mardi07août

Mondial Pêche, c'est fini. Le spécialiste de la pêche de loisirs Mondial Pêche a été placé, fin juillet, en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Reims.

    Mondial Pêche


    La société a été crée en 1992 avec l'ouverture de deux magasins. Mais moins de deux décennies plus tard, en octobre 2011 exactement, l'entreprise a été placée en redressement judiciaire. Mondial Pêche attendait qu'un chevalier blanc reprenne ses activités pour continuer l'aventure. Le sauveur tant espéré n'est jamais arrivé, la fin de Mondial Pêche n'était finalement qu'une question de mois.

    Les difficultés financières du spécialiste de la pêche de loisirs ne datent pas d'hier. Depuis le début des années 2000, la société enchainait les exercices déficitaires sans pouvoir redresser la barre. En 2007 Luc Tavolini et Philippe Vignon, sont devenus les nouveaux actionnaires du groupe à travers une offre publique d'achat simplifiée au prix de 2,50 euros. Les deux dirigeants ambitionnaient de redresser une société qui prenait l'eau en procédant à la fermeture de certains magasins, en réorientant les activités du groupe vers la pêche en mer et en développant sa gamme de produits. A l'issue des comptes 2007, une petite lueur d'espoir naquit. Mondial Pêche avait limité sa perte annuelle à 448 000 euros après un résultat net négatif à hauteur de 1 million d'euros au cours de l'exercice précédent. En marge de ses comptes annuels, Mondial Pêche avait indiqué prévoir un retour à des résultats positifs sur l'exercice 2008, " sous réserve de conditions météorologiques normales pendant la saison de pêche ". Mais la crise financière a ébranlé les plans des deux actionnaires majoritaires. Fin 2008, le groupe Mondial Pêche a été contraint de se placer sous une procédure de sauvegarde afin de mettre en place un plan permettant notamment au groupe de continuer à diminuer ses coûts. Mondial Pêche avait expliqué que cette situation est liée aux difficultés de la conjoncture économique actuelle en général, et plus particulièrement dans le domaine du loisir, et de l'impossibilité de mettre en place les financements bancaires nécessaires pour couvrir les charges fixes durant la basse saison.

    Malgré la fermeture de nombreux magasins et la réorientation les activités du groupe vers la pêche en mer, Mondial Pêche ne voyait aucune amélioration poindre. Pis, entre 2006 et 2011, le groupe a cumulé 5 millions d'euros de pertes tandis que le chiffre d'affaires ne cessait de reculer depuis 2003. Les procédures de sauvegarde s'enchainent et en octobre 2011, la société Mondial Pêche a obtenu auprès du Tribunal de Commerce de Reims, la mise en place d'une procédure de redressement judiciaire. La société entendait " se donner le temps d'attendre les décisions des repreneurs contactés, et ainsi tenter d'assurer l'avenir de l'entreprise dans de bonnes conditions, et notamment le lancement de la saison 2012 ".

    Mais côté bilan, la situation demeurait inquiétante : à fin juin 2011, les fonds propres étaient négatifs de 0,8 million d'euros, pour un total de dettes de 7,37 millions. Et au premier trimestre de l'année en cours, Mondial Pêche a vu son chiffre d'affaires presque réduit de moitié. Le distributeur de matériel de pêche affiche un chiffre d'affaires de 1,1 million d'euros sur les trois premiers mois de l'année, contre environ 2,1 millions d'euros un an plus tôt. Le groupe explique la " baisse significative " de son activité par la diminution de ses points de vente, ramenés de 37 à 30, mais aussi par ses difficultés pour s'approvisionner en marchandises du fait de la procédure de redressement judiciaire. La procédure n'a finalement rien donné, avec les dits repreneurs qui n'ont pas donné suite aux sollicitations du groupe. Et nous connaissons à ce jour le triste fin mot de l'histoire.

    La liquidation judiciaire du groupe entraîne ainsi la radiation des titres du marché. A cette occasion, les " titres de la société perdent toute valeur ", selon les termes utilisés par le groupe dans son communiqué du jour. L'action reste sur un dernier cours de 16 cents alors qu'il y a dix ans, elle valait plus de 6 euros...

    >> Je m'informe sur les opportunités de placement MonFinancier

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos