vendredi24mars

Essilor International franchit une nouvelle étape dans le processus de finalisation de sa fusion avec Luxottica. Le géant de l'ophtalmique a en effet recueilli les avis favorables des instances représentatives du personnel sur le projet de rapprochement avec le groupe italien ainsi le soutien massif de Valoptec, association fédérant une grande partie des actionnaires salariés (représentant environ 8 % du capital).

    Sur la bonne voie

    Le Conseil d'administration d'Essilor International a approuvé cette semaine la signature des projets de traités d'apport partiel d'actif relatifs sur la base d'une parité d'échange de 0,461 action Essilor à émettre pour 1 action Luxottica. Le dépôt et l'enregistrement auprès de l'Autorité des Marchés Financiers du document d'information (Document E) est attendu au plus tard le 10 avril.

    Conformément à ce qui a déjà été annoncé, Essilor, acquéreuse des titres Luxottica et devant être renommée EssilorLuxottica, sera cotée sur Euronext Paris et conservera son siège social en France, où elle sera dotée de structures et d'équipes de direction, notamment financières. Essilor International précise que les discussions progressent sur le processus de notification de l'opération auprès des autorités de concurrence.

    Retour sur une méga fusion

    Essilor International et Luxottica s'unissent pour devenir un super poids lourd de l'optique. Cette fusion qui sonne comme une évidence tant les complémentarités entre les deux grands groupes européens sont criantes. Essilor International est le spécialiste incontesté des verres correcteurs tandis que Luxottica, en plus de la célèbre marque Ray-Ban, possède les licences de grandes maisons de couture connues telles que Chanel ou bien Armani... Ensemble, Luxottica et Essilor représenteraient un nombre d'employés supérieur à 140 000 et des ventes dans plus de 150 pays. Sur la base des comptes 2015 des deux sociétés, le chiffre d'affaires net de la nouvelle entité serait supérieur à 15 milliards d'euros et son EBITDA net se situerait autour de 3,5 milliards d'euros. Sur la base d'estimations préliminaires, le nouvel ensemble devrait générer progressivement des synergies de chiffre d'affaires et de coûts, qui atteindraient un montant compris entre 400 et 600 millions d'euros à moyen terme et qui s'accéléreraient sur le long terme.

    En outre, le nouveau groupe explique qu'il disposerait d'un bilan robuste, d'une forte capacité de génération de trésorerie et de la flexibilité financière propre à financer sa croissance future tant externe qu'interne.

    >> L'union entre les deux géants de l'optique fait sens, ce qui nous autorise à reconduire notre avis positif sur le titre Essilor International

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos