Une jeune famille avec un bébé en bas âge calcule ses dépenses mensuelles.

    L’épargne placée sur votre Livret A, votre LDDS et votre LEP va-t-elle servir à financer des entreprises de l'industrie de défense comme le prévoit le projet de loi de finances 2024 ? 54% des Français sont contre l’idée, d’après un récent sondage.

    Financer l’armée avec, entre autres, une partie de l’argent de votre Livret A ? C’est une mesure issue du projet de loi de finances 2024, qui fut adopté sans vote par l'Assemblée nationale grâce à l'usage de l’article 49.3 de la Constitution par la Première ministre Élisabeth Borne. Une idée, portée notamment par le président de la commission de défense Thomas Gassilloud, qui ne fait pas sensation auprès des Français.

    54% des Français non favorables au financement de la défense via leur Livret A

    En effet, ils sont 54% à ne pas y être favorables, d’après un récent sondage* réalisé par l'institut YouGov pour le site d’information MoneyVox. Rien de surprenant, quand on sait que moins d’un Français sur deux était déjà séduit par le fait que leur Livret A puisse financer le nucléaire, selon un précédent sondage commandité par MoneyVox.

    Mais concrètement, quel est l’objectif des députés à l’initiative du texte ? Il est d’utiliser une partie des quelque 220 milliards d'euros provenant des dépôts des particuliers sur leurs livrets d’épargne réglementée (Livret A, LDDS, LEP), et conservés par les banques. Et ce, dans le but de distribuer des prêts à destination, notamment, de petites et moyennes entreprises (PME) de la défense. Car celles-ci « sont de plus en plus confrontées à des difficultés d'accès aux financements privés », selon le porteur du projet.

    Découvrez le livret d'épargne avec le meilleur taux !

    Le ministre de l’Economie également réticent

    Toutefois, l’idée dérange, et même aux plus hauts sommets de l’Etat. « Le Livret A, pour moi, c'est le logement social et ça doit le rester. Je me suis battu pour que le LDDS serve exclusivement les investissements verts et je souhaite que ce soit le cas. On peut trouver d’autres façons de financer l’effort de défense, qui est indispensable », s’est récemment exprimé sur France Info le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire.

    En effet, jusqu’ici, les banques doivent utiliser une partie de l’épargne accumulée par les Français sur leurs livrets réglementés, vers d’autres types de projets, tels que l'économie sociale et solidaire, ou la transition énergétique. Quant aux plus de 275 milliards d'euros d'épargne réglementée centralisés au sein du Fonds d'épargne de la Caisse des Dépôts, ils doivent notamment financer la construction de logements sociaux.

    L’hôpital public et l’école davantage plébiscités par les Français

    Pour y voir plus clair, et comprendre les résultats du sondage, MoneyVox a interrogé l’économiste Philippe Crevel. Comme le ministre de l’Economie, il a une position sans équivoque vis-à-vis du financement de l’armée grâce au livret préféré des Français. « Le Livret A est un symbole, un totem en France. Il est associé au logement social, son affectation principale. Toute modification de ce produit d'épargne créée une suspicion. Et financer l'armée ce n'est pas une valeur positive en soi comme l'est le logement social. Il n'est pas certain que cela rentre dans la philosophie du Livret A », estime-t-il.

    En attendant de savoir si les parlementaires intégreront cet amendement lors de l’adoption définitive du projet de loi d’ici la fin de l’année, les Français, eux déjà fait leur choix. Ils aimeraient que leur épargne “bénéficie à l'hôpital public (61% d'approbation), à l'école (43%), à la police (21%), à la dépendance (20%) ou encore à la culture (18%)”, relate le sondage.

    *Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 28 au 29 novembre 2023, auprès de 1055 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus

    Découvrez le super livret Meilleurtaux
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives