Vous êtes lourdement imposé et cherchez des solutions pour préparer l’avenir tout en réduisant votre imposition ? Tandis que certains vont se lancer dans un investissement locatif avec des dispositifs de défiscalisation tels que la loi Pinel, la loi Denormandie ou la loi Malraux, d’autres vont envisager des placements qui promettent, eux aussi, une optimisation de leur fiscalité. Quelles sont toutes les solutions qui vous sont offertes ? C’est le moment de le découvrir.

    Comment défiscaliser en 2024 ?

    En 2024, les solutions pour défiscaliser ne manquent pas. Voici un panel de solutions à envisager, nous reviendrons un peu plus loin dans ce guide sur certaines d’entre elles qui nous semblent pertinentes et parfois moins connues du grand public.

    • Investir dans l’immobilier locatif et bénéficier du déficit foncier ou de la possibilité de déduire les charges en meublé (et d’amortir) pour réduire votre imposition à moyen terme.
    • Réaliser un investissement immobilier locatif dans le cadre d’un dispositif de défiscalisation tel que la loi Pinel, Denormandie, Malraux, Censi Bouvard.
    • Investir dans des SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) fiscales.
    • Investir dans des FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation).
    • Investir dans des FIP (fonds d’investissement de proximité).
    • Ouvrir un PER (plan épargne retraite).
    • Ouvrir une assurance-vie qui permet, au-delà de 8 ans, de bénéficier d’un abattement sur le rachat partiel ou total.
    • Effectuer des travaux de rénovation pour améliorer les performances énergétiques de son logement.
    • Employer une personne à domicile.
    • Faire des dons à des associations ou des organismes d’utilité publique.

    Pourquoi défiscaliser ?

    La défiscalisation s’adresse aux ménages qui sont soumis à l’impôt sur le revenu. Défiscaliser permet de réduire cette imposition en recherchant des dispositifs pertinents.

    De nombreux Français considèrent qu’ils paient trop d’impôts. Il est possible, en 2024, de les réduire de manière importante, notamment en préparant l’avenir. En vous constituant un patrimoine, en réalisant des placements attractifs ou en préparant votre retraite, vous pouvez espérer une réduction d’impôt conséquente.

    Il existe différentes solutions pour défiscaliser, le choix se fera selon vos objectifs, mais aussi votre tranche marginale d’imposition.

    Découvrez toutes nos solutions de défiscalisation

    Défiscaliser en investissant : FCPI et FIP

    Abordons à présent de manière spécifique deux solutions pour défiscaliser, à savoir les FCPI et les FIP.

    Le fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI)

    Le FCPI a été créé en 1997 afin d’accompagner les PME innovantes dans leur développement.

    Le FCPI appartient à la catégorie des FCPR (fonds communs de placement à risque). Vous confiez votre argent à un gestionnaire qui se charge d’investir dans des sociétés non cotées, essentiellement des petites et moyennes entreprises de moins de 10 ans. Lors de la souscription, vous vous engagez à conserver vos parts durant 5 ans (sauf en cas de décès, d'invalidité de 2ème et 3ème catégorie ou de licenciement du souscripteur ou de son conjoint). Lorsque vous investissez en FCPI, chaque FCPI doit être constitué de 70 à 100 % de titres non cotés, le reste peut être souscrit sous forme d’actions, d’obligations, etc.

    Pour inciter les épargnants et investisseurs à acheter des parts de FCPI, une réduction d’impôt est promise à hauteur de 25 % des versements nets plafonnés à 12 000 € pour une personne seule et à 24 000 € pour un couple, ce qui représente une réduction d’impôt de 3 000 € maximum par personne.

    Avant d’investir, vous devez prendre en compte trois paramètres essentiels :

    • Le niveau de risque assez élevé en cas de défaillance des entreprises qui restent de jeunes PME ;
    • Le montant des frais assez élevé par rapport à certains contrats ;
    • L’indisponibilité des fonds pendant 5 ans.
    Découvrez nos FCPI

    comment defiscaliser

    Le fonds d’investissement de proximité (FIP)

    Comme le FCPI, le FIP a pour vocation de financer des PME en contrepartie d’un avantage fiscal. C’est en 2003 qu’il a vu le jour. Cette fois, l’investissement est plus spécifique, vous soutenez des entreprises régionales. L’actif d’un FIP doit être composé de minimum 7 % de titres de PME de moins de 7 ans ou de plus de 7 ans en fonction de leur niveau d’investissement pour intégrer un nouveau marché géographique.

    Là encore, une réduction d’impôt est prévue pour les investisseurs. On distingue trois types de FIP :

    • FIP classique : une réduction de 25 % est appliquée sur les versements effectués avec un plafond de 12 000 € pour une personne seule et 24 000 € pour un couple, ce qui représente une réduction maximale de 3 000 € ou 6 000 € ;
    • FIP Corse : il s’agit ici d’investir dans des PME en Corse (l’actif de la FIP doit être constitué, a minima, de 70 % de titres de PME situées en Corse). La réduction d’impôt est de 30 % des sommes versées. Les mêmes plafonds s’appliquent, la réduction peut donc atteindre 3 600 € ou 7 200 € ;
    • FIP outre-mer : le même principe s’applique avec un FIP dont les actifs sont constitués, a minima, de 70 % de titres de PME situées en outre-mer. La réduction est là encore de 30 % sur les versements effectués.
    Découvrez nos FIP Corse

    Préparer sa retraite en défiscalisant avec le PER

    Autre solution de défiscalisation à envisager : le plan épargne retraite. Le PER est avant tout considéré comme un support d’épargne pour vous constituer un patrimoine financier et mieux préparer la retraite. Pourtant, il ne présente pas que cet avantage. Le PER est aussi préconisé pour sa fiscalité avantageuse.

    Les fonds sont bloqués jusqu’à la retraite, ils sont versés sous forme de capital et de rente. Les versements permettent de bénéficier d’avantages fiscaux, ils peuvent être déduits de votre revenu.

    Pour un salarié, le plafond est égal au plus élevé des 2 montants suivants :

    • 10 % des revenus professionnels de 2021, nets de cotisations sociales et de frais professionnels, avec une déduction maximale de 32 909 € ;
    • Ou 4 114 € si ce montant est plus élevé.

    Pour un travailleur non salarié (TNS), le plafond est le plus avantageux des 2 montants suivants :

    • 10 % des bénéfices imposables de 2021, dans la limite de 329 088 € + 15 % du bénéfice imposable compris entre 41 136 € et 329 088 € ;
    • Ou 4 114 € + 15 % du bénéfice imposable compris entre 41 136 € et 329 088 €, si ce montant est plus élevé.

    Si vous ne déduisez pas ces versements de votre revenu imposable, vous aurez un avantage fiscal au moment de la sortie du PER individuel.

    La fiscalité avantageuse de l’assurance-vie et du PEA

    Si l’assurance-vie est le placement préféré des Français, c’est qu’il bénéficie de multiples avantages. Il séduit pour sa flexibilité, son rendement, mais aussi car c’est un véritable instrument de défiscalisation.

    Il faut savoir qu’avec ce placement, les intérêts perçus ne sont imposables que lorsque vous effectuez des retraits d’argent.

    L’imposition dépend alors du nombre d’années de détention du contrat d’assurance-vie et de la date de versement des primes.

    • Avant 8 ans, les intérêts des sommes rachetées sont soumis à un PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 12,8 %.
      Pour les versements réalisés avant 2017, le prélèvement forfaitaire libératoire s’applique à 15 %.
    • Après 8 ans de détention, la fiscalité est bien plus avantageuse.
      Les primes versées avant septembre 1997 profitent d’une exonération d’impôts.
      Après 1997, elles sont soumises à un taux d’imposition de 7,5 %, après abattement de 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple.
      Pour les versements effectués après 2017, l’imposition est plafonnée à 150 000 €. Au-delà, la flat-tax s’applique.

    Notez bien qu’à chaque fois, une taxe de 17,2 % correspondant aux prélèvements sociaux s’ajoute.

    Le PEA, plan d’épargne actions, est également un outil pour réduire ses impôts. Ce placement permet d’investir sur les marchés boursiers afin de réaliser des plus-values. À partir de 5 années de détention, vous êtes totalement exonérés sur les bénéfices réalisés.

    Notez que les versements sur ce compte sont plafonnés à 150 000 €.

    Investir dans des parts de SCPI fiscales

    Investir dans des parts de SCPI fiscales autorise, en fonction de son barème d’imposition, de choisir le dispositif de défiscalisation le plus intéressant :

    • La SCPI (société civile de placement immobilier) Pinel permet de bénéficier des avantages du dispositif Pinel ;
    • La SCPI Denormandie ;
    • La SCPI Malraux ;
    • La SCPI déficit foncier donne la possibilité de déduire de ses revenus certaines charges et dépenses : travaux, entretien, etc.

    D’autres méthodes pour défiscaliser

    Effectuer des travaux dans sa résidence principale

    Les travaux de rénovation sont une excellente façon d’améliorer son logement, de lui donner de la valeur tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt.

    Les travaux éligibles sont les suivants :

    • Rénovation énergétique : isolation, chauffage, huisseries…
    • Aménagements pour PMR (personne à mobilité réduite) qui s’adressent aux personnes âgées ou handicapées.

    Employer une personne à domicile

    Les emplois à domicile ont l’avantage de vous apporter une aide quotidienne et de vous faire profiter d’un crédit d’impôt correspondant à 50 % des frais engagés, dans la limite de 12 000 € par an (+ 1 500 € par personne à charge).

    Parmi les services à la personne, vous trouvez :

    • L’entretien de la maison ;
    • Les travaux de jardinage ;
    • La livraison de repas ou de courses ;
    • La garde d’enfant ;
    • Le soutien scolaire ;
    • De nombreux services d’assistance pour les personnes présentant une invalidité temporaire.

    Faire des dons pour des associations

    Les dons faits à des associations ou des organismes venant en aide aux personnes en difficulté sont déductibles de vos impôts. Jusqu’à 75 % dans la limite de 529 € et 66 % ensuite. Notez que la réduction ne peut dépasser 20 % du montant imposable.

    Pour toutes les sommes versées aux autres organismes reconnus d’utilité publique, la réduction est portée à 66 %, dans la même limite de 20 % du RI (revenu imposable).

    Quels sont les dons permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt ?

    Tous les versements numéraires (virement, chèque, espèces) sont pris en compte. Mais vous pouvez aussi profiter de déductions fiscales pour l’achat d’actions, de Sicav ou l’investissement dans des fonds de placement.

    Transférer une partie de ses revenus à ses enfants

    Une bonne astuce pour aider ses enfants à financer leurs études : leur transférer momentanément une partie de vos revenus.

    Par exemple, si vous possédez un bien locatif, vous pouvez donner à votre enfant l’usufruit pendant le temps de ses études. Cela lui permet de percevoir les revenus des loyers. En termes de fiscalité, comme il est étudiant, il est très peu imposé.

    Pour vous, les économies d’impôts sont considérables.

    Investir dans le capital d’une PME

    Ce type d’investissement permet de profiter d’une réduction d’impôt de 18 %. Les versements sont plafonnés à 50 000 € pour une personne seule et 100 000 € pour les couples.

    Acheter un véhicule vert

    L’État français encourage actuellement les ménages à remplacer leur voiture par un modèle plus respectueux de l’environnement. Il s’agit du bonus écologique, permettant de bénéficier d’un crédit d’impôt compris entre 300 et 5 000 €. Il est calculé en fonction du taux de rejet en CO2.

    Ce crédit d’impôt s’applique pour l’achat d’une voiture électrique ou au gaz (GPL ou GNV).

    Découvrez nos PER

     

    Contacter un conseiller Meilleurtaux Placement

    Questions fréquentes sur les solutions de défiscalisation

    Pourquoi défiscaliser ?

    Défiscaliser permet une réduction d’impôts pour alléger votre fiscalité. Vous pouvez profiter de niches fiscales, des solutions tout à fait légales pour payer moins d’impôts en investissant ou en préparant l’avenir.

    Quelle est la meilleure façon de défiscaliser ?

    Il n’y a pas de meilleure solution pour défiscaliser. Cela dépend des contribuables, de leur niveau d’imposition et de leurs objectifs. Prenez le temps d’étudier les conditions et avantages de chaque solution de défiscalisation pour faire le meilleur choix.

    Comment défiscaliser ses revenus professionnels ?

    De nombreuses solutions permettent de réduire le montant de vos impôts sur vos revenus professionnels : achat d’un bien immobilier, acquisition de parts de FCPI, FIP, ouverture d’un PER, etc.

    Logo redacteur

    Écrit par
    Rédaction meilleurtaux Placement