mardi01janvier

En près de 200 ans d'existence, et par conséquent en traversant bon nombre de crises allant des deux guerres mondiales aux crises économiques telles que celle de 2008, le livret A était parvenu à se maintenir au-dessus des 1 % d'intérêt. Il aura fallu attendre août 2015 pour voir le très populaire livret A passer sous ce seuil pour afficher un maigre 0,75 %. Existe-t-il encore au moins un avantage à conserver le célèbre livret rouge ? Tout dépend en fait de ce que l'on pense être le livret A.


Sommaire :

  • Un livret d'épargne conforme à sa vocation
  • Quelle alternative au livret A ?
  • L'assurance-vie : une garantie de capital, mais aussi de diversification
  • La fiscalité de l'assurance-vie

Un livret d'épargne conforme à sa vocation

Une épargne de précaution flexible liquide et fiscalisée, telles sont les fondations du livret A depuis sa création. Dès son origine, le livret A a été pensé pour procurer une épargne visant à protéger les économies contre les méfaits de l'inflation, et en aucun cas pour enrichir les titulaires.

Certes en 1981 le taux de rémunération du livret a été de 7,8 %, mais cette même année le taux d'inflation atteignait 13,4 %, soit une perte de 6 points de pouvoir d'achat. Ce n'est qu'à partir de 1985 où le taux du livret A dépassait celui de l'inflation avec respectivement 6,3 et 5,8 %.
Cette situation en faveur du livret A s'est maintenue jusqu'en 2016, année où inflation atteignait 0,2 % alors que livret A était rémunéré à 0,75 %.

En ce qui concerne le plafond de dépôt, il était de 7470 € à la fin 1980 et de 19 125 € au premier octobre 2012. C'est en janvier 2013 que le plafond du livret A a été sensiblement augmenté pour arriver à son niveau inchangé depuis de 22 950 €.

En prenant comme base ce plafond de 22 950 €, le livret A rapporte annuellement 172,125 € en étant rémunéré au taux actuel de 0,75 %. Cela semble peu, mais rappelons que les gains du livret A ne sont ni soumis à imposition, ni même aux prélèvements sociaux, ce qui relève de nos jours de l'exception.

Bien qu'il semble qu'une nouvelle baisse du taux de rémunération soit programmée en 2020 avec un taux de 0,5 %, le livret A continue de séduire certains épargnants avec un rebond de la collecte de 13 milliards d'euros sur les 6 premiers mois de l'année 1019. Cette hausse n'est toutefois pas un signe positif dans la mesure où elle souligne une certaine inquiétude de nombreux ménages français, dont les plus modestes.

Quelle alternative au livret A ?

Malgré ces contraintes en termes de durée et de rigidité ce qui concerne les versements, le plan d'épargne logement (PEL) s'est longtemps présenté comme une alternative avantageuse au Livret A. Malheureusement, depuis le 1er janvier 2018 les gains du plan d'épargne logement sont dorénavant taxés au travers du prélèvement forfaitaire unique de 30 %, et ce dès la première année.
Un capital garanti associé à une rémunération décente, il ne reste guère plus que l'assurance-vie. Cette épargne est certes moins souple et moins liquide que le livret A, mais assure au moins la couverture de l'inflation.

L'assurance-vie : une garantie de capital, mais aussi de diversification

Pour apprécier les avantages de l'assurance-vie, il est tout d'abord nécessaire d'effacer un certain nombre de clichés. Même plus de 2 siècles après sa création, ce type d'épargne est encore souvent confondu avec l'assurance-décès.
Ce sont en fait de produits totalement différents, le capital versé sur une assurance-décès n'intervenant qu'après le décès du souscripteur alors que celui de l'assurance-vie reste disponible pour l'assuré tout au long de la vie du contrat. Les sommes versées sur ce type de contrat peuvent être retirées à n'importe quel moment, partiellement ou en totalité, seule la fiscalité changeant en fonction de la durée de détention.
Les versements sur un contrat d'assurance-vie étant libres dans leur montant et la périodicité, il devient dès lors aisé de se constituer une épargne. Ce capital peut être utilisé à tout moment et constitue également une source de revenus complémentaires grâce à sa rémunération. De plus, les versements sur une assurance-vie ne sont pas plafonnés.
Si une assurance-vie " de base " repose sur les fonds euros, il est vrai actuellement relativement peu rémunéré avec tout de même un taux moyen de 1,8 %, un même contrat permet de diversifier ses placements en y intégrant des unités de compte. Celles-ci sont extrêmement variables en allant des actions à des parts de SCPI ainsi que les OPCI.
En diversifiant ainsi son contrat d'assurance-vie, la rémunération devient nettement plus intéressante sans pour autant prendre des risques inconsidérés.

La fiscalité de l'assurance-vie

Dans une assurance-vie, seuls les retraits sont taxés et uniquement sur les gains. Cela signifie que lors d'un retrait total ou partiel, seules les plus-values sont soumises à imposition, la partie correspondante au capital restant exonérée.
L'assurance-vie est, et a toujours été, une épargne sur le long terme. Il est dès lors logique qu'un retrait effectué avant une certaine durée soit plus taxé que celui qui intervient après bien plus longtemps après la souscription du contrat.
Pour une assurance-vie, cette durée charnière est de 8 ans. Depuis la loi de finances 2018, l'assurance-vie est uniformément soumise au prélèvement forfaitaire unique de 30 % (12,8 % d'impôt + 17,2 % de prélèvements sociaux). Le souscripteur peut également opter pour l'imposition au barème progressif de l'impôt, ce qui peut être intéressant en fonction de la tranche marginale sur laquelle il est imposé.
Toutefois, un contrat d'assurance-vie souscrite il y a plus de 8 ans bénéficie d'un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9200 € pour un couple.
Dernier atout intéressant de l'assurance-vie, le capital versé par l'assureur au bénéficiaire (ou aux bénéficiaires) se réalise hors succession. De plus, le souscripteur peut désigner librement le ou les bénéficiaires de son choix.

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre 
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre