jeudi14avril
Symbole de l'euro au-dessus d'un graphique financier.

Les inquiétudes autour du conflit en Ukraine ont incité les entreprises à reporter leurs projets d’entrée en Bourse prévus initialement pour mars 2022. Au cours des trois premiers mois, 321 sociétés ont osé franchir le pas des marchés boursiers. Ce nombre est de 37 % inférieur aux chiffres enregistrés pour le premier trimestre 2021.

Quant aux capitaux levés, un écart de 17,6 milliards d’euros a été constaté entre 2021 et 2022 pour cette période, selon le cabinet de conseil Ernst & Young et associés.

En effet, les sociétés introduites en Bourse au cours des 3 premiers mois de l’an passé ont pu lever 82 milliards de dollars, contre 54,4 milliards cette année.

En revanche, la guerre en Ukraine n’a pas eu trop d’impact sur les opérations de cession des blocs de titre. Un certain nombre d’investisseurs ont procédé à la vente de leurs actions à la fin du mois de mars.

La réouverture des IPO ne se fera pas dans les prochains jours

Selon des experts des marchés boursiers, la réouverture des IPO ne se fera pas dans les prochains jours.

Important Face à l’incertitude sur l’issue du conflit en Ukraine, la remontée des taux d’intérêt et les pressions inflationnistes, les investisseurs jouent la prudence depuis le début de l’année.

Ces experts s’attendent toutefois à un redémarrage à moyen terme, une fois que l’indice de la peur s’établit autour de 20 %.

À titre de rappel, il est possible de se constituer un portefeuille boursier via un PEA. Ceci permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse des plus-values après 5 ans (en cas de retrait).

L’investisseur peut faire l’acquisition des actions et titres assimilés des sociétés basées en France ou dans un État membre de l’UE, et des SICAV et FCP investis à 75 % en actions et titres assimilés soumis à l’IS ou à un autre impôt équivalent.

54,4 milliards de dollars levés entre janvier et mars 2022

Les introductions en Bourse réalisées entre janvier et mars 2022 ont permis de lever 54,4 milliards de dollars.

Celles-ci concernent entre autres la filiale du constructeur allemand Volkswagen, Porsche, le leader des solutions de recharges pour véhicules électriques, Allego, ainsi que le fonds d’investissement américain TPG Capital.

A découvrir également

  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022
  • Les marchés obligataires en effervescence dans la zone euro
    13/04/2022
  • Flambée des cours de l’or depuis le mois de février
    24/03/2022
  • La bourse prend un petit « coup de jeune »
    4/03/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt