mardi05février

La Bourse de Paris accélère pour arriver à ses plus hauts niveaux depuis mi-novembre alors qu'au rayon des statistiques européennes les indices du jour ( IHS Markit de l'activité globale et ventes du commerce de détail) ne sont pas si positifs. Wall Street, ouvre dans le vert après une nouvelle série de bons résultats de sociétés US et avant le discours du président Trump ( 21h à Washington) concernant l'état des discussions commerciales sino-américaines et le ShutDown. Les investisseurs ont aussi été rassurés par les propos du Président de la Fed hier, Jérome Powel, assurant, lors d'un dîner à la Maison Blanche que la poursuite du resserrement monétaire dépendrait entièrement des informations économiques à venir.

    REPLI ÉCONOMIQUE...
    Les dernières statistiques en Europe n'inspire pas franchement à la confiance. En France, l'indice composite IHS Markit de l'activité globale se replie à 48.2 en janvier (contre 48.2 en décembre) signalant une contraction de l'activité des entreprises privées. S'il reste modéré, le taux de contraction affiche son plus haut niveau depuis novembre 2014. Le phénomène est visible aussi en Europe. L'indice composite IHS Markit de l'activité globale dans la zone euro se replie aussi à 51 (contre 51.1 en décembre) son plus bas niveau depuis cinq ans et demi.
    Par ailleurs, en décembre 2018 par rapport à novembre, le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a diminué de 1,6% dans la zone euro et de 1,4% dans l'UE, selon les estimations d'Eurostat.


    ... ET HAUSSE BOURSIÈRE
    Pourtant le CAC 40 grimpe de 1.47 % à 5073 points porté en autres par St Gobain (+6%) suite à des déclarations optimistes de son PDG. En effet, M. de Chalendar a déclaré : 'Les résultats qu'on va 'sortir' dans quelques jours montrent une amélioration de notre situation'. La fin de l'année 2018 a également été présentée comme 'un peu moins mauvaise que ce qu'on attendait'.


    DÉCÉLÉRATION AUX US
    La décélération du secteur non-manufacturier des États-Unis se confirme radicalement puisque l'indice ISM (Institut for Supply Management) chute de -1,3Pt à 56,7 pour le mois écoulé, contre 58 en décembre, alors que le consensus ne l'attendait en repli qu'à 57,2.


    PUBLICATIONS PORTEUSES
    Le Dow Jones ouvre dans le vert, à +0.28%, porté par une série de bons résultats de sociétés US. Parmi les hausses marquantes du jour aux États-Unis, le groupe de cosmétiques Estée Lauder prend 12.07 % à 152.60 $ après avoir relevé ses prévisions annuelles dans la foulée d'un trimestre meilleur que prévu. Ralph Lauren gagne de son côté 11.09 % à 127.24 $ après un bénéfice et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes pour le trimestre clé des fêtes de fin d'année.


    INQUIÉTUDES GOOGOLIENNES
    La maison mère de Google, Alphabet, a battu le consensus sur la période octobre-décembre mais le titre perd 0,50 %. L'augmentation des dépenses de la firme, appelée à se poursuivre sur 2019, inquiète les investisseurs. Le Nasdaq gagne tout de même 0.56 % à 7000 points

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos