vendredi01février

Les certificats leveraged et turbos sont deux produits avec effet de levier. Ils répliquent tous les deux les variations d'un sous-jacent avec un effet de levier. Pourtant un leveraged et un turbo sur le même le sous-jacent et avec le même levier n'auront pas du tout la même évolution dans le temps. Explication.

    Un certificat leveraged est un produit qui, chaque jour, va répliquer les variations de son sous-jacent avec le même levier.

    Prenons l'exemple d'un certificat CAC avec un levier de 2. Si un jour, le CAC gagne 1,5%, le certificat va gagner environ 3%. Si le lendemain, le CAC perd 1%, le certificat va perdre 2%.

    Chaque jour, le levier est donc fixe. Mais cela entraine que sur plusieurs jours, le levier va varier. Par exemple, si le CAC gagne 1% chaque jour pendant 10 jours, un certificat avec un levier de 3 gagnera 3% chaque jour pendant 10 jours. Sur la période, le CAC gagnera 10.46% et le certificat 34.39%, soit un levier de 3.29. Le levier d'une position évolue donc dans le temps.

    En pratique, il est assez rare de voir des séries de hausses ou de baisses consécutives sur un indice comme le CAC. Il est plus courant d'avoir une journée de baisse qui suit une journée de hausse, qui elle-même suit une journée de baisse, etc. ..
    Or, ces mouvements de balancier sont très mauvais pour les certificats leveraged. Plus ils sont puissants, plus le produit va perdre en valeur. C'est ce qu'on appelle le beta slippage.

    Prenons un exemple avec un sous-jacent extrêmement volatile :

    Sur 4 jours, le sous jacent a les variations suivantes : -5%, +4%, -12%, + 15%. Sur 4 jours, sa variation sera de -0.01%.
    Dans le même temps, un certificat leveraged avec un lever de 3 indexé sur ce sous-jacent aura les variations suivantes : -15%, +12%,-36% +45%. Sur 4 jours, sa variation sera de -11%...

    La volatilité est donc très mauvaise pour le certificat leveraged.

    Le levier d'un turbo fonctionne exactement à l'inverse du levier d'un certificat. Alors que le levier d'un certificat est fixe chaque jour mais peut varier dans le temps, le levier d'un turbo variera chaque jour, mais restera fixe dans le temps. Explication :

    La caractéristique la plus important d'un turbo est son strike. En effet, la valeur d'un turbo est définie par la différence entre le strike et le sous-jacent. Le levier du turbo va aussi dépendre du strike. Plus le sous-jacent se rapproche du strike, plus le levier est important.

    Prenons l'exemple d'un turbo call sur le CAC avec un strike à 2500. Pour un CAC à 3750 points, cela donne un levier de 3. Si le CAC perd 5%, le turbo va perdre 15% (comme le certificat leverage qui a un levier de 3). A ce moment là, le CAC sera à 3560. Dès lors, le levier du turbo va changer. De 3, il passe à 3.35. Le lendemain, si le CAC gagne 6%, le turbo va gagner 20%. Sur deux jours, le CAC aura gagné 0.7% et le turbo 2.1%. Le levier est donc resté fixe, à 3, sur les deux jours.

    Les turbos n'ont donc à priori pas de problème avec la volatilité. Si le sous-jacent subit un jour un grosse baisse, puis remonte à son niveau de départ le lendemain, le turbo sera généralement retourné aussi à son niveau de départ, alors que le certificat leveraged aura perdu de la valeur.

    Par contre, contrairement aux certificats leverage, les turbos ont des barrières désactivantes (généralement proche du strike). Cela signifie que si un jour la baisse du turbo est trop forte (généralement proche de 100%), le produit aura été désactivé, et ne rebondirait donc pas le lendemain en cas de rebond du sous-jacent...
    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos