mardi26janvier

C'est l'expression du moment. Est-on en "risk on" ou en "risk off"? En risk off, on vend tout ce qui est risqué et c'est la chute, en risk on, on recommence à y croire et on rachète. On l'a vu sur le pétrole ces trois derniers jours. En 48 heures, les marchés sont repassés en mode risk on et le pétrole a rebondi de 12%, hier c'était "risk off" et le pétrole a rechuté brutalement.

>

Perdus

Ne cherchez pas: les investisseurs, même les plus aguerris sont perdus. Ils ont le sentiment qu'on a trop baissé et qu'il y a des affaires à la casse à saisir, mais d'un autre côté ils craignent un nouveau trou d'air et sont déjà très investis. Ils ont du mal à passer en "risk on". On l'a vu hier. Tant que le pétrole ne se stabilisera pas, les swings quotidiens sur les indices boursiers resteront très violents dans des marchés aux volumes très faibles.

Le pétrole et les indices boursiers

On s'est habitué depuis quelques semaines à voir le pétrole et les marchés boursiers évoluer de la même façon. Et pourtant c'est un phénomène extrêmement rare. On n'avait pas vu une telle corrélation entre ces deux marchés depuis la guerre du Golfe, en 1990. Traditionnellement, si le mouvement est modéré, une baisse du pétrole était considérée comme un élément favorable pour les marchés d'actions ; surtout aux États-Unis ; une baisse du pétrole c'est plus de pouvoir d'achat pour les consommateurs et plus de bénéfices pour les industries comme la chimie ou les transports aériens fortement utilisateurs.

La crainte du ralentissement

Pourquoi ces deux marchés évoluent maintenant de la même façon ? Parce qu'ils craignent les deux exactement la même chose : le ralentissement économique mondial et la déflation. Et les investisseurs en actions ont maintenant les yeux rivés en permanence sur le pétrole pour tenter d'y détecter les signes d'un ralentissement de la demande. À tel point qu'aujourd'hui c'est presqu'un automatisme. Le pétrole baisse, les investisseurs vendent les actions en panique. Il remonte, les investisseurs sont rassurés. Ce comportement est, comme à l'habitude, irrationnel car une partie de la baisse du pétrole n'est pas liée au ralentissement économique mondial mais à la volonté Saoudienne d'inonder le marché pour mettre l'Iran, la Russie et l'industrie du schiste aux États-Unis au tapis. Mais quand ce type de corrélation automatique s'installe, il est difficile de revenir à la raison.

Breakfast at mcdonald's

On avait enterré un peu vite McDo. Et les voilà qui rebondissent après deux ans de surplace. En se réinventant, une des grandes spécialités américaines. Beau dernier trimestre 2015 avec un beau profit en hausse de 1.2 milliard de dollars. La raison ? En grande partie l'engouement pour le breakfast chez McDo.

Taxis contre vtc

Cette guerre-là n'en finit pas. Aujourd'hui, les taxis vont manifester. On craint les débordements. Les taxis sont en effet très remontés contre Uber et compagnie... Il faut dire qu'entre la chute du nombre de touristes en France et la concurrence des VTC, ils voient leurs revenus fondre et la valeur de leur licence, payée souvent à crédit, fondre. Facile de les critiquer, c'est ce que je fais d'ailleurs régulièrement, mais je me demande comment je réagirais si j'étais à leur place.

Ouf

Valls a confirmé après la remise du rapport Badinter qu'il ne toucherait pas aux 35 heures. Nous voilà rassurés. On avait peur qu'il fasse une vraie réforme et que les entreprises aient plus de marge de liberté. On ne change pas une loi qui plombe la France.

La russie en chute libre

-3.7%. C'est le taux de décroissance de la Russie en 2015. Avec une économie totalement dépendante du pétrole, la Russie a encore plongé.Les Russes vont moins faire la fête pour le nouvel an à Courchevel.

Si tu ne veux pas payer d'impôts

Va en Irlande. Le géant Johnson Controls a acheté Tyco International pour 20 milliards de dollars. Encore un deal de "tax inversion" puisque Tyco a son siège en Irlande et que le nouveau groupe constitué y conservera son siège, économisant plusieurs centaines de millions de dollars.

Intéressant

Le Figaro cite un rapport du réseau immobilier Anglais Savillis. Selon ce rapport la valeur de l'immobilier mondial, toutes catégories confondues, serait de...217 000 milliards de dollars! 2.7 fois plus que le PIB Mondial. À titre de comparaison, c'est 30% de plus que la capitalisation boursière mondiale! L'immobilier représente 60% des actifs mondiaux!

Twitter souffre

Encore 4 dirigeants qui quittent le navire. Malgré la reprise en main de Twitter par son fondateur Jack Dorsey, la situation continue à se dégrader. Twitter n'attire plus de nouveaux utilisateurs et n'a toujours pas trouvé son business model. L'action est en chute libre. Moins 75% en deux ans. Elle commence à devenir une proie intéressante.

VOILÀ C'EST TOUT
BONNE JOURNÉE
MAY THE FORCE BE WITH YOU

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos