dimanche01janvier

Quel taux pour le Livret A en 2016 ?

Le Livret d'épargne réglementé de type Livret A reste le support préféré des Français, et parmi les plus populaires. Pourtant, le taux de rémunération fixé par le gouvernement n'a cessé de chuter depuis plusieurs années, pour atterrir depuis 2016 à 0,75 % - un taux inférieur à l'inflation de 1,1 % et qui pourrait même être encore revu à la baisse. Pourtant, ce produit d'épargne ne s'est jamais aussi bien porté en termes de placements, puisque les Français ont encore investi ce Livret à hauteur de 1,4 milliard d'euros (chiffres présentés en juillet 2019). Quelle était la situation du Livret A en 2016, et que pouvait-on espérer à cette époque ? Le point sur les différents atouts du Livret A en termes de rendement.

Quelques principes de base du Livret A

Le Livret A se présente sous la forme d'un compte d'épargne rémunéré et entièrement défiscalisé – ce qui signifie que les versements effectués sur le Livret sont totalement exonérés d'impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux. Le Livret A et également réputé sans frais et peut faire l'objet d'une souscription auprès de n'importe quelle agence bancaire. Il permet de placer et de retirer de l'argent à tout moment, et son taux d'intérêt est fixé par le gouvernement deux fois par an.
En termes de plafonnement, le Livret A est limité à un versement total de 22 950 euros pour un particulier – et 76 500 euros dans le cas d'une association. En ce qui concerne le taux annuel de rémunération, il est fixé à l'heure actuelle à 0,75 % et le calcul des intérêts est effectué le 1er et le 16 de chaque mois. À noter que la date de la valeur prise en compte pour le calcul des intérêts est susceptible de varier selon la date de l'opération financière – qu'il s'agisse d'un dépôt ou d'un retrait.
Le taux du Livret A est quant à lui révisable deux fois an, au 1er février et au 1er août. C'est à ce moment-là que les épargnants disposent de données concrètes pour entrevoir les perspectives de rémunération de leur épargne réglementée sur le moyen terme. La méthode de calcul fait ici l'objet de révisions régulières, la dernière en date devant entrer en vigueur au 1er février 2020.

Le taux du Livret A en 2016

Avant toute chose, il convient de savoir que le taux du Livret A est réglementé. À ce titre, il est défini par le règlement 86-13 du 14 mai 1986 relatif à la rémunération des fonds reçus par les établissements de crédit, et a fait l'objet de plusieurs modifications par le biais de plusieurs arrêtés depuis lors.
Depuis le 1er août 2015, le taux d'intérêt annuel est de 0,75 %, une situation gelée au moins jusqu'au 1er février 2020. Le refus de la revalorisation du Livret A trouve son explication dans les décisions prises par le Gouverneur de la Banque de France, en regard du contexte monétaire. Ce faisant, le gouvernement a ensuite fait le choix de geler l'indice afin d'en revoir la formule.
Ainsi, et jusqu'au 15 juillet 2017, la méthode de fixation du taux du Livret A était la suivante :

La Banque de France se base sur le dernier niveau connu d'inflation, une mesure établie par l'INSEE et majorée de 0,25 points.

 

La moyenne entre l'inflation et la moyenne des taux monétaires de référence, appliqués sur le marché interbancaire de l'Union européenne – les taux en question sont l'EURIBOR et l'EONIA.

À noter que la formule de calcul avait déjà fait l'objet d'une modification au mois de novembre 2016, modification qui n'a en réalité jamais été appliquée. À cette époque, le taux du Livret A était alors déterminé par le chiffre, arrondi au quart de point le plus proche, le plus élevé entre d'un côté :

La moyenne arithmétique entre le taux de référence EONIA (moyenne semestrielle) et la moyenne semestrielle de l'inflation sur 12 mois glissant, tenant compte de la variation de l'indice INSEE des prix à la consommation).

 

L'inflation (moyenne semestrielle) augmentée de 0,25 % si l'écart constaté entre l'EONIA et l'inflation est inférieure ou égale à 0,25 %.

Quel avenir pour le taux du Livret A ?


À compter du mois de février 2020, la méthode de calcul pour déterminer le taux retient le chiffre arrondi au dixième de point le plus proche, le plus élevé, entre :

La moyenne semestrielle (EONIA) et la moyenne semestrielle de la variation sur 12 mois glissants de l'indice des prix à la consommation hors tabac (l'inflation).

 

Un taux plancher de 0,50 %.

Force est de constater qu'à l'heure actuelle, le Livret A ne rapporte plus grand-chose aux épargnants français.
Pire : il leur ferait même perdre de l'argent, un constat qui se vérifie depuis plusieurs mois, alors que l'inflation dépasse le niveau de rémunération de ce type de placement. Une situation jamais atteinte depuis le début des années 1980. En effet, rien que pour l'année 2018, l'inflation devait atteindre des taux équivalents à 1,8 ou 1,9 %, tandis que le taux du Livret A demeurait stable à hauteur de 0,75 % - un rendement donc inférieur à l'inflation de plus d'un point. Pour l'année 2020, les observateurs estiment que le taux de rémunération doit s'attendre à une nouvelle baisse pour passer à 0,50 %. L'impact pour les épargnants serait jugé " modeste " selon la Caisse des Dépôts.

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Les bons choix pour votre épargne
Assurance vie 
Notre sélection des meilleurs contrats
Je découvre 
SCPI 
Notre gamme en direct & en assurance vie
Je découvre 
PER 
Notre sélection pour votre retraite
Je découvre