Couple de seniors s'entretenant avec une conseillère financière ou immobilière dans son bureau.

    Le contexte d’incertitude économique actuel influence les comportements d’épargne des Français. Selon les analystes, les ménages adoptent une attitude prudente et préfèrent alimenter leur épargne de précaution au lieu de consommer.

    Ayant profité de la hausse des taux d’intérêt, l’épargne réglementée est devenue attractive pour la plupart des particuliers qui souhaitent à la fois sécuriser leurs placements et obtenir les meilleurs rendements possible.

    15 milliards d’euros d’intérêts versés aux épargnants

    En 2023, l’encours de l’épargne réglementée a battu les records enregistrés depuis 2012 , avec une hausse supérieure à 55 milliards d’euros pour le Livret A et le LDDS (Livret de développement durable et solidaire).

    Les intérêts versés aux titulaires du Livret orange se sont chiffrés à 15,24 milliards d’euros, ce qui constitue également un record. Pour rappel, le taux de ce livret est maintenu à 3 % jusqu’en février 2025, pour des raisons économiques, selon les explications fournies par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

    Les ménages modestes, qui ont profité d’un taux de rendement de 6 % ces 6 derniers mois, se sont également montrés plus enthousiastes à verser de l’argent sur leurs LEP (Livret d’épargne populaire). Ils sont en effet nombreux à transférer des fonds depuis leurs comptes courants vers ce livret défiscalisé. Et, le relèvement du plafond à 10 000 euros (contre 7000 euros avant) au mois d’octobre dernier a fait bondir la collecte au détriment des autres livrets réglementés. À noter toutefois, que le taux vient de baisser à 5 % le 1er février 2024. Cependant son niveau demeure supérieur à celui de l’inflation.

    Découvrez le livret Meilleurtaux

    Une révision du taux du LEP au 1er août 2024

    Contrairement aux autres produits d’épargne réglementés, dont les taux sont bloqués jusqu’au début février 2025, celui du Livret d’épargne populaire sera révisé au 1er août prochain. Les épargnants espèrent que celle-ci leur sera favorable, avec un taux supérieur au niveau de l’inflation.

    D’après les prévisions de l’INSEE,

    L’inflation devrait ralentir en 2024, pour s'établir à 2,6 % sur un an à la fin du premier semestre.

    Néanmoins, la baisse des prix serait freinée par différents éléments structurels (productivité nationale limitée, coût élevé de la transition écologique, etc.).

    À retenir
    • L’encours de l’épargne réglementée a battu tous les records enregistrés depuis 2012 en 2023, avec une hausse de plus de 55 milliards d’euros
    • Le taux du LEP est passé de 6 % à 5 % le 1er février 2024, et celui du Livret A et du LDDS est maintenu à 3 % jusqu’au 1er février 2025
    En savoir plus sur le livret Meilleurtaux
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives