mercredi05novembre

Le numéro un mondial du ciment Lafarge a dévoilé une baisse de 28% de son résultat net au troisième trimestre, mais retraité des plus-values de cessions et des coûts liés à la fusion avec Holcim, le résultat net ressort finalement stable sur la période.

    Au trimestre dernier, le groupe a bénéficié d'effets de change moins défavorables qu'au cours des trimestres précédents. Ils n'ont pesé qu'à hauteur de 2% et 3% respectivement sur le chiffre d'affaires et l'Ebitda

    L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) du troisième trimestre a reculé de 4% à donnés courantes, à 887 millions d'euros, mais s'inscrit en hausse de 2% à données comparables. Le chiffre d'affaires s'est replié de 2% à 3,64 milliards d'euros. A données comparables, il affiche une croissance de 2%. Quant à la marge brute d'exploitation, elle a reculé de 50 points de base à données publiées mais progresse de 20 points de base à périmètre et taux de change constants en raison des cessions et des coûts liés à son projet de fusion avec Holcim.

    Au troisième trimestre, Lafarge le résultat net s'établit donc à 218 millions d'euros, un niveau inférieur au consensus qui tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros et sur un résultat net de 303,5 millions d'euros.

    Le groupe a par ailleurs confirmé attendre une croissance globale de la demande de ciment comprise entre 2% et 5% cette année et a par ailleurs confirmé ses objectifs de réduction des coûts et d'innovation à horizon 2014 et 2015. Lafarge espère ainsi générer 600 millions d'euros d'Ebitda additionnel en 2014 et 550 millions d'euros en 2015. Le cimentier a par ailleurs annoncé qu'il avait l'intention de marquer une pause dans le programme de cessions prévues avant l'annonce du projet de fusion avec Holcim, qui devrait être finalisé au premier semestre 2015 et qui doit donner naissance au premier cimentier mondial, avec un chiffre d'affaires cumulé de 32 milliards d'euros avant cessions.

    "Dans un trimestre marqué par une croissance plus modérée, nous avons poursuivi la mise en oeuvre de nos actions visant à diminuer l'endettement, réduire les coûts et favoriser la croissance par l'innovation", s'est félicité Bruno Lafont, le PDG de Lafarge, cité dans un communiqué.

    Après la publication des résultats Bryan Garnier, a confirmé sa recommandation "acheter" pour le titre Lafarge. Le courtier précise que les performances opérationnelles du groupe sont conformes aux attentes et souligne que les perspectives annoncées par sa direction n'ont pas été modifiées. Bryan Garnier rappelle qu'il apprécie le rapprochement en cours entre Lafarge et Holcim et qu'il s'attend à ce que ce projet réussisse. L'action gagne 1,52% à 53,47 euros.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt