lundi02mars
Question : Contrat OptalissimeSICAV et FCP02/03/2009bonjour un conseiller du CA m a fait souscrire un contrat optalissime en mars 2000 j ai signe simplement une demande d adhesion en tout et pour tout seul document en ma possession 100 000fr debite de suite moins 4500fr de frais il ne reste a ce jour que 7400E de nombreuses fois j ai demande lle remboursement du capital mais jamais de reponses positives j envisage d entamer une procedure a t elle des chance d aboutir ?ceux qui sont mon cas se fasses connaitre mrci Bonjour

Selon l'article L132-5-2 du Code des assurances, l'assureur doit remettre au souscripteur d'un contrat d'assurance vie une note d'information sur les dispositions essentielles du contrat, sur les conditions d'exercice de la faculté de renonciation, ainsi que sur le sort de la garantie décès en cas d'exercice de cette faculté de renonciation. La notice d'information est un document spécifique et distinct des conditions générales et particulières regroupant synthétiquement et de façon claire et précise les risques garantis ainsi que les modalités de la mise en jeu de l'assurance.

Toutefois, la proposition d'assurance ou le projet de contrat vaut note d'information, pour les contrats d'assurance comportant une valeur de rachat ou de transfert, lorsqu'un encadré, inséré en début de proposition d'assurance ou de projet de contrat, indique en caractères très apparents la nature du contrat. Un arrêté du ministre chargé de l'économie, pris après avis de l'Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles, fixe le format de cet encadré ainsi que, de façon limitative, son contenu :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000454018&dateTexte=

Le défaut d'information est sanctionné par une prorogation du délai d'information pour une durée illimité, tant que la note d'information n'a pas été remise.

Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez donc demander le remboursement de votre capital plus des intérêts.

Ces demandes sont d'ailleurs de plus en plus fréquentes car la plupart des contrats d'assurance vie ne respectent pas l'obligation d'information, se reposant sur " des conditions générales à valeur de notice d'information ", ce qui n'est pas suffisant. Les assureurs ont essayé de faire valoir l'incompatibilité de la législation française, notamment la prorogation du délai de renonciation, avec la directive européenne 2002/83/CE sur l'assurance vie. Mais deux arrêts de principe de la Cour de cassation rendus le 7 mars 2006 ont donné raison aux souscripteurs demandant la restitution du capital investi.

Bonne journée
Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos