mercredi22juin

Le kit de survie de l'investisseur recense tous les outils qui sont à la disposition des investisseurs et des professionnels de la finance, dans le but d'apprécier la situation financière d'une entreprise.

    Les Soldes intermédiaires de gestion:
    Les Soldes intermédiaires de gestion (SIG) permettent de mesurer la performance et la richesse de l'entreprise et également de décrire la répartition de cette richesse. Ces SIG sont des outils d'analyse pertinents, essentiellement utilisés par les investisseurs ainsi que les analystes financiers.

    Marge commerciale:
    La marge commerciale mesure l'efficacité de la politique commerciale de l'entreprise. Ce ratio est généralement calculé pour les entreprises de négoce. Ce ratio se calcule en soustrayant le coût d'achat des marchandises vendues aux ventes nettes de marchandises. Le ratio de référence est le taux de marge= Marge Commerciale / Chiffre d'affaires (HT) qui permet de mesurer la part de la marge commerciale dans le chiffre d'affaires de l'entreprise.

    Production de l'exercice:
    La production de l'exercice correspond pour une entreprise à la somme de la production vendue, de la production stockée et de la production immobilisée. Ce solde permet de mesurer l'activité d'une entreprise en matière de production industrielle contrairement à la marge commerciale qui permet d'apprécier l'activité de négoce d'une entreprise.

    Valeur ajoutée (VA):
    La valeur ajoutée (VA) permet de mesurer la richesse créée par l'entreprise en interne. Elle se calcule en faisant la somme de la marge commerciale et de la production de l'exercice et en soustrayant les consommations intermédiaires. Pour rappel, les consommations intermédiaires sont l'ensemble des biens et services (généralement achetés à d'autres entreprises), qui sont détruits ou transformés lors du processus de production ou incorporés au produit.

    Chiffre d'affaires (CA):
    Le chiffre d'affaires (CA) désigne l'ensemble des ventes réalisées par une entreprise lors d'un exercice comptable. Pour une entreprise, cet élément est essentiel puisque le chiffre d'affaires doit supporter les charges d'une entreprise.

    EBITDA ou Excédent brut d'exploitation (EBE):

    L'Excédent brut d'exploitation (EBE) mesure la rentabilité économique de l'entreprise. Il correspond aux ressources créées par l'entreprise sans prendre en compte la politique d'amortissement et de provisions, les charges financières ou les autres charges exceptionnelles. C'est l'une des raisons qui justifie que l'EBE est considéré comme un très bon indicateur de la performance industrielle et commerciale d'une l'entreprise. L'EBE est égal à la différence entre les produits d'exploitation et les charges d'exploitation qui ont été consommées lors d'un exercice comptable, hors amortissements et provisions. EBE = valeur ajoutée + subventions d'exploitation - les impôts, taxes - les charges de personnel

    EBITDAR (Earnings before interest ,taxes, depreciation ,amortization and rent):

    Variante de l'EBITDA, ce ratio reprend le même calcul que l'EBITDA (ou Excédent brut d'exploitation), mais il prend en compte le mode de détention de certains actifs puisque les entreprises de certains secteurs privilégient la location à la pleine propriété. L'EBITDAR permet de comparer les entreprises entre elles puisque certaines sociétés cèdent des actifs pour les reprendre en location. Ce qui entraîne un biais dans le calcul de l'EBITDA ne permettant plus de comparer les sociétés entre elles.

    Résultat d'exploitation (REX) ou EBIT (Earnings before interest and taxes):
    Le résultat d'exploitation ou EBIT représente le résultat économique net de l'entreprise. Il correspond à la richesse créée par l'entreprise compte tenu de sa politique d'investissement. Ce concept de résultat d'exploitation, est utilisé pour calculer la rentabilité économique car il n'est pas impacté par la politique financière et d'investissement de l'entreprise. Résultat d'exploitation= EBE+ Reprises sur charges d'exploitation + Transferts de charges + Autres produits de gestion - Dotations aux amortissements et provisions - Autres charges d'exploitation. Le ratio de référence du résultat d'exploitation est la marge opérationnelle.

    Marge opérationnelle:
    La marge opérationnelle correspond au rapport entre le résultat d'exploitation et le chiffre d'affaires d'une entreprise. La marge opérationnelle permet aux investisseurs de mesurer la pérennité d'une entreprise à long terme. Elle permet de mesurer la capacité d'une entreprise à générer du profit sans tenir compte de la politique financière et du résultat exceptionnel.

    EBITA (Earnings before interest, taxes and amortization): EBITA est un acronyme signifiant bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (Earnings Before Interest Taxes and Amortization). EBITA est un concept relativement similaire au résultat d'exploitation duquel se déduit l'amortissement des écarts d'acquisition.

    Résultat courant avant impôt (RCAI):
    Il mesure la performance économique et financière de l'entreprise. RCAI= Résultat d'exploitation+ Quotes-parts de résultat sur opérations faites en commun+ Produits financiers- Charges financières.

    Résultat exceptionnel:
    Le résultat exceptionnel correspond au produit exceptionnel auquel on soustrait les charges exceptionnelles.

    Résultat net:
    Le résultat de l'exercice est égal à la différence entre, les produits et les charges engagés par une entreprise durant un exercice comptable. Résultat de l'exercice= Résultat courant avant impôt + Résultat exceptionnel - Participation des salariés - Impôts sur les bénéfices.


    Ratios d'évaluation:


    Price Earning Ratio ou PER:
    Le PER d'une action est égal au rapport du cours de cette action sur le bénéfice par action. Il mesure le nombre d'années nécessaires pour que l'investisseur puisse récupérer sa mise initiale grâce au bénéfice dégagé par l'entreprise. Ce ratio est fréquemment utilisé par les investisseurs afin d'évaluer des sociétés évoluant dans un même secteur. Le PER permet ainsi de savoir si une entreprise est surestimée par rapport à son secteur, pour cela le PER obtenu doit être comparé au PER moyen du secteur. La méthode de calcul du PER est la suivante : PER = Cours de l'action/Bénéfice net par action Avec Bénéfice net par action = Résultat Net / Nombre d'actions en circulation

    Price to book ratio (PBR):
    Le Price to Book Ratio (PBR) est le coefficient mesurant le rapport entre la valeur de marché des capitaux propres c'est-à-dire la capitalisation boursière et leur valeur comptable.

    VE/CA:
    Le ratio VE/CA est le multiple du chiffre d'affaires. Il permet d'évaluer l'entreprise sur la base d'un coefficient multiplicateur des ventes. Une méthode d'évaluation d'entreprise qui peut se substituer au PER, dans le cadre de petites entreprises ou d'entreprises ne dégageant pas de bénéfices. Toutefois, ce ratio est à manier avec précaution, le chiffre d'affaires ne reflétant que les performances commerciales sans mettre en avant le résultat de la gestion.

    VE/EBITDA:
    Le ratio VE/EBITDA est le multiple de l'excédent brut d'exploitation. Il est davantage utilisé que le ratio VE/EBIT car la notion de dotation aux amortissements diffère tellement entre pays qu'il vaut mieux raisonner avant dotation aux amortissements pour pouvoir comparer les entreprises.


    Autres ratios et indicateurs économiques et financiers:


    Bénéfice net par action (BNPA):

    Le bénéfice net par action est la part du bénéfice théoriquement distribuable à chaque actionnaire détenant une action, au cours d'un exercice. C'est le rapport entre le bénéfice net du groupe sur le nombre d'actions en circulation.

    Capacité d'autofinancement:

    La capacité d'autofinancement mesure l'ensemble des ressources internes créées par une entreprise. Autrement dit c'est le cash généré par l'activité avant le financement du Besoin en fonds de roulement (BFR). Les ressources pourront être utilisées pour financer des investissements, rembourser des emprunts, ou verser des dividendes aux actionnaires et financer le BFR. Il existe deux modes calcul de la CAF, celle à partir de l'EBE dite soustractive : = EBE + transferts de charges d'exploitation + autres produits encaissables - autres charges décaissables Le second mode de calcul est la méthode additive à partir du résultat net : = Résultat Net + Dotations aux amortissements et provisions = Résultat Net + Ensemble des charges sans impact sur la trésorerie

    Le gearing:
    Le gearing est le rapport entre la dette financière et bancaire nette et les capitaux propres de l'entreprise. Il mesure le risque de la structure financière de l'entreprise. Un ratio supérieur à 50% signifie que les actifs sont majoritairement financés par de la dette et non par des ressources propres.

    Levier Financier:

    Le levier financier correspond au rapport endettement net / capitaux propres. Quand ce ratio est positif, la rentabilité économique est supérieure au coût de financement alors que lorsqu'il est négatif, la rentabilité économique est inférieure au coût de l'endettement.

    Levier opérationnel:
    Le levier opérationnel permet d'expliquer le rapport entre l'évolution du chiffre d'affaires d'une société et de ses résultats en fonction de l'importance de ses coûts fixes. Par exemple, si une variation du chiffre d'affaires de 10 % entraîne une variation du résultat de 50 %, le levier d'exploitation sera de 5 %.

    Marge nette:
    La marge nette est le rapport du résultat net d'un exercice sur le chiffre d'affaires de ce même exercice. Elle indique quel est le bénéfice que l'entreprise réalise en moyenne à chaque fois qu'elle vend un produit ou un service pour 1 euro de chiffre d'affaires.

    Rentabilité de l'actif investi ou ROA (Return on asset):
    La rentabilité de l'actif économique correspond au taux de rendement de l'actif investi. C'est donc le rapport entre le résultat net et l'actif total dans l'activité.

    Rentabilité financière ou ROE (Return on equity):
    Return on equity ou la rentabilité financière est le rapport entre le résultat net et les capitaux propres investis par les actionnaires. Le ROE mesure la capacité d'une entreprise à générer des profits à partir de ses capitaux propres, ce ratio permet à l'actionnaire de mesurer la rentabilité de l'investissement réalisé par l'entreprise.

    Taux de rendement d'une action:
    Le taux de rendement d'une action est le rapport entre le dernier dividende versé et le cours de l'action.

    Taux de rentabilité employed): des capitaux employés/investis ou ROCE (Return on capital employed)

    Le ROCE est utilisé pour mesurer le retour qu'une entreprise réalise en fonction des capitaux investis. La formule du ROCE est = [EBIT × (1-T)] /CE Avec EBIT : résultat d'exploitation, T : taux d'imposition, CE : montant des capitaux employés (Capitaux Propres + Dette nette).

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt