dimanche09juin

Pauvres investisseurs risquophobes ! Cela fait maintenant 10 ans que chaque année, ils voient les rendements de leurs placements sans risque, assurances-vie, livrets, ou fonds monétaires, baisser. De telle sorte qu'après impôt, le rendement annuel ne dépasse même pas 1 %. Il faut dire qu'avec la crise, les placements garantis étaient très recherchés ce qui a naturellement fait baisser leurs rendements. Et même si aujourd'hui, on peut dire que les crises (celles de 2008 et de 2010) sont derrière nous et que l'environnement économique est plutôt favorable, les rendements des placements sans risque devraient rester encore bas pendant quelques années. Pour avoir une garantie en capital, il faudrait donc sacrifier l'espoir de rendement. Un sacrifice d'autant plus dur à faire que justement la crise est derrière nous et l'environnement économique est favorable.
Heureusement, il existe un autre critère d'investissement aussi sûr que la garantie des placements sans risque : le temps qui passe...

1 - Cycle économique, taux et rendements des fonds en euros

Aujourd'hui, et depuis une paire d'année maintenant, nous pouvons dire que nous sommes sortis de deux crises : la crise des subprimes de 2008 avec la faillite de Lehman Brothers et la crise de la zone euro de 2010 avec la faillite de la Grèce. En 2008, le monde subissait un AVC économique et financier, la récession frappait le monde entier.  En 2010, la crise s'amplifiait  avec la crise de la dette de la zone euro. En 2018, une page s'est tournée : tous les principaux pays du monde ont renoué avec la croissance. 
 

La Grèce recommence à emprunter de l'argent sur les marchés, le Portugal affiche une forte croissance, l'Espagne a rebondi et parvient même à faire baisser un chômage qui avait atteint des niveaux dramatiques et l'Irlande redevient un dragon. Même la France va mieux.

Les États-Unis sont dans une forme éblouissante. La croissance américaine est largement au-dessus des 2%, elle continue à se maintenir à des niveaux élevés pour la 9ème année consécutive. Le chômage a atteint des niveaux historiquement bas. Et continue à baisser. On commence même à assister à une remontée des salaires qu'on n'espérait plus. Y compris une hausse des bas salaires. Et enfin les entreprises américaines se sont rarement aussi bien portées, avec des bénéfices records, des valorisations en Bourse à des niveaux records et un avantage compétitif de plus en plus fort. 

Même le Japon a réussi sa mue. Son premier Ministre Shinzo Abe a été largement réélu le 22 Octobre 2017. Il avait promis en 2012 quand il a pris le pouvoir une réforme fiscale, une politique monétaire accommodante, des réformes structurelles. Ses fameuses flèches. Ils les a toutes décochées. Et elles ont fait mouche. Le Japon est passé de modèle économique repoussoir à modèle économique à suivre. 

La crise est finie et c'est une bonne nouvelle pour les investisseurs, notamment les risquophobes. Rappelez-vous, en 2008 et 2011, vous vous demandiez même si vous pouviez garder votre argent sur votre compte chèques et si votre banque pouvait faire faillite. Aujourd'hui, plus personnes ne s'inquiètent pour nos banques, et les livrets, compte à termes, fonds euros d'assurance retrouvent pleinement leur qualité de placement 100% sans risque.

Mais la mauvaise nouvelle, c'est qu'ils ne rapportent plus rien. Les banques centrales ont appliqué pendant la crise une politique monétaire ultra interventionniste, qui a fait chuter les taux d'intérêt, et par là même les rendements de tous les placements sans risque. Oubliez les 4% de rendement du Livret A en 2008, et même les 2,25% en 2012. Il ne rapporte plus que 0,75% aujourd'hui. Oubliez aussi les rendements des fonds en euros de l'assurance vie, dont certains rapportaient encore plus de 3% en 2016. Ils ont rapporté en moyenne 1,8% (brut de fiscalité) en 2018.  

Même si les banques centrales sont toutes entrées dans un processus de fermeture progressive des robinets et de hausse des taux, il faudra du temps pour voir les rendements des placements sans risque remonter.
 

2 - Avis d'experts : Yannick Hamon, PDG de MonFinancier

Ces dernières années, un investisseur prudent qui recherchait des investissements sans risque avait une solution toute trouvée : les fonds en euros de l'assurance-vie qui, en plus de se situer dans une enveloppe fiscale ultra avantageuse, et souvent avec des frais minimes, offraient des rendements bien plus attractifs que les autres placements sans risque.

Les fonds en euros ont en effet longtemps résisté à la baisse des taux provoquée par les banques centrales. Entre 2012 et 2015, le rendement moyen des fonds en euros est passé de 2,91% à 2,27% alors que dans le même temps, l'inflation (hors tabac) passait de 1,9% à 0% et le taux du livret A passait de 2,25% à 0,75% depuis le 1er août 2015. Le fonds en euros avait donc un véritable avantage concurrentiel sans compter que les meilleurs fonds en euros rapportaient encore plus de 4% en 2015.

Mais le fonds en euros va perdre cet avantage concurrentiel. En 2018, le rendement moyen s'est établi à 1,8% alors que l'inflation est remonté à 1,8%.

Sur ces 10 dernières années, l'écart n'aura jamais été aussi faible :


Certes, en appliquant une bonne sélection, vous pouvez encore trouver des fonds en euros en haut de fourchette, mais vous aurez du mal à obtenir plus de 2% d'autant que beaucoup d'assureurs exigent désormais d'investir en partie en unités de compte (supports diversifiés qui présentent un risque de perte en capital) pour pouvoir accéder aux meilleurs fonds en euros.

>> Découvrez notre palmarès des meilleurs fonds en euros

 

À l'heure actuelle, les épargnants ont confié plus de 3000 milliards d'euros en compte et livrets bancaire et dans le fonds euros de l'assurance-vie. On ne peut pas aborder le prochain cycle économique de cette manière. D'autant qu'on se rend compte qu'il y a une bonne partie de cet argent qui n'est pas conjoncturelle (qui est placée avec des horizons long terme plutôt certains). Il y a une nécessité pour les investisseurs prudents, en plus de bien sélectionner son fonds en euros (en faisant notamment attention aux frais), de substituer la garantie immédiate qu'offre le fonds en euros par un profil prudent, investi avec parcimonie en produits risqués, et qui va reconstituer la garantie en capital grâce au temps qui passe et recréer de l'espérance de gains.

Aujourd'hui, la garantie en capital a un coût important : celui de renoncer à un espoir de performance attractif même à long terme : vous ne pouvez pas espérer faire plus de 2% annuel sur 10 ans (sauf à entrer dans un monde hyper-inflationniste mais dans ce cas le placement sûr garantit à peine votre pouvoir d'achat).

L'immobilier de rendement, les actions, ou encore les fonds patrimoniaux sont des placements réputés performants sur le long terme. En les cumulant au fonds en euros (qui reste selon nous le meilleur placement garanti) dans une allocation prudente (50% fonds euros, 20% immobilier de rendement, 20% fonds patrimoniaux et 10% actions), vous obtenez sur 10 ans une allocation qui reste très solide même lorsqu'on simule un scénario très pessimiste (voir le cas pratique ci-dessous), et qui conserve un espoir de rendement très attractif en cas de scénario optimiste. 

 

Dans cette optique, on vous demande quand même de respecter trois règles : 

  • Optimisez votre fiscalité, notamment en privilégiant pour vos placements financiers le cadre fiscal avantageux de l'assurance-vie, avec aussi les frais les plus bas.
  • Déterminez votre horizon de placement. C'est le temps qui constitue votre garantie. Même si l'assurance-vie est parfaitement liquide, c'est en laissant la majorité des sommes fructifier pendant plusieurs années qu'on reconstitue la garantie et l'espoir de performance.
  • Dans chaque poche (fonds euros, immobilier, fonds patrimoniaux, actions), appliquez-vous à sélectionner les meilleurs supports d'investissement. Nous sommes là pour vous accompagner. Ce sera d'ailleurs le sujet des prochains dossiers du dimanche sur le mois qui suit.

>> Faites vous accompagner par un conseiller MonFinancier dans la sélection de vos investissements

 

Avec MonFinancier Retraite Vie, vous avez aussi un produit sans frais d'entrée, avec 2 fonds en euros performants et plus de 650 supports pour diversifier, et une fiscalité très douce sur les rachats.

>> Je demande une information détaillée sur MonFinancier Retraite Vie

3 - Cas pratique : Stress test sur une allocation prudente

Catherine a un profil prudent. Depuis des années, son argent est placé majoritairement (250 000 euros) dans le fonds en euros de l'assurance-vie (plus quelques milliers d'euros dans des livrets). 
Catherine a le temps devant elle : son objectif principal est de préparer sa retraite qui viendra d'ici une dizaine d'années, et elle peut puiser dans ses livrets en cas de coup dur. 
Depuis quelques mois, elle désespère de voir le rendement de son fonds en euros baisser. Elle veut gagner plus que 2% par an.

Son conseiller va alors lui proposer une allocation prudente, en mettant un peu d'unités de compte dans son assurance-vie :

  • 125 000 ? (50%) : Fonds en euros sans frais d'entrée
  • 25 000 ? (10%) : Fonds actions sans frais d'entrée
  • 50 000 ? (20%) : Fonds patrimoniaux sans frais d'entrée
  • 50 000 ? (20%) : SCPI (frais de sortie 7%)

Catherine est perplexe. Elle ne veut pas prendre le risque de voir son capital diminuer à sa retraite. Son conseiller va alors réaliser un "stress test 10 ans" sur son allocation, en appliquant différents scenarii, plus on moins pessimistes :

 

? Scénario 10 ans très défavorable : baisse des actions et de l'immobilier

  • Fonds en euros : 148680 ? (1,75% nets de prélèvements sociaux par an)
  • Actions : 12500 ? (-50% sur 10 ans)
  • Fonds patrimoniaux : 37500 ? (-25% sur 10 ans)
  • SCPI : 45000? de parts (perte de 10%) + 10000 ? de rendement (2% par an) ? 3150 ? (7%) de frais de sortie

Total : 250 530 ? soit un rendement de 0,2% (+0,02% par an). Le capital est donc totalement préservé même en cas de scénario très pessimiste

 

? Scénario 10 ans défavorable (1) : chute des actions

  • Fonds en euros : 148680 ? (1,75% nets de prélèvements sociaux par an)
  • Actions : 12500 ? (-50% sur 10 ans)
  • Fonds patrimoniaux : 37500 ? (-25% sur 10 ans)
  • SCPI : 55230? de parts (revalorisation de 1% par an) + 20000 ? de rendement (4% par an) ? 3865 ? (7%) de frais de sortie.

Total : 270 045 ? soit un rendement de 8% (+0,774% par an). Mieux que le Livret A...

 

? Scénario 10 ans défavorable (2) : baisse de l'immobilier

  • Fonds en euros : 148680 ? (1,75% nets de prélèvements sociaux par an)
  • Actions : 40000 ? (+60% sur 10 ans)
  • Fonds patrimoniaux : 70000 ? (+40% sur 10 ans)
  • SCPI : 45000? de parts (perte de 10%) + 10000 ? de rendement (2% par an) ? 3150 ? (7%) de frais de sortie

Total : 310530 ? soit un rendement de 24% (+2,192% par an). Bien mieux que les fonds en euros des assurances-vie

 

? Scénario 10 ans favorable

  • Fonds en euros : 148680 ? (1,75% nets de prélèvements sociaux par an)
  • Actions : 40000 ? (+60% sur 10 ans)Fonds patrimoniaux : 70000 ? (+40% sur 10 ans)
  • SCPI : 55230? de parts (revalorisation de 1% par an) + 20000 ? de rendement (4% par an) ? 3865 ? (7%) de frais de sortie

Total : 322 545 ?, soit un rendement de 32% (+2,816% par an). On est bien au delà de ce que promettent les autres placements garantis

 

? Scénario 10 ans optimiste

  • Fonds en euros : 148680 ? (1,75% nets de prélèvements sociaux par an)
  • Actions : 50000 ? (+100% sur 10 ans)
  • Fonds patrimoniaux : 85000 ? (+70% sur 10 ans)
  • SCPI : 67195? de parts (revalorisation de 3% par an) + 25000 ? de rendement (5% par an) ? 4705 ? (7%) de frais de sortie

Total : 371 170 ?, soit un rendement de 48% (+4,031% par an). On retrouve une espérance de gain digne de ce nom


Au final, pour un profil prudent, le capital est totalement préservé en cas de scénario très défavorable et on retrouve une espérance de gain au dessus de 4% par an en cas de scénario optimiste.

 

Avec MonFinancier Retraite Vie, vous avez aussi un produit sans frais d'entrée, avec 2 fonds en euros performants et plus de 650 supports pour diversifier, et une fiscalité très douce sur les rachats.

>> Je demande une information détaillée sur MonFinancier Retraite Vie

4 - Sur quels fonds investir ? Gérez votre allocation d'actifs avec les conseillers MonFinancier

Ce n'est pas parce qu'on choisit les solutions en ligne avec les frais les plus bas du marché que l'on ne peut pas accéder à un accompagnement et à des conseils de qualité. C'est à tout cas notre volonté chez MonFinancier : nous mettons à la disposition de tous nos clients (assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA,...) un conseiller en gestion de patrimoine qualifié qui va l'accompagner dans le temps dans la gestion financière de son épargne. 
 

4.1 Les frais les plus bas... le conseil en plus


Vous pensiez que MonFinancier n'était qu'un simple courtier en ligne ? C'est avant tout un conseiller en gestion de patrimoine libre et indépendant. Sa première mission est de mettre à disposition de ses clients les meilleurs produits pour leur épargne avec des principes simples et irrévocables : 

  • Les frais réduits et négociés
  • La solidité financière du partenaire sélectionné
  • De l'objectivité pour une gestion performante via une architecture ouverte
  • Une interface de gestion en ligne pour la transparence et la réactivité 

C'est ainsi que nous sommes fiers de pouvoir proposer à n'importe quel client (des petits aux gros montants) des solutions de grande qualité notamment en assurance-vie avec le contrat MonFinancier Retraite Vie, un contrat d'assurance-vie sans frais d'entrée, des frais de gestion au plus bas (0,6%), deux fonds en euros performants, une architecture ouverte (plus de 700 supports) pour investir sur les marchés financiers ou en immobilier. 
 

>> Je demande une information gratuite sur le contrat d'assurance-vie MonFinancier


MonFinancier, ce n'est pas que de l'assurance-vie. Nous proposons une gamme complète de solutions pour votre épargne (Contrat de capitalisation, PEA, SCPI, défiscalisation,...) 
Mais la qualité des produits ne fait pas tout. Car nombreux sont les épargnants qui ont souscrit à des produits à tarif réduits sur Internet, mais qui se retrouvent très vite perdus et isolés dans la gestion quotidienne de leur épargne : Sur quels supports investir ? Quand faut-il vendre ? Comment déclarer ses gains ? 


Chez MonFinancier, la qualité des produits ne se fait pas au détriment du conseil : Nous mettons à la disposition de chaque client (assurance-vie, contrat de capitalisation, PEA,...) un conseiller en gestion de patrimoine qualifié qui va l'accompagner dans le temps dans la gestion financière de son épargne. 
Un accompagnement qui se veut " omni-canal " : votre conseiller est disponible par e-mail, par téléphone et /ou en rendez-vous physique dans l'une de nos agences du patrimoine (Paris, Rennes, Cannes). 
Un accompagnement de qualité : Tous nos conseillers sont qualifiés, diplômés en gestion de patrimoine et expérimentés. 

>> Je demande à être appelé (e) par un conseiller MonFinancier

 

4.2 Détermination de votre allocation d'actifs


La première étape quand on se construit une allocation d'actifs, c'est d'adapter cette allocation à son aversion au risque et aux objectifs, et donc de déterminer quelle part à investir en placements garanties et quelle part investir sur les marchés financiers*, en OPCVM
Il faut donc déterminer les risques que vous êtes prêt à prendre : Si votre placement perd 10% sur un an, comment allez vous réagir ? Réfléchissez bien avant de répondre. C'est essentiel pour déterminer votre profil de risque. 
Plus vous êtes risquophobe (zéro risque) plus la part investie en placements garantis (fonds euros, Livrets,...) sera importante. Un profil "équilibré" va investir pour moitié environ en placements garantis et l'autre moitié en placements plus dynamiques. Mais pour un profil dynamique, prêt à prendre des risques, on peut investir presque la totalité de ses avoirs sur d'autres supports que les fonds euros ou les livrets qui ne rapportent presque plus rien, surtout si on a un horizon long terme. 
Il existe des centaines d'OPCVM qui permettent d'investir sur les marchés financiers et d'espérer des gains bien plus élevés* que les fonds en euros et autres placements garantis. Fonds obligataires (Fixed income), fonds d'actions pur (Equity), ou encore fonds diversifiés (constitués d'un mélange d'actions, d'obligations, de cash, de fonds monétaires ou d'autres fonds... ) 


Voici par exemple une allocation d'actifs type qu'on conseille actuellement à nos clients (hors placements garantis et hors SCPI): 





Pour ceux qui font le choix de la diversification, nous avons conçu un contrat multisupport qui propose plus de 650 unités de compte ! De quoi investir dans toutes les classes d'actifs, qu'elles soient géographiques, sectorielles.

Ainsi vous profitez de l'expertise de prestigieuses sociétés de gestion indépendantes et reconnues, et surtout qui ont fait leur preuve par le passé. 
 

>> Je reçois une information détaillée sur le multisupport MonFinancier Retraite Vie et ses 650 unités de compte


* Les investissements en unités de compte présentent un risque de perte en capital, doivent s'envisager dans une optique long terme et porter sur une petite partie d'un patrimoine global.Contrairement au fonds en euros, la valeur de ces unités de compte, qui reflète la valeur d'actifs sous-jacents, n'est pas garantie mais est sujette à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. 
 

5 - Assurance-vie : Ces 3 fonds euros qui rapportent encore près de 3 %...

Alors que les rendements de la quasi-totalité des fonds en euros baissent chaque année depuis plusieurs années, certains fonds résistent bien et ont rapporté en 2018 près de deux fois plus que la moyenne du marché. Des fonds à privilégier pour ceux qui cherchent le rendement à tout prix, malgré quelques contraintes...

5.1 Sécurité Pierre Euro : La pierre toujours solide

Sécurité Pierre Euro est l'un des seuls fonds en euros du marché à être investi principalement dans l'immobilier. Ce positionnement singulier et une stratégie d'investissement identique depuis sa création en 2012, lui permettent de s'installer dans le haut du panier des meilleurs fonds du marché, avec notamment le meilleur rendement en 2018 : 3.20%* !

Le fonds connaît en plus une certaine régularité puisqu'il avait versé 3.40%* en 2017 après des rendements de 3.6%* en 2016, 4%*, en 2015 et 4.05%* en 2014 . Derrière ce fonds, se trouve un assureur solide qui n'est autre que Suravenir (filiale du Crédit Mutuel Arkéa), le même que le fonds en euros Suravenir Opportunités, le numéro un de notre palmarès 2019 des meilleurs fonds en euros du marché.

Mais il y a un mais : Une très forte contrainte d'investissement puisque la part investie sur ce support ne peut représenter plus de 35% des sommes investies, et au moins 50% du versement doit être orienté vers des unités de compte. Heureusement, le fonds en euros est disponible dans le contrat d'assurance-vie de Primonial Sérénipierre, qui a toutes les qualités d'un bon contrat : pas de frais d'entrée, des fonds en euros de bonne qualité (1,75%* en 2017 sur Suravenir Actif Général et 2,40%* sur Sécurité Flex Euro) et plus de 200 unités de compte dont les SCPI de Primonial (Primovie, Primmopierre, Patrimmo Commerce, Patrimmo Croissance et Capimmo)

>> Je demande une documentation gratuite sur le fonds euro Sécurité Euro Pierre

 

5.2 Euro Allocation Long terme : Plus qu'un second ?

Le fonds euros de Spirica se place sur la deuxième marche de notre palmarès des fonds en euros. Mais le match avec le n°1 Suravenir Opportunités est plus que serré. En termes de rendement, Euro Allocation Long Terme dépasse même dépasse même Suravenir Opportunités (1er du classement), même s'il est en baisse, légère en 2018 (2.9%* contre 3%*).

Le fonds est investi majoritairement en immobilier et a donc largement profité du rendement de cette classe d'actif depuis sa création en 2012. Mais en 2016, Euro Allocation Long Terme a diminué la part investie en immobilier (passée de 94% à 80%) pour diversifier vers d'autres supports. Et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle pour les détenteurs du fonds. La performance 2017 a été au rendez-vous puisque le fonds a rapporté 2.9%* en 2018 après 3 %* en 2017 et 3,04 %* en 2016 ce qui montre la très bonne résistance du fonds. Il bénéficie en plus d'un assureur très solide - la compagnie Spirica ayant été rachetée par le Crédit Agricole en 2010 - et de tous les avantages de l'assurance-vie en ligne.
En effet, le contrat Netlife est l'un des meilleurs contrats d'assurance vie en ligne du marché : Accessible (versement minimum de 1000 euros), il bénéficie d'une tarification attractive avec 0 % de frais d'entrée et de frais d'arbitrage et 0,7 % de frais de gestion. L'offre financière est très complète avec plus de 500 supports : dont plus de 300 OPCVM, 23 trackers, 15 SCPI, 5 OPCI, 2 SCP et 1 SCI.

Mais par rapport à Suravenir Opportunités, on regrettera la contrainte d'investissement (50% maximum sur le fonds), le plafonnement des versements à 50 000 euros, et qu'une pénalité de 3 % soit appliquée pour tout désinvestissement avant 3 ans.

Notre conseil : Cumulez les principaux avantages du contrat Netlife, placez jusqu'à 50% du contrat ou 50.000 euros sur le fonds Euro Allocation Long terme, et investissez le reste dans l'autre fonds en euros, et/ou en SCPI pour profiter au mieux des qualités de cette classe d'actifs !

>> Je reçois gratuitement une documentation sur le contrat d'assurance vie Netlife

 

5.3 Pourquoi Suravenir Opportunités est le meilleur fonds euros du marché

1er de notre palmarès des fonds en euros, Suravenir Opportunités cumule les avantages : son rendement est l'un des plus élevés du marché et les frais sont réduits au maximum. Disponible au sein du contrat MonFinancier Retraite Vie, il est bien entouré par un panel d'unités de compte de qualité, pour une contrainte d'investissement faible puisqu'il est possible au sein de ce contrat de faire un versement jusqu'à 75% sur Suravenir Opportunités et 25% sur d'autres unités de compte. C'est une exclusivité MonFinancier : la contrainte est à 40% d'unités de compte (30% jusqu'au 31 mars) chez tous les autres courtiers en ligne.

Si comme le veut l'adage " les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs ", le succès est une nouvelle fois au rendez-vous pour le contrat MonFinancier Retraite Vie. Non seulement son rendement de 2.80%* nets en 2018 détonne à l'heure où de très nombreux fonds en euros voient leurs rendements passer sous la barre des 2%* et que la moyenne 2018 se situera autour des 1.6%*, mais le fonds a affiché en plus une superbe résistance en 2018 puisque son rendement est resté stable quand la plupart des fonds ont baissé de 0.1 point ou plus. C'est donc l'un des meilleurs rendements du marché et aussi une remarquable résistance, grâce à une gestion équilibrée entre obligations d'un côté, immobilier et actions de l'autre. 

D'autant qu'outre la performance de Suravenir Opportunités, le contrat se démarque de la concurrence grâce à deux fonds en euros très performants. En effet, Suravenir Rendement, le fonds historique de l'assureur, n'a pas à rougir en dévoilant un rendement de 2%* net pour 2018.

Suravenir opportunités cumule les atouts :

  • La régularité des performances : 21.97%* sur 5 ans
  • Un assureur solide : Suravenir, filiale du crédit mutuel Arkéa qui gère plus de 37 milliards d'euros d'encours en assurance-vie pour plus de 2.5 millions de clients. 
  • Les frais les plus bas du marché : 0% de droit d'entrée et 0.6% de frais de gestion sur le contrat MonFinancier Retraite Vie
  • Un fonds accessible à tous : Sur le contrat d'assurance vie MonFinancier Retraite vie, le versement minimum à l'ouverture n'est que de 100 ?, les versements libres sont de 50 ? et les versements programmés de 25 ?/mois
  • Par ailleurs, un bon fonds en euros et aussi un fonds bien entouré et au sein de MonFinancier Retraite Vie, on retrouve une architecture ouverte qui permet d'investir en complément du fonds en euros sur un panel d'autres supports de qualité et avec les frais les plus bas.Au sein du contrat MonFinancier Retraite vie, vous bénéficiez, sans frais d'arbitrage, de plus de 600 OPCVM qui correspondent à différents profils de gestion. Des fonds en actions pour les profils dynamiques, mais aussi des fonds équilibrés ou prudents et des fonds obligataires. Sans oublier des SCPI pour investir en immobilier d'entreprise.

>> Je reçois une documentation gratuite sur le contrat MonFinancier Retraite Vie

 

Au sein de la gestion profilée MF étoilée, disponible sur le contrat MonFinancier Retraite vie, les épargnants ont accès au profil prudent : le capital est alors placé pour 75% dans le fonds Suravenir Opportunités, et 25% dans une sélection d'OPCVM (l'investisseur a ensuite la possibilité de modifier cette allocation). Une manière d'accéder au fonds Suravenir Opportunités avec seulement 25% en unités de compteUne exclusivité MonFinancier !

>> Je demande une information détaillée sur la gestion profilée MF étoilée

 


Communication non contractuelle à caractère publicitaire

*Taux de revalorisation pour 2018 nets de frais annuels de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux. Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs. Pour les fonds suivants, chaque versement doit comporter un minimum en unités de compte, lesquelles présentent un risque de perte en capital et sont soumises aux fluctuations des marchés à la hausse comme à la baisse : 30% pour Suravenir Opportunités (jusqu'au 31 mars 2019, 40% après); 40% pour Euro Allocation Long Terme. Pour Sécurité Pierre Euro, chaque versement doit être investi à hauteur de 35 % maximum sur ce fonds en euros et 50 % minimum du montant total du versement sur une (des) unité(s) de compte présente(s) au contrat. Pour Suravenir Rendement, tout versement supérieur ou égal à 500 000 ? doit être investi à 30% minimum en Unités de Compte