Prise de vue d'une femme âgée utilisant un ordinateur portable et une calculatrice tout en examinant des documents à la maison.

    À la différence des livrets, dont le taux de rémunération est limité, il existe plusieurs supports qui permettent de bénéficier du dynamisme du marché, incluant notamment les actifs boursiers et les investissements obligataires. Leur fiscalité peut néanmoins être pénalisante. Voici quelques idées pour échapper à l’impôt sur les placements de ce type.

    Le plan d’épargne action : tirer profit de la bourse sur le long terme

    Le plan d’épargne action ou PEA est un portefeuille qui permet d’investir auprès d’entreprises cotées en France, mais aussi dans les autres pays de l’Union européenne. À la différence d’un compte-titre classique, les plus-values provenant de ce produit financier sont exonérées d’impôt sur le revenu si des retraits sont effectués après cinq ans.

    Avant cette échéance, les gains générés sont soumis à un impôt forfaitaire de 30 %. Le plafond de versement du PEA est limité à 150 000 euros. Il faut par ailleurs savoir que le marché obligataire est exclu de ce placement.

    Découvrez le placement financier fait pour vous !

    L’assurance-vie : un placement à ventiler selon votre profil

    Plébiscitée par les Français, l’assurance-vie offre une fiscalité avantageuse après huit ans de détention, que ce soit pour transmettre un patrimoine ou pour disposer d’une ressource financière à long terme. Un abattement de 158 000 euros est appliqué pour la transmission et les plus-values sont exonérées en cas de perte d’emploi ou de mise à la retraite.

    Si la plupart des détenteurs optent pour la sécurité en privilégiant les supports en fonds en euros, Il est tout à fait envisageable de placer votre patrimoine sur les actions et ainsi profiter du dynamisme du secteur.

    Le risque de pertes de capitaux est plus élevé, mais une connaissance fine du marché permet de bénéficier d’un taux rémunérateur particulièrement élevé. 

    Alternativement, les investisseurs peuvent demander à leur gestionnaire d’adopter un profil équilibré pour conjuguer sécurité et rentabilité.

    Les fonds communs de placement dans l’innovation : un investissement dynamique peu connu

    Les fonds communs de placement dans l’innovation (FCPI) sont des OPCVM particuliers, dont au moins 70 % des montants collectés sont investis sur des entreprises non cotées européennes reconnues pour le caractère novateur de leur activité. Il s’agit d’un placement à risque et qui nécessite donc une excellente connaissance du marché. 

    ImportantNéanmoins, en y souscrivant pour une durée minimale de cinq ans, les épargnants ont une opportunité unique de de déduire jusqu’à 25 % du montant investi au moment de déclarer l’impôt sur le revenu.

    À retenir
    • Le PEA permet à un investisseur d’alléger le poids des impôts sur ses placements en bourse à long terme.
    • L’assurance-vie offre la possibilité d’un investissement dynamique plus risqué, mais plus rémunérateur.
    • Investir dans des FCPI permet de rentabiliser son argent tout en optimisant son profil fiscal.
    Découvrez le placement financier fait pour vous !
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives