vendredi01novembre
Suite à la crise économique de 2008 et dans un contexte de climat social tendu, il est naturel que de nombreux épargnants souhaitent réaliser un placement sans risque. Le souci est que ces dernières années les taux de rendement des placements sans risque ont sensiblement baissé du fait de leur manque de rentabilité pour les organismes qui le proposent. Il est donc logique que ces structures financières orientent leurs clients vers des placements plus risqués, mais qui se révèlent souvent plus rentables pour eux comme pour les épargnants.
Cela signifie-t-il qu'il est impossible de trouver un placement sans risque qui rapporte ? Pas tout à fait, ce même si la part de risque reste étroitement liée à la performance d'un placement. Quels sont ses placements sans risque ? En voici quelques-uns !

Un placement sans risque sur le court terme : les livrets bancaires

Une première solution en matière de placements sans risque consiste à se tourner vers les livrets réglementés. Ceux-ci sont tout d'abord exonérés d'impôt et de prélèvements sociaux, tels le livret A, le livret de développement durable (LDD) ou encore le livret d'épargne populaire (LEP).

L'épargne placée sur ces livrets a l'avantage d'être 100 % sécurisée, mais aussi d'être disponible à tout moment. La contrepartie est logiquement une rémunération assez faible qui de plus a tendance à baisser d'une année sur l'autre. C'est ainsi que le livret A et le LDD ne rapporte que 0,75 %, ce qui avouons-le est faible. S'ajoute que les livrets réglementés sont plafonnés, ce qui en limite l'intérêt en termes d'épargne sur le moyen long terme.
Une autre option est celle de souscrire un plan d'épargne logement (PEL) qui rapporte 1,5 % brut. Attention toutefois, car ce taux de rémunération exige que l'épargne reste bloquée durant 2 ans, un retrait anticipé faisant descendre le taux à 0,5 %. D'autre part, et contrairement à l'assurance-vie qui permet des versements libres, le PEL exige qu'il soit alimenté de manière régulière (mois, trimestre ou semestre). Ce plan a parallèlement une durée de vie maximale de 10 ans après laquelle aucun versement n'est plus possible. Par contre les intérêts sont servis pendant encore 5 années une fois passée la période de 10 ans. À noter également que l'avantage dont bénéficie le PEL qui consistait en un prêt immobilier à un taux attractif n'est plus réellement intéressant aujourd'hui en raison de la baisse des taux actuellement pratiqués sur le marché.

En dehors de ces livrets réglementés aux faibles rendements, une autre voie consiste à s'orienter vers les livrets bancaires. Proposés par les banques, traditionnelles ou en ligne, ces livrets affichaient des rémunérations parfois supérieures à celles de leurs homologues réglementés. Revers de la médaille, ils sont pour la plupart soumis à la flat tax de 30 % (12,8 % d'imposition + 17,2 % de prélèvements sociaux).
Malgré cette ponction, les meilleurs de livrets bancaires parviennent à surclasser les livrets réglementés. Une précaution toutefois consiste à bien lire les conditions d'accès ainsi que celles de durée garantie du taux de rémunération. Certaines banques affichent en effet des conditions promotionnelles sur une durée limitée et à des conditions pas toujours aisément accessibles.

L'assurance-vie en euros : un capital garanti sans risque

54 millions de contrats, 38 millions de bénéficiaires et plus de 1 700 milliards d'euros d'encours, tels sont les chiffres pour le moins impressionnant de l'assurance-vie. Si ce placement d'épargne suscite autant d'intérêt, c'est essentiellement pour trois raisons.

La première est une rémunération nettement supérieure à celle des livrets réglementés bancaires avec une moyenne de 1,6 % en 2018, certains contrats d'assurance-vie dépassant sensiblement cette moyenne. La deuxième est la garantie de capital du placement en fonds euros de l'assurance-vie. La troisième est une fiscalité particulièrement avantageuse durant la vie du contrat, mais également après.

Un autre atout de l'assurance-vie est que son dénouement après le décès du souscripteur se déroule hors succession.

Seul le rachat partiel ou total est taxé suivant des taux variables en fonction de la durée de détention et de la date de versement. Certes, comparée aux livrets bancaires, la disponibilité de son épargne en assurance-vie n'est pas aussi rapide. Plusieurs jours sont en effet nécessaires pour que votre demande de retrait total ou partiel se concrétise. La rémunération est par contre bien plus intéressante, ce qui relativise quelques jours à attendre après votre demande de retrait.

Les autres solutions pour un investissement à risques limités

En dehors des possibilités présentées précédemment, d'autres options sont envisageables pour un placement à risques limités.

Avec l'immobilier, sous ses différentes formes, l'investissement dans l'or reste une valeur refuge. Il est par contre soumis à de fortes fluctuations des marchés financiers. Son cours a donc tendance à monter en période de crise ou de tensions, et abaisser aussi vite dans un contexte plus favorable. Il est possible d'acheter de l'or sous deux formes différentes. La première consiste à acheter de l'or physique qui se présente soit sous la forme de lingots de divers poids, soit en faisant l'acquisition de pièces d'or. Une autre méthode pour acheter de l'or et ce qui est communément nommé " or papier ". Il s'agit ici d'un placement et demande donc quelques démarches.

Si l'immobilier vous intéresse, mais que vous hésitez à faire l'acquisition d'un bien immobilier locatif en direct en raison des contraintes que cela impose, l'achat de parts de SCPI pourrait vous intéresser. Ce type de placement permet en effet d'investir dans l'immobilier sans pour autant en supporter les inconvénients, ceux-ci étant gérés par une société spécialisée qui assume la totalité des tâches administratives, techniques et autres. En tant qu'associé, votre seul rôle consiste à percevoir les dividendes calculés sur le montant des loyers perçus et redistribués au prorata de vos parts.

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt