lundi04mars

La stéatohépatite non-alcoolique, ou NASH, est une maladie chronique du foie qui touche des millions de personnes et pour laquelle il n'existe à l'heure actuelle aucun traitement homologué. Gilead, la grande biotech américaine, a fait état de résultats cliniques décevants en la matière puis Intercept Pharmaceuticals a, elle aussi, publié des résultats de phase 3 mitigés contre cette même pathologie. Genfit, autre acteur à être en phase III dans la NASH et dernier à publier cette année, profite de sa potentielle avance pour annoncer son projet de cotation sur le Nasdaq. La biotech française gagne plus de 4% cette séance.

    Début février, c'est Gilead qui, la première, trébuchait. L'étude STELLAR 3, menée avec Selonsertib, a échoué, compromettant sérieusement les chances de succès de son produit.

    Puis Intercept Pharmaceuticals a publié des résultats montrant que son produit avait atteint son critère principal, l'amélioration de la fibrose sans aggravation de la NASH, mais pas son second critère principal, l'amélioration de la NASH sans aggravation de la fibrose.

    Enfin, Allergan devrait dévoiler ce semestre les résultats de son étude AURORA, un essai de phase III mené avec le Cenicriviroc. Mais les anticipations des investisseurs sont modérées compte tenu de l'échec enregistré en phase II (données publiées en septembre 2017).

    Reste Genfit, quatrième acteur à être en phase III dans la NASH qui n'a pas encore publié ses résultats cette année mais dont les objectifs sont amitieux. Le critère principal de son essai, RESOLVE-IT, est la résolution de la NASH sans aggravation de la fibrose. Là, précisément, où Intercept a échoué et où ni Allergan ni Gilead ne s'aventurent. L'enjeu, d'abord, est de faire mieux que la concurrence en termes d'efficacité et de sécurité. Mais il s'agit aussi de positionner Elafibranor comme la potentiel " molécule backbone " autour de laquelle se construiront les futures combinaisons de traitements contre la NASH.

    Portée par son ambition, la biotech lilloise vient d'annoncer le dépôt du document d'enregistrement F1-Form auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) en vue d'une introduction sur le Nasdaq. Ni le calendrier ni les conditions de l'offre ne sont encore connus mais la société lèvera des capitaux pour ses programmes cliniques (fin de la phase III en cours avec Elafibranor dans la stéatohépatite non-alcoolique (NASH)), ainsi que ses investissements commerciaux et réglementaires (demande de mise sur le marché d'Elafibranor dans la NASH en Europe et aux États-Unis et constitution des forces de vente), comme elle l'indique dans le document remis à la SEC.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Quel bilan pour nos portefeuilles boursiers en 2022 ? Découvrez les performances de nos deux PEA
    16/01/2023
  • Image actualite 2
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 3
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 4
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt