mercredi11mars

Cegid Group a levé le voile sur ses résultats 2014. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la teneur des comptes présentés par l'éditeur de solutions de gestion lyonnais témoigne de la solidité de la marche de ses affaires.

    Hausse de 18% du résultat net

    Tous les indicateurs financiers sont en progression à commencer par le résultat net. Celui-ci s'est apprécié de 18% pour s'inscrire 22,1 millions d'euros. Le résultat opérationnel courant s'affiche également en hausse à 35 millions d'euros, en progression de 12,5%. Ce qui extériorise une marge opérationnelle courante dépassant légèrement les attentes de la direction, à 13,1% du chiffre d'affaires de l'éditeur de logiciels de gestion contre 12% en 2013.

    Déjà publié, le chiffre d'affaires du groupe Cegid de l'exercice clos le 31 décembre 2014 s'établit à 266,6 millions d'euros contre 259 millions d'euros en 2013, soit une progression de 3,3 % à périmètre constant et de 2,6 % à périmètre courant suite à la cession au 1er juillet 2014 des activités hôtellerie-restauration. L'international, essentiellement le secteur du Retail, est venu en soutien avec une activité qui a progressé de 18,3 % à 19,8 millions d'euros.

    Un business model orienté vers un niveau élevé de revenus récurrents

    Le groupe a dû faire face à deux années difficiles autour de 2008. Mais le groupe a su se renouveler et se positionner sur le SaaS, des logiciels que le client loue et qui sont hébergés ailleurs, dans le cloud, dont les revenus croissent à un rythme de 25 % à 40 %, selon les périodes, pour assurer son avenir.

    Le chiffre d'affaires récurrent (155,9 millions d'euros), qui intègre les contrats de maintenance logiciels et matériels, les portails et les contrats SaaS, représente plus de 58% du chiffre d'affaires total, en progression de 5 7 % à périmètre constant, par rapport à l'année 2013. Le SaaS est identifié comme un véritable vecteur de croissance pour la société.

    En ce qui concerne les perspectives pour cette année, Cegid ne s'est pas aventuré à donner des prévisions chiffrées. L'éditeur de solutions de gestion explique qu'il dispose, dans un contexte économique appelé à " améliorer ", " de nombreux atouts pour accompagner les investissements des entreprises et du secteur public dans leur transformation numérique, en s'appuyant, d'une part, sur un business model orienté vers un niveau élevé de revenus récurrents (près de 60 % du chiffre d'affaires) et, d'autre part, sur une organisation commerciale optimisée et la poursuite du programme de rationalisation des gammes de produits et services. "

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt