Arc avec un sigle pourcentage en flèche

    Actuellement à 6 %, le taux du livret d’Epargne Populaire (LEP), révisé deux fois par an, devrait chuter au 1er février 2024. En cause, le recul de l’inflation. Jusqu’où pourrait baisser le taux ? Est-ce que la formule de calcul sera strictement appliquée lors de la révision du taux ? C’est le gouvernement qui tranchera le moment venu.

    Le LEP : une rémunération qui devrait chuter au 1er février 2024

    C’est en ce début d’année 2023 que le LEP avait fait parler de lui avec un taux qui avait atteint 6,1 % au 1er février 2023 (puis 6 % en août 2023) alors que son plus bas niveau historique était de seulement 1 % entre le 1er février 2020 et le 1er février 2022. Au-delà du taux, le plafond de ce livret avait également augmenté au 1er octobre 2023, passant de 7 700 € à 10 000 €. Désormais, c’est une révision à la baisse du taux qui plane sur le LEP.

    La bonne nouvelle, c’est que la baisse généralisée des prix entrainerait une amélioration du pouvoir d'achat des Français. La mauvaise nouvelle, c’est que le taux du LEP va en pâtir, celui-ci étant indexé sur l'inflation (hors tabac). Ainsi, le recul de l’inflation devrait entraîner une baisse du taux du LEP. En effet, la formule pour calculer le taux du LEP correspond au taux d'inflation annuel moyen des 6 derniers mois. Et si l’inflation (hors tabac) était à 6,1 % sur un an en janvier 2023, elle n’était plus qu’à 3,3 % en novembre 2023. Pour l'heure, la moyenne de l'inflation hors tabac depuis juillet est de 4,2 % (+ 4,2 % en juillet, + 4,8 % en août, + 4,8 % en septembre, +3,9 % en octobre, + 3,3 % en novembre, + 4,2 % selon les prévisions de l’INSEE pour décembre), ce qui donnerait un taux du LEP à 4,2 %. La rémunération du LEP pourrait ainsi chuter de 1,8 point au 1er février 2024 (de 6 % à 4,2 %). Mais même si le taux du LEP devrait diminuer au 1er février 2024, il conserverait un taux attractif à 4,2 %.

    La Banque de France pourrait encore recommander de ne pas appliquer strictement la formule de calcul. C’est le gouvernement qui devra trancher le moment venu.

    Découvrez le livret d'épargne avec le meilleur taux !

    Un livret attrayant mais pas accessible à tous

    L’accessibilité au LEP est réservée à une catégorie spécifique d'épargnants. Le livret d’Epargne Populaire (LEP) est un livret d’épargne réglementée qui s’adresse aux personnes percevant des revenus modestes. Pour 2023, les personnes dont le revenu fiscal de référence de l'année 2022 est inférieur à 21 393 € (pour une part) peuvent y prétendre. En dépassant les plafonds d'éligibilité, vous ne pourrez pas prétendre à ce placement. Dans ce contexte (un taux qui peut chuter), et étant donné que tout le monde ne peut pas ouvrir un LEP, quelles alternatives permettent d'espérer un rendement similaire à celui du LEP ?

    5,5 % pendant 3 mois avec le livret Meilleurtaux

    La prévision du taux du LEP est donc portée à 4,2 % au 1er février 2024, un livret qui, par ailleurs, ne peut pas être ouvert par tout le monde. D’autres alternatives existent pour placer son épargne sans risque de perte en capital et avec une rémunération attrayante. Avec le livret Meilleurtaux, vous profitez d’un taux boosté de 5,5 % pendant 3 mois et jusqu’à 200 000 € investis. Puis, le taux est de 2,45 % une fois la période des trois premiers mois terminée et sur les sommes investis au-delà de 200 000 €.

    À retenir :

    • Le taux du LEP pourrait passer de 6 % à 4,2 % au 1er février 2024.
    • Le LEP n’est accessible qu’aux personnes percevant des revenus modestes.
    • Le livret Meilleurtaux permet de profiter d’un taux boosté de 5,5 % pendant 3 mois jusqu’à 200 000 € investis.
    Découvrez le super livret Meilleurtaux !
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives