jeudi08mars
épargne

D’après les sondages menés par l’AMF auprès de la population française, il a été constaté que la majorité est prudente lorsqu’il est question de finance. Plus précisément, lorsqu’il s’agit de placement d’une somme importante. La plupart des Français sont plutôt favorables aux produits d’épargne qui répondent au mieux à leurs attentes.

Avec l’aide de l’Audirep, l’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est donnée pour mission de découvrir le type de placement qui séduit le plus les Français. Le contexte joue dans le cas où ils avaient entre les mains une somme importante.

Durant l’enquête, il a été constaté que les attentes convergent généralement sur deux points : la disponibilité du capital ainsi que sa sécurité. En se basant sur ces critères, il a été démontré que la prudence est de mise pour la majorité des interrogés. D’ailleurs les résultats du sondage ne font qu’étayer cette observation en mettant en avant les épargnes de précaution.

Les livrets d’épargne sont en tête de liste

Si le choix des Français s’est porté en premier sur les livrets d’épargne, c’est qu’il a bien des raisons. Qu’il s’agisse de Livret A, de LDDS, de LEP ou de Livret bancaire, ce mode d’investissement est à la fois disponible et sécuritaire.

C’est pourquoi 20% des sondés l’ont choisi contre 13% pour l’assurance-vie en euros, 9% pour le PEL et 7% pour les comptes courants, le PEA et l’assurance vie en UC.

La différence serait d’autant plus importante si la sélection devait se porter sur plusieurs placements. Une fois de plus, les produits d’épargne prennent l’avant en affichant 40% au tableau. 28% pour l’assurance-vie en euros, 26% pour le PEL, 20% pour l’épargne salariale et 18% pour l’assurance-vie en unités de compte.

L’AMF préconise le PEA

D’après les sondages, le Plan d’épargne en actions (PEA) est celui que les consommateurs choisissent en dernier recours. Tout cela, à cause d’idées reçues qui ternissent l’image de ce type de livrets d’épargne. À ce qu’il parait, il est inaccessible pour le petit épargnant, car il est réservé à ceux qui disposent d’une épargne abondante. On dit également que le capital investi est bloqué et non liquide.

Du point de vue de l’AMF, il s’agirait plutôt de fausses pistes visant à discréditer l’épargne en actions. Pour contrer ses dires, cette institution avance même que le PEA figure parmi les

Stratégies gagnantes sur les 30 dernières années.

D’ailleurs, une enquête a permis de conclure que :

Entre 1987 et 2017, pour un placement ponctuel d’une durée de 10 ans, le rendement annualisé réel (net de l’inflation) s’est en moyenne élevé à 5,7% pour les obligations, 5,6% pour les actions et 1,3% pour le Livret A.

Afin d’orienter au mieux les épargnants, l’AMF avance qu’il serait judicieux de miser sur le PEA en priorisant l’investissement sur le long terme tout en respectant les règles de diversification des placements.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    Plafond du Livret A atteint, que faire de mon épargne ?
    2/07/2021
  • Image actualite 2
    Épargne: Le fossé des générations
    3/09/2019
  • Image actualite 3
    Le délai de perception des premiers dividendes d’une pierre papier impacte grandement sur la trésorerie
    8/08/2019
  • Image actualite 4
    L’investissement dans le résidentiel reprend de la couleur après des années de délaissement
    7/08/2019

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt