jeudi21février

Le marché a sanctionné de plus de 12 % aujourd'hui le repli des bénéfices du groupe minier et métallurgique français malgré l'annonce de projets porteurs de croissance pour 2019.

    Bien que le groupe ait vu son chiffre d'affaires progresser de 5% en 2018, son bénéfice opérationnel courant a reculé de 4% et son bénéfice net a même chuté de 74%. Attendu par le consensus aux alentours de 210 millions d'euros (équivalent à celui réalisé en 2017 (203 millions d'euros)), il ne s'est finalement établi qu'à 53 millions d'euros notamment en raison d'une provision de 65 millions d'euros passée pour couvrir des problèmes de contrôle qualité dans sa branche alliages. Le groupe avait annoncé en décembre dernier qu'une revue interne des processus qualité au sein de sa branche alliages avait mis au jour "des non-conformités dans le système de management de la qualité au sein de cette branche". À l'époque, un porte-parole de la société avait souligné que l'impact sur les comptes serait d'au moins 25 millions d'euros, une estimation largement dépassée d'au moins 40 millions d'euros aujourd'hui.

    Concernant ses perspectives, le groupe métallurgique qui avait renoué avec les bénéfices en 2017, note deux étapes clefs pour ses projets majeurs de croissance en 2019.
    Tout d'abord, l'investissement pour le projet Lithium en Argentine qui marque, selon Eramet, 'l'accélération de la stratégie de diversification dans les métaux pour la transition énergétique". Après avoir dans un premier temps estimé entre 350 et 400 millions d'euros les investissements nécessaires à la finalisation de ce projet, le groupe a annoncé en décembre dernier qu'il allait y investir 500 millions d'euros.
    Ensuite, le groupe vise " une croissance organique du minerai de manganèse", assortie d'un objectif de production de 4,5 millions de tonnes de manganèse dès 2019 sur son site au Gabon, et annonce qu'il prendra en parallèle une décision pour porter cette production à "7 millions de tonnes à horizon fin 2023".

    Christel Bories, Président-directeur général du groupe, juge ces projets "majeurs dans la stratégie d'Eramet" afin rendre le modèle économique du groupe "pérenne, plus robuste, rentable et porteur de croissance".

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Quel bilan pour nos portefeuilles boursiers en 2022 ? Découvrez les performances de nos deux PEA
    16/01/2023
  • Image actualite 2
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 3
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 4
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt