vendredi04mars
Femme fait du trading

Après avoir accumulé une épargne record depuis l’apparition de la crise sanitaire, les Français sont à la recherche de placements qui rapportent. Si l’investissement en Bourse était auparavant l’affaire d’« adultes connaisseurs », le nombre des 18 à 35 ans à se tourner vers les marchés financiers est en constante augmentation en France. Leur passion pour ce domaine a été boostée par le contexte pandémique.

En finir avec les idées fausses sur l’univers de la finance

Des idées reçues continuent de circuler sur l’univers de la finance, en particulier sur celui de la Bourse, alors que celles-ci ne reflètent aucunement la réalité.

Une étude récente, menée sous la forme d’appel à témoins sur un forum de discussion, a permis de battre en brèche certains clichés sur la relation entre les jeunes et le marché boursier.

Pour les besoins de cette enquête, des répondants, dans la fourchette d’âge 18-35 ans, ont fait part de leur expérience, des raisons qui les ont poussés à investir sur ce marché, de leur manière d’investir, mais également de leurs attentes.

Important Le premier enseignement tiré de l’étude est que, contrairement à ce que beaucoup croient, les jeunes ne se lancent pas sur le marché boursier juste parce qu’il s’agit d’une « tendance du moment ». Les intervenants au forum ont fait savoir qu’ils avaient longtemps envisagé de franchir le pas, mais qu’il a fallu attendre la crise sanitaire pour qu’ils se soient enfin décidés.

Un chiffre parlant : au moment où le premier confinement a été imposé et que le cours des actions a enregistré une baisse inédite, 150 000 nouveaux investisseurs ont fait preuve d’opportunisme et sont arrivés sur le marché.

Bien parti pour rester !

Les intervenants sur le forum ont également tenu à faire savoir qu’ils n’ont pas l’intention d’effectuer un passage éclair sur le marché de la bourse, mais que leur but est bien d’investir sur le long terme tout en diversifiant leur portefeuille afin de profiter des opportunités à court terme qui se présentent.

Pas de placements hasardeux

Ces nouveaux arrivants qui s’aventurent dans l’univers de la bourse ne sont pas plus téméraires que leurs aînés.

Dans l’ensemble, ils préfèrent par exemple souscrire un PEA auprès d’une banque en ligne au lieu de se tourner vers les « néo-brokers ».

Pour rappel, ces plateformes sont des courtiers d’un nouveau genre qui proposent des placements facilement accessibles, mais qui présentent un haut degré de risque.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 2
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 3
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022
  • Image actualite 4
    La Bourse de Paris performe malgré une conjoncture défavorable
    25/08/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt