jeudi07mars

Malgré des chiffres en progression, le titre du blanchisseur industriel est, à la mi-séance, la plus forte baisse du SBF 120 en perte de plus de 7 %. Le marché regarde les comptes mais s'alerte sur les prévisions.

    Sur l'ensemble de l'année 2018, Elis a affiché un chiffre d'affaires de 3,133 milliards d'euros en croissance de de 42,8%. L'Ebitda ressort aussi en hausse de 47,1% à 985,6 millions et le bénéfice net courant a décollé de plus de 40% à 224,3 millions d'euros. A un horizon 2019, le groupe attend une croissance organique du chiffre d'affaires de l'ordre de 3%.

    Cependant, les perspectives ont été boudées par les investisseurs suite à la déclaration de Xavier Martiré, Président du directoire d'Elis " depuis le deuxième semestre 2018, nous faisons face à une augmentation inhabituelle d'un certain nombre de nos coûts de production, en particulier de notre masse salariale, en lien avec la forte augmentation du salaire minimum décidée dans certains pays, tels que l'Espagne ou le Royaume-Uni ". Il a aussi ajouté " notre capacité à repasser le plus possible cette augmentation de notre base de coûts sera donc déterminante pour nos marges " avant de conclure qu'" à ce jour, nous visons une marge d'EBITDA entre 31.2% et 31.6% du chiffre d'affaires ". Le marché a estimé cette révision décevante, tablant sur une marge proche de 31.7 % éclipsant complétement des chiffres solides sur l'année 2018.


    Le titre fait partie de nos valeurs préférées et cette publication ne remet pas en cause nos objectifs et nos analyses. Au-delà de la déclaration de Mr Martiré, les chiffres confortent même notre opinion.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos