jeudi09août

De nombreuses places boursières sont en fait des marchés à terme, c'est-à-dire des marchés qui proposent de traiter des produits dérivés, pour couvrir un risque, ou spéculer...

    Un marché à terme est un marché dans lequel des transactions donnent lieu à paiement et livraison à une échéance ultérieure. Le produit phare de ces marchés, le contrat à terme, est tout simplement un contrat par lequel un acheteur s'engage à acheter un sous-jacent au vendeur à une échéance donnée. Par opposition aux opérations de livraison différée (forward sur les marchés de gré à gré), les caractéristiques des contrats à terme sont standardisées : qualité de la marchandise livrable, quantité ou unité de négociation, échéances et conditions de livraison fixées par avance. Seul le prix est discuté par les opérateurs.

    Compte tenu des particularités du marché à terme, les particuliers n'ont pas accès aux places boursières via un simple courtier. Mais certains intermédiaires agréés permettent aux particuliers d'accéder à ces marchés via des plateformes spécifiques. C'est le broker qui organise alors les échanges avec le particulier. Ces échanges se font de gré à gré et le broker agit comme chambre de compensation.

    Le premier marché de dérivés a été créé en 1848. Il s'agit du CBOT (Chicago Board of Trade), première Bourse de contrats à terme sur matières premières agricoles. A partir des années 1970, il développe également des contrats sur indices, sur taux et sur les devises. En 2006, le CBOT a fusionné avec le CME (Chicago Mercantile Exchange), créé en 1898, et le NYMEX (New York Mercantile Exchange), créé en 1872, pour créer CME Group, la première bourse mondiale des produits dérivés. Elle traite l'ensemble des produits dérivés (matières premières, métaux, taux, indices, produits pétroliers, etc...).

    A New York, un autre marché de produit dérivé existe : Le NYBOT (New York Board of Trade). Il résulte de la fusion en 2004 entre le NYCE (New York Cotton Exchange) et le CSCE (Coffee Sugar and Cocoa Exchange). En 2007, le NYBOT a été renommé ICE Futures US à la suite de son absorption par le groupe Intercontinental Exchange (ICE).
    L'ICE est le concurrent numéro 1 du CME.

    En Europe, il existe deux autres grands groupes. D'un côté, il y a le LIFFE (London International Financial Futures Exchange) créé en 1982 et qui appartient depuis 2001 à Euronext qui l'a fusionné avec les marchés à terme français, le Monep et le Matif. De l'autre, il y a le Deutsche Termin-Börse (DTB) créé en 1989, rebaptisé Eurex en 1997 suite à sa fusion avec la bourse de dérivés suisse.

    Aujourd'hui, l'Eurex est leader sur les contrats sur taux long tandis qu'Euronext Liffe domine le marché des taux d'intérêt à court terme. Eurex et Liffe se concurrencent également sur les contrats sur actions et indices, mais pas sur les matières premières, car Liffe couvre des matières agricoles tandis qu'Eurex couvre des métaux précieux et l'énergie.

    Si l'Eurex et le Liffe dominent les marchés en Europe, il existe encore quelques places boursières indépendantes, notamment le London Metal Exchange (LME), qui est le principal marché européen pour tous les métaux (aluminium, cuivre, zinc...).

    La consolidation mondiale devrait se poursuivre d'autant qu'il existe encore un nombre important de places boursières, aux Etats-Unis (Kansas City Board of Trade, Minneapolis Grain Exchange,...) mais également sur le continent américain (Bolsa De mercadorias & Futures, Canada Dérivatives Exchange,...) et en Asie (Korea Futures Exchange, Tokyo Commodity Exchange,...).

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos