jeudi25octobre
Français plus épargnants que dépensiers en août

Malgré un taux de rémunération qui est figé à un niveau historiquement bas pour quelques années, le livret d’épargne A demeure le chouchou des Français en termes de placement. Ces derniers viennent d’ailleurs de le prouver si l’on tient compte des résultats enregistrés par la Caisse des dépôts sur la période de janvier à août 2018. Mais ce n’est pas l’unique aboutissement encourageant puisque le Livret de développement durable et solidaire a également brillé.

La Caisse des Dépôts a récemment félicité la performance de deux produits d’épargnes réglementés. Le fait est que l’indicateur de performance concernant les collectes réalisées par le LDDS (Livret de développement durable et solidaire) et le livret A ont ressortis des portées positives.

Des résultats satisfaisants qu’ils ont réussi à maintenir entre janvier et août malgré quelques régressions par rapport aux chiffres de l’année dernière. Tout cela en tenant compte que le mois suivant juillet demeure celui où les épargnants investissent le plus, contrairement à septembre et octobre durant lesquels, les placements se font plus rares.

La raison est simple, les prévoyants sont chargés de certaines fiscalités qui, pour le plus souvent, bloquent leur appétence pour les investissements.

Une collecte plus ou moins positive pour le LDDS

Les investissements en direction des produits d’épargne réglementés ont poursuivi un bon dynamisme au cours du mois d’août 2018. C’est ce qui ressort du récent constat de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) concernant le Livret de développement durable et solidaire.

À préciser que le LDDS a remplacé le LDD mis en place un an passé dans le cadre du financement de l’ESS (Économie sociale et solidaire). Ce nouveau support a réalisé une performance satisfaisante en ce qui concerne les collectes cumulées durant cette période pour atteindre la barre des 310 millions d’euros. Et ce, malgré une légère baisse évaluée à 30 millions d’euros par rapport à l’an dernier sur la même période.

Entre janvier et août, le quota a atteint 2,2 milliards d’euros pour afficher une légère baisse avoisinant les 200 millions d’euros par rapport aux résultats de 2017 qui culminaient à 2,41 milliards d’euros.

Le placement préféré des Français a attiré près d’un milliard d’euros

Le livret A continue, de son côté, d’évoluer de manière progressive, malgré une légère décroissance. Quoi qu’il en soit, la CDC affirme que les investissements en faveur de ce support ont encore dépassé les retraits. Ainsi, les dépôts se sont établis aux environs de 1,35 milliard d’euros en août et à l’horizon de 11,34 milliards d’euros (contre 12,17 milliards d’euros en 2017) pendant les huit mois successifs à compter depuis janvier.

Pour rappel, les épargnes placées dans ce produit sont destinées au financement du logement social. D’ailleurs, il s’agit du livret le plus plébiscité en France. Et ce malgré un rendement peu attrayant à 0,75%. Un taux qui sera maintenu au même niveau jusqu’en 2020 selon une décision du pouvoir public.

Aussi, il faut préciser que la totalité de l’encours des investissements cumulés sur ces deux supports était à 389,5 milliards d’euros au 31 août 2018. Un résultat légèrement plus élevé que le montant total de 375,5 milliards d’euros affiché par les rapports dévoilés en 2017.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos