lundi29août
Question : La stratégie de VivendiBourse29/08/2016Bonjour

J'ai besoin de votre Expertise d'Investisseur pour DEVINER la fin ou tout au moins la suite de l'article qui suit, car pour moi la conclusion de "da Vinci code" était plus évidente que l'eau de boudin dans lequel se termine cet article ???????

"La stratégie peu lisible de Vivendi éclipse ses atouts - Market Blog

DowJones le 29/08/2016 à 09:38
Par Stephen Wilmot

LONDRES (Dow Jones)--Comme souvent dans les fictions diffusées sur Canal Plus, les rebondissements n'ont pas manqué ces derniers mois pour les actionnaires de Vivendi (VIV.FR), la maison mère du groupe de télévision payante. Cela ne rend pas le titre plus séduisant pour autant.

Récemment, le géant français des médias contrôlé par le milliardaire Vincent Bolloré a enchaîné les volte-face stratégiques. Le groupe qui s'était désengagé des télécommunications et des jeux vidéo est ainsi revenu en force dans ces deux domaines, en prenant une participation de 25% dans Telecom Italia (TIT.MI) et en s'invitant au capital de Gameloft et d'Ubisoft (UBI.FR).

Hésitations en Italie

Ensuite, ayant dans un premier temps accepté de reprendre les activités de télévision payante de Mediaset (MS.MI), le groupe italien contrôlé par la famille de l'ancien président du Conseil Silvio Berlusconi, Vivendi s'est empêtré dans une bataille juridique expliquant qu'après réflexion il ne souhaitait qu'une participation de 20%.

Tout comme Canal Plus, Mediaset est affecté par l'essor de concurrents Internet à bas coûts, tels que Netflix (NFLX), et par une inflation galopante des droits de retransmission sportifs.

Atouts indéniables

Certes, Vivendi n'est pas dépourvu d'atouts. Le redressement des comptes de sa filiale Universal Music, confirmé lors de la publication des comptes au 30 juin la semaine dernière, en constitue un.

Cependant, les dernières manoeuvres entreprises par le groupe marquent surtout le retour à une stratégie de conglomérat diversifié plus ou moins cohérent. Stratégie dont le groupe avait pourtant décidé l'abandon voilà quelques années.

Malgré les rebondissements prévisibles, les investisseurs devinent donc déjà comment cette histoire risque de se terminer... "

Merci par avance

Salutations

Philippe F.
Bonjour Philippe formal,
L'article que vous citez, notamment sa conclusion doit faire probablement référence à l'ère Jean-Marie Messier. Un courtier de la place s'était alors interrogé : " Quelles différences avec la stratégie de Jean-Marie Messier ? " Une réponse qui reste complexe. " Si la trame stratégique présente quelques points communs (" convergence médias/télécoms "), nous identifions deux différences fondamentales : la relation de Vivendi aux opérateurs télécoms et l'identité du groupe ", note l'analyste Jérôme Bodin. Selon lui, Vincent Bolloré a ainsi réconcilié le groupe " avec son identité profonde et son histoire ", là où Jean-Marie Messier " a cherché à transformer Vivendi en groupe mondial sur des bases américaines (Universal Studios) ", avait alors expliqué l'analyste.
Bonne journée
Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos