mercredi06février
Question : Petits porteurs de Zambia copperBourse06/02/2008Bonjour, Je vous écris ce soir au sujet de la société Zambia Copper. Zambia Copper a pour seul actif 28,4% dans la mine de cuivre KCM en Zambie. Bref rappel historique. En 2002 la société Anglo American, alors actionnaire majoritaire de ZCI décide, face au faible cours du cuivre et du montant important pour moderniser la mine, de se retirer. Face à cette situation, le gouvernement zambien lance un appel d'offre pour trouver une société capable de relancer la mine. C'est le groupe indien Vedanta qui sera choisi. En 2004 Vedanta devient propriétaire de la mine à hauteur de 51% pour moins de 50 millions de dollars (un montant relativement faible même pour l'époque). Les parts du gouvernement passent de 42% à 20% et les parts de ZCI passent de 58% à 28%. Mais en plus d'obtenir les 51% de la mine pour une bouchée de pain, Vedanta possède une option d'achat sur les 28% de ZCI. C'est cette option qui est la cause de la déroute de ZCI aujourd'hui. Fin 2005 Vedanta, face à la hausse du prix du cuivre, décide d'exercer cette option. A partir de se moment là un véritable bras de fer à lieu entre Vedanta et ZCI pour la valorisation de la mine. Vedanta veut obtenir les mêmes conditions d'achat qu'en 2004 mais ZCI veut évaluer la valeur de la mine en fonction du marché du cuivre fin 2005. Il s'en suit 2 ans de négociation. Au final c'est la banque d'affaire Rothschild qui est nommé pour évaluer le prix de la mine. Bien que celle-ci ait dû se baser en partie sur des chiffres de 2005 pour faire son estimation, la valeur totale de la mine se monte à 750 millions de dollars (rendu officiel jeudi 17 janvier), ce qui semble ridicule comparé aux dernières opérations menées dans ce secteur. A titre d'exemple, l'entreprise chinoise Metallurgical Group Corp vient d'investir 2,9 milliards de dollars dans un gisement cuprifère en Afghanistan. Cette mine possède des réserves bien inférieures à celles de KCM, et au niveau du " risque pays ", la Zambie n'a rien à envier à l'Afghanistan, bien au contraire. De plus les bénéfices de 2005 à aujourd'hui ne seraient pas distribués à ZCI ! Les petits porteurs vivent cette situation comme une véritable spoliation, et je me tourne vers vous ce soir pour avoir des conseils face à cette " tragédie ". J'ai bien conscience que la défense des petits porteurs n'est pas votre raison d'être, mais vous avez parmi vos rangs de véritables baroudeurs des marchés financiers, et des connaissances très larges dans de nombreux domaines. Je doute que le gouvernement zambien s'oppose à Vedanta, même si cette évaluation ne les arrange pas vraiment ? Bon nombre d'entre nous, et j'en fait parti, pensons que le seul moyen de s'en sortir serait de faire appel à un cabinet d'avocats (français, anglais, ou autre ?) pour faire annuler cette option d'achat. Pensez-vous que cela soit réaliste ? Et connaissez-vous un cabinet d'avocats spécialisé dans ce type d'affaire ? Je vous remercie pour toute l'aide, tous les conseils, que vous pourrez nous apporter. Bien cordialement, Eric Le Guélec. Tel : 06.80.58.69.37

Bonjour

Vous avez raison, le meilleur moyen de vous en sortir est de regrouper et de contester le rapport de la banque d'affaire Rothschild. D'après ce que je lis, l'évaluation de la mine KCM ne correspond pas à la valorisation que devait avoir la mine, même en 2005. Cela va prendre du temps mais il se peut qu'on vous donne raison. Il faudrait demander un contre rapport par une autre banque d'affaires qui prouverait que la valorisation de la mine est insuffisante. Si vous ne l'avez pas encore fait, allez voir sur ce site : http://www.zcdefense.com/

Bon courage.

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos