or aussi, on s'en fout moins), Renaud a vendu plus de 500000 albums (ça fait combien de litres de pastis?), les actions bancaires surperforment le marché depuis début Mai, Snapchat a levé 1.8 milliards sur une valorisation évaluée à 18 milliards de dollars.

Ce soir c'est votre argent exceptionnel

sur BFM Business. On rejoue cette semaine folle avec Emmanuel Lechypre, l'oracle Christian Cambier, Sébastien Faijean d'ID Midcaps et Pauline Tattevin. Le patron de la semaine est Arnaud Marion le spécialiste des restructurations qui a transformé Doux en poule aux oeufs d'or (énorme le jeu de mots). Horaires: Ce soir 19h00, 8h00 le samedi, 7h00 le dimanche. On va tout casser (c'est une image, à manier avec prudence en ce moment...).

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos